Skip to main content

Full text of "Les historiens et les critiques de Raphael, 1483 - 1883: Essai bibliographique pour servir d ..."

See other formats


Google 



This is a digital copy of a book thaï was prcscrvod for générations on library shelves before it was carefully scanned by Google as part of a project 

to make the world's bocks discoverablc online. 

It has survived long enough for the copyright to expire and the book to enter the public domain. A public domain book is one that was never subject 

to copyright or whose légal copyright term has expired. Whether a book is in the public domain may vary country to country. Public domain books 

are our gateways to the past, representing a wealth of history, culture and knowledge that's often difficult to discover. 

Marks, notations and other maiginalia présent in the original volume will appear in this file - a reminder of this book's long journcy from the 

publisher to a library and finally to you. 

Usage guidelines 

Google is proud to partner with libraries to digitize public domain materials and make them widely accessible. Public domain books belong to the 
public and we are merely their custodians. Nevertheless, this work is expensive, so in order to keep providing this resource, we hâve taken steps to 
prcvcnt abuse by commercial parties, including placing technical restrictions on automatcd qucrying. 
We also ask that you: 

+ Make non-commercial use of the files We designed Google Book Search for use by individuals, and we request that you use thèse files for 
Personal, non-commercial purposes. 

+ Refrain fivm automated querying Do nol send aulomated queries of any sort to Google's System: If you are conducting research on machine 
translation, optical character récognition or other areas where access to a laige amount of text is helpful, please contact us. We encourage the 
use of public domain materials for thèse purposes and may be able to help. 

+ Maintain attributionTht GoogX'S "watermark" you see on each file is essential for informingpcoplcabout this project andhelping them find 
additional materials through Google Book Search. Please do not remove it. 

+ Keep il légal Whatever your use, remember that you are lesponsible for ensuring that what you are doing is légal. Do not assume that just 
because we believe a book is in the public domain for users in the United States, that the work is also in the public domain for users in other 
countries. Whether a book is still in copyright varies from country to country, and we can'l offer guidance on whether any spécifie use of 
any spécifie book is allowed. Please do not assume that a book's appearance in Google Book Search mcans it can bc used in any manner 
anywhere in the world. Copyright infringement liabili^ can be quite seveie. 

About Google Book Search 

Google's mission is to organize the world's information and to make it universally accessible and useful. Google Book Search helps rcaders 
discover the world's books while hclping authors and publishers reach new audiences. You can search through the full icxi of ihis book on the web 

at |http : //books . google . com/| 



Google 



A propos de ce livre 

Ceci est une copie numérique d'un ouvrage conservé depuis des générations dans les rayonnages d'une bibliothèque avant d'être numérisé avec 

précaution par Google dans le cadre d'un projet visant à permettre aux internautes de découvrir l'ensemble du patrimoine littéraire mondial en 

ligne. 

Ce livre étant relativement ancien, il n'est plus protégé par la loi sur les droits d'auteur et appartient à présent au domaine public. L'expression 

"appartenir au domaine public" signifie que le livre en question n'a jamais été soumis aux droits d'auteur ou que ses droits légaux sont arrivés à 

expiration. Les conditions requises pour qu'un livre tombe dans le domaine public peuvent varier d'un pays à l'autre. Les livres libres de droit sont 

autant de liens avec le passé. Ils sont les témoins de la richesse de notre histoire, de notre patrimoine culturel et de la connaissance humaine et sont 

trop souvent difficilement accessibles au public. 

Les notes de bas de page et autres annotations en maige du texte présentes dans le volume original sont reprises dans ce fichier, comme un souvenir 

du long chemin parcouru par l'ouvrage depuis la maison d'édition en passant par la bibliothèque pour finalement se retrouver entre vos mains. 

Consignes d'utilisation 

Google est fier de travailler en partenariat avec des bibliothèques à la numérisation des ouvrages apparienani au domaine public cl de les rendre 
ainsi accessibles à tous. Ces livres sont en effet la propriété de tous et de toutes et nous sommes tout simplement les gardiens de ce patrimoine. 
Il s'agit toutefois d'un projet coûteux. Par conséquent et en vue de poursuivre la diffusion de ces ressources inépuisables, nous avons pris les 
dispositions nécessaires afin de prévenir les éventuels abus auxquels pourraient se livrer des sites marchands tiers, notamment en instaurant des 
contraintes techniques relatives aux requêtes automatisées. 
Nous vous demandons également de: 

+ Ne pas utiliser les fichiers à des fins commerciales Nous avons conçu le programme Google Recherche de Livres à l'usage des particuliers. 
Nous vous demandons donc d'utiliser uniquement ces fichiers à des fins personnelles. Ils ne sauraient en effet être employés dans un 
quelconque but commercial. 

+ Ne pas procéder à des requêtes automatisées N'envoyez aucune requête automatisée quelle qu'elle soit au système Google. Si vous effectuez 
des recherches concernant les logiciels de traduction, la reconnaissance optique de caractères ou tout autre domaine nécessitant de disposer 
d'importantes quantités de texte, n'hésitez pas à nous contacter Nous encourageons pour la réalisation de ce type de travaux l'utilisation des 
ouvrages et documents appartenant au domaine public et serions heureux de vous être utile. 

+ Ne pas supprimer l'attribution Le filigrane Google contenu dans chaque fichier est indispensable pour informer les internautes de notre projet 
et leur permettre d'accéder à davantage de documents par l'intermédiaire du Programme Google Recherche de Livres. Ne le supprimez en 
aucun cas. 

+ Rester dans la légalité Quelle que soit l'utilisation que vous comptez faire des fichiers, n'oubliez pas qu'il est de votre responsabilité de 
veiller à respecter la loi. Si un ouvrage appartient au domaine public américain, n'en déduisez pas pour autant qu'il en va de même dans 
les autres pays. La durée légale des droits d'auteur d'un livre varie d'un pays à l'autre. Nous ne sommes donc pas en mesure de répertorier 
les ouvrages dont l'utilisation est autorisée et ceux dont elle ne l'est pas. Ne croyez pas que le simple fait d'afficher un livre sur Google 
Recherche de Livres signifie que celui-ci peut être utilisé de quelque façon que ce soit dans le monde entier. La condamnation à laquelle vous 
vous exposeriez en cas de violation des droits d'auteur peut être sévère. 

A propos du service Google Recherche de Livres 

En favorisant la recherche et l'accès à un nombre croissant de livres disponibles dans de nombreuses langues, dont le français, Google souhaite 
contribuer à promouvoir la diversité culturelle grâce à Google Recherche de Livres. En effet, le Programme Google Recherche de Livres permet 
aux internautes de découvrir le patrimoine littéraire mondial, tout en aidant les auteurs et les éditeurs à élargir leur public. Vous pouvez effectuer 
des recherches en ligne dans le texte intégral de cet ouvrage à l'adresse fhttp: //books .google. com| 



%vrvo^. 




BIBl.rOTHlîQUF, INTERNATIONALE DE L'ART 



LES HISTORIENS ET LES CRITIQUES 



DE RAPHAËL 



OUVRAGES DU MEME AUTEUR 



Notes sur les Mosaïques chrétiennes de l'Italie ; fascicules I-VII. 
Paris, Baer. 1 874-1 883. 

Les Arts à la Cour des PapeSy t. I-III, 1ÎS78-1882 (Bibliothèque 
des Ecoles françaises d'Athènes et de Rome). Ouvrage couronne 
par l'Académie des Beaux-Arts. 

Tapisseries italiennes, dans YHistoire générale de la Tapisserie. 
Paris, Dalloz. 1880. - 

Raphaël, sa vie, son œuvre et son temps. Paris, Hachette. 1881. 
Ouvrage couronné par.l'Académie française. 

Les Précurseurs delà Renaissance. Paris, Rouam. 1882. 

Études sur Vhistoire de la Peinture et de l'Iconographie chré- 
tiennes, Paris, Fischbacher. 1882. 

La Tapisserie. Paris, Quantin. 1882. 



Paris. — Imp. de l'Art, J. Ruuam, 41, rue de la Victoire. 



BIBLIOTHEQUE INTERNATIONALE DE L^ART 



LES HISTORIENS ET LES CRITIQ.UES 



DE 



RAPHAËL [h 

m 

I483-1883 

ESSAI BIBLIOGRAPHIQUE 

POUR SERVIR d'appendice A l'oUVRAGE DE PASSAVANT 
Avec un choix de documents inédits ou peu connus 



PAR 



M. EUGENE MUNTZ 

Conservateur de l'Ecole nationale des Beaux-Arts. 



PARIS 

LIBRAIRIE DE L'ART | Librairie HACHETTE et G- 
J. ROUA M, Éditeur > éditeurs 

.v;y. Avenue de l'Opéra, 33 \ jg, Boulevard Saint-Germain, j(j. 



i883 

Tous droits réservés. 



z 

8730. 5 
M 05 






V 






; • 



INTRODUCTION 



Mieux partagé que son jeune émule Raphaël, Michel- 
Ange a vu les biographes se faire, de son vivant, les inter- 
prètes de Tadmiration universelle. Aussi, lors de la célé- 
bration du quatrième centenaire de sa naissance, en 1875, 
Tauteur d'un travail analogue à celui que nous entrepre- 
nons * a-t-il pu inscrire en tête des volumes consacrés à 
son héros un certain nombre d'éditions du xvi« siècle, parmi 

1. La Bibliograjia di Michelangelo Buonarroti e gli incisori délie sue 
opère, par le comte Louis Passcrini. Florence, 1875, in-8"; ix-329 pages. On 
trouve dans le travail de M. de Montaiglon, inséré dans la Ga\ette des 
Beaux-Arts, 1876, tome I, pages 3oi-3i2,une netteté de classification absolu- 
ment absente de celui du comte Passsrini, qui s'est borné à ranger les ou- 
vrages dans l'ordre alphabétique, sacrifiant ainsi et l'ordre chronologique et 
l'ordre des matières. Charles Eliot Norton a publié de son côté une List 
of the principal books relating to the life ani works of Michelangelo 
with nothes; Cambridge, Mass.; 1879; in-8'', 12 pages, et M. Louis Fagan 
un relevé des « books relating to Michel'Angelo, department of printed 
books » {The art of Michel'Angelo Buonarroti as illustrated by the va- 
rious collections in the British Muséum. Londres, Dulau, i883 ; gr. in-8°). 
Soit quatre bibliographies difl'ércntes de Michel-Ange, publiées en moins 
de dix ans. 



404685 



2 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

lesquelles les ouvrages de Condivi, de Vasari < el de Varchi 
tiennent le premier rang. Nous n'aurons pas cette bonne 
fortune ; ce n'est qu'incidemment que les écrivains contem- 
porains de Raphaël se sont occupés de lui. Mais si aucun 
in-8o ou aucun in- 12 n'est sorti des presses des Giunii, 
des Aides ou de Blado, en l'honneur du peintre de Jules II 
et de Léon X, le temps perdu, avouons-le, a été bien 
regagné depuis. Aujourd'hui le nombre des volumes et des 
brochures portant sur leur titre le glorieux nom de Raphaël 
dépasse sensiblement celui des publications consacrées à 
Michel-Ange : nous en avons relevé environ trois cent vingt 
et, en dépit de tous nos efforts, notre catalogue, nous en 
avons la douloureuse conviction, présente encore des 
lacunes. 

Malgré l'abondance et la variété de ce que l'on pourrait 
appeler la « littérature raphaélesque » (tous les genres y 
sont représentés, depuis l'esthétique, la philosophie, la théo- 
logie, jusqu'au roman, au drame et à l'ode), aucun des 
auteurs qui ont voué leur existence à l'étude du divin 
peintre d'Urbin li'a songé à relever ne fût-ce que les titres 
des principaux ouvrages publiés en son honneur. Pas- 
savant et M. Ruland, après avoir décrit avec le soin 
le plus scrupuleux jusqu'aux plus méchantes gravures, 

I. Il existe en efifet un tirage à part, inconnu à la plupart des biblio- 
graphes, des chapitres que Vasari a consacrés à Michel- Ange dans ses Vite 
dei più eccellenti pittori, scuUori e architettU En voici le titre : Vita del 
gran Michelagnolo Buonarroti, scritta da M. Giorgio Vasari, pittore e 
architetto aretino, con le sue magnijiche essequie stategli fatte in Fioren^^a. 
Dali' Achademia del disegno. Con licen\a e privilegio. In Fioren^a. Nella 
stamperia de' Giunti. i568. In-8»; signatures Ssss — EEeee. 



INTRODUCTION 3 

lithographies et photographies reproduisant voire un simple 
dessin attribué au maître, ont comme systématiquement 
exclu la bibliographie de leurs travaux, d'ailleurs si 
méritoires. Il importe de protester contre un tel parti 
pris. Dresser le catalogue des publications dont un artiste 
de la valeur de Raphaël a été Tobjet, ce n'est pas seu- 
lement fournir à tous ses fervents le moyen de pénétrer 
plus avant dans son intimité, en rapprochant les assertions 
de ses différents biographes ou critiques, et en les contrô- 
lant les unes par les autres : c'est encore déterminer l'atti- 
tude de chaque génération vis-à-vis de cette figure radieuse, 
et paittat préparer l'histoire de ses goûts et de ses idées. 
Nous auroas ainsi la satisfaction de constater, et je suis 
heureux dé me trouver d'accord sur ce point du moins avec 
un écrivain d'outre-Rhin bien connu, que c'est sous l'in- 
fluence de la France et surtout du Poussin que l'étude des 
œuvres de Raphaël a êti remise en honneur. Et de fait, que 
l'on parcoure le catalogue placé à la suite de cette introduc- 
tion, on verra que les premiers « raphaeliana » datent 
du xvii'^ siècle et sont rédigés dans notre langue. 

On ne saurait trop, à ce sujet, déplorer l'étroitesse d'es- 
prit des biographes qui se figurent que leur tâche finit à la 
mort de leur héros. Les hommes de génie tels que Raphaël 
vivent à travers les siècles, et les vicissitudes du culte dont 
ils sont l'objet sont parfois aussi curieuses à étudier que celles 
de leur existence terrestre. L'expression de « Nachleben » 
(comme qui dirait vie posthume, vie d'outre-tombe), dont se 
servent les Allemands, caractérise bien, 'ce me semble, 
cette sorte d'existence immatérielle, cette action latente sur 



4 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

Tesprit de la postérité. Je voudrais qu*on nous montrât 
quels sont ceux qui ont aimé, adoré Raphaël, pendant la 
période qui a suivi sa mort, et quels sont ceux qui l'ont 
attaqué, calomnié, les Michel-Ange, les Sébastien del 
Piombo, les Rosso. La lutte entre les admirateurs et les 
détracteurs fut des plus vives ; elle se traduisit par des me- 
naces de mort. Un second chapitre contiendrait l'histoire 
de rinfluence exercée par les œuvres du maître sur la pein- 
ture du xvi" siècle, en Italie, en France, dans les Pays-Bas. 
L'auteur y raconterait en outre comment, sous l'action de 
Michel-Ange et de son parti, se forme une légende hostile 
à Raphaël. Puis viendrait le récit des efforts tentés par 
l'Ecole de Bologne pour la réhabilitation du fondateur de 
l'Ecole romaine, et ainsi de suite. Je m'arrête, et retourne 
au plus vite à la bibliographie. 

Et cependant, ici encore, ces titres en apparence si 
arides font revivre le souvenir de polémiques ardentes, 
dont quelques-unes se sont perpétuées jusqu'à nos jours. 
Félicitons-nous-en : il est consolant de voir nos contempo- 
rains se passionner encore pour un si noble artiste. Nous 
assistons ainsi tour à tour à l'énergique campagne entre- 
prise pour ou contre le portrait de Léon X, du palais Pitti, 
à la retentissante découverte de la fresque de Sant' Onofrio, 
à celle de V Apollon et Marsyas, qui vient enfin de trouver, 
au Louvre, un asile digne de lui. Je devrais rappeler aussi 
les péripéties de la lutte engagée en ce moment, au delà des 
monts et au delà du Rhin, au sujet du livre de dessins de 
Venise. Mais nous sommes au plus fort de l'action ; de toutes 
parts retentissent les cris des combattants; il est plus sage 



6 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

de nous taire, pour aujourd'hui du moins. Aussi bien ne 
faisons-nous ici que profession de bibliographe ; le critique 
aura son tour à la première heure. 

Il est une autre face, moins brillante, de la morbidité 
humaine que notre catalogue mettra également en pleine 
lumière. Depuis un demi-siècle, la rage de découvrir des 
Raphaël inconnus s'est emparée, en Italie surtout, d'une 
infinité de cervelles. Je n'exagère pas en affirmant qu'une 
cinquantaine des brochures décrites plus loin sont consa- 
crées à la réhabilitation de prétendus chefs-d'œuvre du 
Sanzio, le plus souvent retrouvés, au dire d'auteurs 
intéressés, dans des circonstances tenant du miracle*. Je 
crois peu, pour ma part, à la naïveté de ces chercheurs de 
trésors, mais j'admire sincèrement l'art avec lequel ils 
s'emparent du moindre fait favorable à leur thèse, inter- 
prètent et complètent les textes, tirant tour à tour parti de 
leur ambiguïté ou de leurs lacunes. Pauvre Vasari 1 à quelles 
tortures ne t'a-t-on pas soumis ! Voir ainsi mutiler, défi- 
gurer, frelater, sans pouvoir te défendre, tes récits pleins 
d'une bonne foi si entière, n'est-ce pas un supplice oublié 
dans l'Enfer de Dante ? 

Les efforts tentés en faveur de compositions dont 
plus d'une, en vente publique, atteindrait bien, avec un peu 
de réclame, le chiffre de cent francs, peuvent se diviser en 



I. On peut suivre dans la Raccolta di cataloghi ed inventant inediti, 
publiée par le marquis G. Campori, le crescendo de ces attributions tour 
à tour naïves ou intéressées. De la fin du xvi* à la fin du xviii* siècle on 
trouve dans les documents réunis par M. Campori la mention d'environ 
quatre-vingts (!) Raphaël. 



INTRODUCTION 7 

plusieurs catégories. D'ordinaire, nous avons affaire à des 
copies plus ou moins faibles d'originaux conservés dans des 
collections publiques. Les possesseurs les plus audacieux 
ou leurs avocats — car bientôt, du train dont ils vont, ce 
genre de plaidoyers donnera naissance à une industrie 
spéciale — essaient de détrôner des œuvres consacrées par 
une possession d'état séculaire et jouissant de Tadmiration 
universelle. Que ne réussissent-ils à faire dire à messire 
Vasari! Les autres, plus prudents, se contentent de pro- 
duire leurs trouvailles comme des répliques de la main du 
maître , mais quelles répliques 1 C'est surtout lorsque 
Toriginal est perdu que ces industriels ont beau jeu. Depuis 
que la Madone de Lorette a disparu, une vingtaine de 
copies se disputent sa place, et il surgira bien d'autres 
prétendants encore. La disparition du Couronnement de 
Saint-Nicolas de Tolentino a aussi fait naître les plus folles 
convoitises. Ce tableau, on le sait, fut scié en plusieurs 
morceaux par ordre du pape Pie VI, insigne fauteur de 
vandalisme. (C'est lui, entre autres, qui fit détruire, sans 
même en faire prendre le plus léger croquis, les fresques de 
Mantegna au Vatican.) Depuis, que d'âmes candides, en 
acquérant une tête ou une main paraissant avoir été décou- 
pée dans un panneau, ne se sont pas imaginé conquérir un 
fragment du précieux couronnement! Je pourrais citer 
certain auteur de certaine biographie récente de Raphaël qui 
a reçu à ce propos un choix varié de confidences épis- 
laires. On composerait dix originaux avec tous ces prétendus 
fragments, dont quelques-uns pourraient bien revendiquer 
une antiquité de cent ans. 



8 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

Un groupe, quelque peu lettre, exploite les relations de 
Raphaël avec des contemporains plus ou moins connus, les 
cardinaux Pucci et del Monte, ou encore Giovanni délia 
Casa, pour inscrire son nom sur les portraits de ces 
personnages que le hasard a mis entre ses mains, portraits 
authentiques, ou d'une ressemblance approximative ou de 
pure fantaisie. On a exposé en plein Paris un portrait de 
Charles VIII peint par Raphaël à l'âge de douze ans. Ce 
Charles VIII, il est vrai, ressemblait, à s'y méprendre, à 
Louis XII, mais ce nom substitué au précédent, l'ingénieux 
échafaudage chronologique s'effondrait. A quoi bon y 
regarder de si près ? 

La dernière catégorie, heureusement la moins nom- 
breuse, comprend ceux qui placent sous le vocable du 
maître des compositions n'offrant avec les siennes ni 
analogies de style, ni rapports historiques quelconques, et 
souvent postérieures d'un siècle ou davantage. Générale- 
ment, ces inventeurs en sont pour leurs frais. Il n'en est 
pas moins révoltant de voir prodiguer, prostituer un nom 
si glorieux aux produits les plus informes. Je m'arrête; on 
trouvera plus loin les titres de quelques-unes de ces super- 
cheries éhontées; elles m'ont un instant fait hésiter à pour- 
suivre mes recherches. 

\\ est nécessaire d'expliquer ici, en peu de mots, le but 
et l'économie du présent travail. Je me suis avant tout 
proposé de dresser un catalogue aussi complet que possible 
des ouvrages biographiques, esthétiques et autres spé- 
cialement consacrés à Raphaël, depuis les in-folio de 



10 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

Bellori, de Comolli, de Rehberg et de Pontani, jusqu'aux 
plaquettes les plus modestes *. Les recueils de gravures ou 
de photographies ont été par contre écartés de propos déli- 
béré ; j'ai d'autant moins hésité à les sacrifier que Passavant 
les a enregistrés avec beaucoup de soin. Quant aux ouvrages 
généraux, dictionnaires des artistes, histoires de la pein- 
ture, traités d*esthétique, etc., où il n'est question de 
Raphaël que d'une manière incidente, ainsi qu'aux articles 
de revues 3, je ne les ai mentionnés qu'autant qu'ils se 
distinguent par une importance exceptionnelle ou qu'ils 
contiennent des appréciations ou des documents non uti- 
lisés par Passavant. Essayer, comme l'a fait le comte 
Passerini dans sa bibliographie de Michel-Ange, de relever 
toutes les mentions de Raphaël contenues dans les .écrits 
des xvn«, xviu* et xix« siècles, aurait été une entreprise 
aussi fastidieuse que stérile; or, c'est aux travailleurs que 
mon volume s'adresse, non aux oisifs. 

Il y avait, d'autre part, un intérêt sérieux à rechercher 
les jugements portés sur Raphaël par des littérateurs ou 
des artistes illustres. Une simple épithète, accolée à son 
nom par des penseurs tels que Voltaire ou Goethe, des 
hommes d'Etat tels que M. Guizot, M. Thiers, M. Min- 
ghetti, peut nous en dire plus sur le génie du maître que 
les éloges les plus développés des critiques de profession. 



1. J'indique par un astérisque les « Raphaeliana » proprement dits. 
A moins d'indication contraire, les ouvrages cités plus loin font tous partie 
de ma collection particulière. 

2. Pour les périodiques anglais et américains, il existe un relevé assez 
complet inséré par W. F. Poole dans An index to periodical literature : 
3" éd, Boston, 1883, pages 1082, io83, 




RAPHAELIS SAN CTlI VRBINATIS 



riç-i([ni|c dt la gravure de BoDupDf, 



13 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

Et puis c'est chose si attachante que de voir comment les 
hommes supérieurs se définissent les uns les autres. Au 
risque de sortir de mon programme primitif, qui ne com- 
prenait que la bibliographie des ouvrages portant le nom de 
Raphaël inscrit sur leur titre, je n'ai pu résister au désir de 
citer çà et là des poètes, des philosophes, des histo- 
riens. Quant à épuiser la matière, je n'y ai pas songé un 
instant ; un gros volume y suffirait à peine, et je ne dis- 
pose que d'une demi-douzaine de feuilles. Peut-être me 
sera-t-il donné dans la suite de mener à fin cette tâche, en 
vue de laquelle j'ai déjà réuni des matériaux considérables. 
Pour aujourd'hui, le lecteur se contentera d'une simple 
esquisse. 

En matière de bibliographie il faut rechercher les clas- 
sifications les plus simples, les plus naturelles, les plus 
commodes, ou même plutôt encore grouper que classer. 
Craignant de multiplier les subdivisions, j'ai rangé dans 
l'ordre chronologique tous les ouvrages embrassant l'en- 
semble de la vie et de l'œuvre de Raphaël, ou contenant 
soit des recherches, soit des appréciations d'un caractère 
général. Cette disposition offre notamment l'avantage de 
montrer période par période l'état des études raphaélesques. 
Une seconde catégorie contient les publications ayant le 
caractère de monographies, c'est-à-dire se rapportant soit à 
telle ou telle partie de l'œuvre du maître, soit à telle ou 
telle de ses productions prise isolément. L'ordre dans 
lequel j'ai rangé ces publications est celui-là même que j'ai 
adopté dans mon Raphaël^ sa vie^ son œuvre et son temps^ 
et qui a été généralement approuvé : fresques et mosaïques; 



INTRODUCTION i3 

tableaux (madones, saints, sujets mythologiques, historiques 
ou allégoriques, portraits); tapisseries; ouvrages d'archi- 
tecture et de sculpture; dessins. 

Des circonstances inde'pendantes de ma volonté m*ont 
empêché de faire paraître mon petit travail, ainsi que j'en 
avais l'intention, au moment des fêtes du centenaire de 
Raphaël. Néanmoins c'est à cette date, c'est-à-dire au 
début de l'année i883, que s'arrête mon essai de catalogue. 
Il y a là, ce me semble, pour les études raphaélesques, 
une ligne de démarcation bien nettement tracée. 

Je me plais, en terminant, à reconnaître l'empresse- 
ment avec lequel mes confrères de Paris et de l'étranger 
sont venus à mon secours. Je dois tout particulièrement 
remercier M. Georges Duplessis qui, dans un travail excel- 
lent ^, publié il y a une quinzaine d'années, a fait connaître 
un si grand nombre d'ouvrages sur Raphaël et qui m'a 
libéralement ouvert sa précieuse bibliothèque. M. Ludovic 
Lalanne m'a, de son côté, fourni de très utiles indications 
sur ce xvi*' siècle qu'il connaît si bien, tandis que M. Gus- 
tave Pawlowski a bien voulu relever, à mon intention, les 
titres des publications slaves consacrées à Raphaël. En An- 
gleterre, l'organisation du Reading Room, au British 
Muséum, de la Bibliothèque du South Kensington Muséum 
et de la Bodléienne est tellement parfaite que, sans secours 

• 

aucun, tout lecteur quelque peu exercé s'oriente avec la 
plus grande facilité. Je n'en dois pas moins remercier ici 



I. Essai d'une bibliographie générale des Beaux Arts. Paris, 1866, 
pages 101-107. 



14 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

M. le docteur Appell, l'un des bibliothécaires du South 
Kensington, et MM. Holmes et Naiiali, bibliothécaires de 
5. M. la Reine, à Windsor, de leur rare obligeance. Je n'ai 
pas fini. Notre éminent esthéticien, M. Charles Lévêque, 
ainsi que MM. Charles Clément et Emile Michel m'ont 
également fourni un certain nombre de notices des plus 
intéressantes. J'ai contracté une dette de même nature 
envers M. Salomon Reinach, dont l'érudition embrasse 
le domaine de l'art moderne aussi bien que celui de l'an- 
tiquité. Ce n'est donc, on le voit, que ma propre faiblesse 
qu'il faut accuser si mon essai n'est pas plus digne du 
glorieux maître auquel il est consacré. 




PREMIERE PARTIE 

BIOGRAPHIES DE RAPHAËL. 
RECHERCHES SUR SES ÉTUDES, SON TALENT, SES ASPIRATIONS. 

LE XVI* SIECLE 

En dehors du travail de Vasari, sur lequel nous revien- 
drons tout à rheure, la Renaissance n'a consacré à 
Raphaël que des notices plus ou moins sommaires, des 
mentions plus ou moins accidentelles. Voici les principaux 
de ces témoignages, rangés, autant que possible, dans 
Tordre dans lequel ils ont été composés : 

Balthazar Castiglione : // Libro del Cortegiano (com- 
posé vers i5o8; première édition publiée en i528 à Venise; 
passim). — Opère volgari e latine, éd. Volpi; Padoue, ij33 
(pages 36i-363 et passim); Letterey éd. Serassi; Padoue, 
1769, 2 vol. in-40 (passim). 

On trouvera en outre une lettre de Castiglione relative à la Villa 
Madame dans VElogio storico di Raffaello Santi da Urbino^ du P. Pun- 
gileoni, pages 181, 183. 

Sur les relations de Raphaël avec Castiglione, voy. VHistoire des plus 
célèbres amateurs italiens, de M. J. Dumesnil; Paris, i833, pages i-2io. 

Bëmbo : Epistoîarum Leonis decimi Pont, max, nomine 
scriptarum libri XVI. Lyon, i538. In- 12. 

On trouve, pages 192 et 246, les deux brefs adressés à Raphaël le 
!•'' août i5i5 et le 37 août i5i6. La correspondance de Bembo contient 
en outre diverses mentions de Raphaël, relevées par Bottari dans les Let- 
tere Pittoriche et par Passavant. Rappelons aussi Tépitaphe composée par 
le cardinal-écrivain. 



iG LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

Celio Calcagnini : Opéra aliquot. Baie, 1544. 

Page 100, lettre sur les travaux d'architecture de Raphaël et sur la 
restitution de Rome antique. Calcagnini a en outre composé en l'honneur 
de Raphaël deux distiques latins, rapportés par Passavant, tome I, 
page 532. 

Marc Antonio Michiel (Xotipa d'opere di disegno,..^ 
publiée par Morelli. Bassano, 1800. Passim). 

Voyez aussi les lettres publiées par Cicogna dans les Memorie delC 
I. R. Istituto vcncto di scion yC, lettcre ed arti^ 1860, tome IX, pages 401 
et suivantes. 

J'ai publié dans mon Raphaël, pages 451, 452, le passage relatif aux 
Loges, et dans mes Tapisseries italiennes, page 87, celui qui concerne les 
fameux « Arazzi ». 

Voici un extrait de la lettre du 4 mai i5i9, également relatif aux 
Loges : « Raphaële di Urbino ha dipinto im palazo 4 camere dil pontjfice, 
et una loggia longissima, et va drieto dipingendo due aitre loggie, che 
saranno cose bellissime, ohre che ha la cura de la fabricha de San Pietro, 
che va lenta per il mancar dil denâro. » 

Antonio Tebaldeo (sonnet adressé à Castiglione sur la 
mort de Raphaël; publié par le marquis Campori, dans ses 
Notifie. Voir le titre complet plus loin; Modène, 1870, 
page i5). 

L'Arioste : Carmina (sept distiques latins reproduits 
par Passavant). 

Jean Pèlerin, dit le Viaieur (f 1524): De artijîciali pers- 
pectiva. i52i. 

Simple mention de Raphaël, désigné sous le nom d'Urbain : 

O bons amis, trespassez et vivens, 
Grans esperiz Zeusins, Apellicns, 
Decorans France, Almaigne et Italie, 
Geffelin, Paoul et Martin de Pavye, 
Berthelemi Fouquct, Poyet, Copin, 
André Montaigne et d'Amycns Colin, 
Le Pelusin, Hans Fris, et Léonard, 
Hugues, Lucas, Luc, Albert, et Benard, 



LE Xyi- SIÈCLE 17 

Jehan Jolis, Hans Grun, et Gabriel 
Vuastele, Urbain, et l'ange Micaél, 
Symons du Mans... 

Voyez la Notice historique et bibliographique sur Jean Pèlerin, par 
M. de Montaiglon. Paris, 1861, pages 60, 63. 

Andréa Fulvio : Antiquitates urbis, Rome, 1527. 

La préface contient sur les travaux archéologiques de Raphaël un 
passage qui a été souvent reproduit. 

Polidoro Papera (lettre adressée de Venise, le 7 mars 
i544, à un artiste qui avait copié des fragments de la 
Transfiguration : Lettere pittoriche^ éd. Bottari, tome V, 
pages 174-175)- 

Sébastien Serlio : // Libro d'architettura (a commencé à 
paraître en i545). 

Ed. de Venise, i55i. In-fol. Livre II, page i; livre III, pages 36, 3;; 
livre IV, page 3, « il divin Raphaello ». 

Tasso (Due leponi di M. Benedetto Varchi), Florence, 
1549. Ii^-4*« 

Page 1 37. « Roma dove sono tante pitture eccellenti, et la volta de 
Ghigi, et le camere del Papa, et la cappella di MichelagLiolo ». 

Eloge d'autant plus intéressant à recueillir qu'il fait partie d'un 
volume écrit en l'honneur de Michel-Ânge, dont les flatteurs évitaient de 
prononcer le nom et de rappeler les ouvrages de Raphaël. 

Michelangelo Biondo ; Délia nobilissima Pittura. 
Venise, i5.|9, in- 12. (Traduction allemande publiée à 
Vienne en 1873). 

Folio 16, on lit une appréciation du talent de R&phael, la plus ancienne 
probablement qui ait été publiée. 

« Délia memoria di Raphaël d'L'rbino piuor eccellente, et délia sua im- 
preciabel piLtura, et dove. Cap. 10. 

Negli anni tracorsi omai, si prcsentano alla memoria mia quai son stati 

2 



iS LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

quel pittor famosi, di quai hoggi anchora la fama gli e talc chc rappresen- 
tando avoi il nome loro mcritamcnte la Iode che si suol dare al perfetto arte- 
fice di quai si voglia loJevol et iicjcssaria arte, pcrcioche io aricordandomi 
di huomini gloriosi veramente, spcro, voi anchor a eccitare a simile gloria 
et fama, se voi immitarete in cotcsta arte questi di quai il nome non gli c per 
morire, anzi lo loro bona memoria sera fino à gli ultimi possessori délia 
terra et forase di loro taie, anzi piu lodevol memoria dagli nostri descendenti, 
che vi si fa hoggi da noi altri, ù quai puo parère anchora come di vedergli, 
impero felici loro, beati loro, che godcno il bon nome et le lodi di inesti- 
mabil prezzo, horsu donque pittor mici cari, non perdiate punto, che voi 
anchora acquistiate la medesima gloria, et Iode con fama immortale, giu- 
dicate per ciô la pittura nubilissima délie arti, contemplando la divina 
pittura di quel Rafaele d'Urbino pittor ccccWente. impero andiate a Roma 
visitando le cose sacre, et ascendiate il meraviglioso et sacro palagio, stanza 
et albergo del pâtre santo et ponteficc Romano al lato del sacratissimo 
tempio del beato Fietro, discipulo di Jesu, figliu3lo di Maria vergine, et 
nostro Redeutore, nel loco dimandato Borgo di San Pietro di Roma, perche 
ascendendolovi, voi trovarete, liete logge, amplissime sale, realissime 
camere anchora pinte di lavor superbo et raro dal delto pittore, possa dis- 
correndo la città di Roma, spetialmente la via Transtiberina, voi trovarete 
un superbissimo edificio quai fu gia di uno mcrcantc per nome dimandato 
Augustino Ghisi, non molto di lunga dalla porta Sctignana, impero intran- 
dovi, noi vederete una loggia ornata di bcllissime pitture, et partendovi 
inde, percio non rincresccndovi Tandare, voi asccnderete il colle di San 
Pietro detto Montorio, et ivi nel tempio trovarete nclla pala del altar 
maggiore, la stupendissima pittura della Transfigurationc del nostro signor 
Jesu Chrislo, che fece nel monte Thabor, opéra del detto auttore. » 

Un fait relevé par Cicognara montre le degré de confiance qu'il faut ac- 
corder, en thèse générale, à Biondu : L'auteur du xvi« siècle attribue la Cène 
de Léonard de Vinci à Mantegna ! 

Sabba Castiglione : Ricordi, Milan, 1549. 

Page 116. « Rafaelo da Urbino, il quale si come fu eccellentissimo 
pittore, cosi pinse assai, come si vede per le sue nobilissime opère in Roma, 
et in moite parti d'Italia, et fuora d'Italia; et liberamente si puo dire, che 
in questo fosse la pittura compita et perfetta; et se non che la invidiosa 
morte troppo tosto il toise dalle humane cose, certo alli nostri tempi 
metteva la pittura à tal segno, à quale forse non fu mai alli tempi antichi 
de' Greci de' Romani. » 

DoNi : Disegno, Venise, 1549. In- 18. 

Fort prodigue d'éloges envers Michel-Ange et fort sobre envers 
Raphaël. Page 40, il mentionne Raphaël parmi une fouie d'uutres artistes; 



LE XVIe SIÈCLE 19 

page 5i, « le camere di Raffaello d'Urbino »; page 60 v» : « lo per me 
leggo con più contente il monte (Parnaso) uscito délia vostra penna (Pierre 
l'Arétin), che io non ho piacere di qucllo de pennelli di Raffaello ». 

DoNi : / Marmi, Venise, i552. 

Pag3 57, mention sommaire de Raphaël. 

Simon Fornari de Reggio : Osservaponi sopra il 
Furioso delV Ariosto, 1549. 

Page 509. Mentionne l'espérance conçue par Raphaël d'être promu au 
cardinalat, et attribue sa mort à des excès. Les Vite de Vasari ne parurent 
que l'année suivante; ce n'est donc pas l'écrivain d'Arezzo qui le premier a 
mis en circulation la version bien connue sur les causes de la mort de 
Raphaël. 

Georges Vasari :le Vite, Florence, i55o. 

Il est à peine nécessaire de rappeler ici que le chef-d'œuvre du père de l'his- 
toire de l'art a paru pour la première fois en i55o, puis en i568, avec de 
nombreuses additions et corrections. La vie de Raphaël n'a toutefois été 
imprimée à part qu'en ijSi, abstraction faite des abrégés qui en ont paru en 
France au xvii' siècle. Ce sont ces « raphaeliana », les plus anciens en date, 
quant à leur composition, dont on trouvera ci-dessous les titres. 

Sur les sources auxquelles a puisé Vasari, voir un article excellent, trop 
peu connu, de Fioriilo (Kleine Schriftcn; Goettingue, i8o3, t. T, pages 83- 
99), et le compte rendu de la nouvelle édition de Vasari dans l'Art du 
3i juillet 1881. 

* Vita di Raffaelle da Urbino, piltore ed architetto, tratta 
da quelle de pittori, scultori et archittetti, di Giorgio 
Vasari. Rome, ijSi. In-folio. 

D'après Fioriilo, qui cite une édition in-folio et une autre in- 12. — La 
même année la biographie de Raphaël, par Vasari, était réimprimée à 
Rome en tête de la nouvelle édition de Bellori, pages i-lx. 

* Vita di Raffaello da Urbino scritta da Giorgio Vasari. 
Zum Gebrauche bei Vorlesungen herausgegeben von Her- 
man Grimm. Berlin. Ferd. DUmmlers Verlagsbuchhand- 
lung (Harrwitz und Gossmann). 1876. Pet. in-S», 48 pages. 

M. Grimm a publié en outre une édition de la vie de Raphaël, par 



20 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

Vasari. avec traduction et commentaires, travail dont nous nous occuperons 
plus loin, dans la section consacrée au zix" siècle, car il forme en réalité un 
ouvrage original. 

La biographie de Vasari a également été réimprimée dans WBiblioteca 
portatile latina^ italiana e francese. Milan. i823. Voir ci-après. 

Paul JovE ( f i552 ) (Raphaelis Urbinatis vita, publiée 
pour la première fois dans la Storia délia Letteratura ita^ 
liana de Tiraboschi, et souvent réimprimée depuis). 

Jove parle en outre de Raphaël dans ses Lettere volgari (Venise, 
i55o, fol. 14, i5); une allusion à la salle de VInceniie du Bourg se trouve 
dans \t% Elogia virorum bcllica virtute illuslrium: Bikle. i56i, page 46, et 
une notice sur les tapisseries dans les Vite d'uomini illustri;Vtn'.sej i56i, 
page 143. 

« E cosi di gratia vi prego, poi che tanto vi sono affettionato pcr vostra 
virtù, che non v. gliate attaccarvi a cosi picciole et dcbjli frondi, quando 
Icggcretc le vite del magnanimo Leone et dcllo invitto Marchesc di Pescara, 
Qt qucir altrc piu corte de Filos3fi de] nostro tempo; accioche non si possa 
dir di voi quasi il simile di qucUo che disse Raffacllo da Urbino a una bella 
gentil donna, la qualc a caso una mattina cntrô nel giardino d' Agostin 
Ghisi, ove esso pingcva il portico et vi haveva fatto moite figure délie Dee et 
delle gratie. Et tra 1' altre un Polifemo grandissimo et un Mcrcurio d' ctà di 
trcdici anni in circa a similitudine di quello di marmo, il qualc anchora hoggi 
di vediamo ne la loggia di Leone; et mirandolc et lodandolc la gentil donna, 
co.-nc quclla che faceva profcssionc d' csscrc di svcgiiato ingcgno, disse : 
Ccrtamcntc tutte queste figure sono ecccllentissimc, ma desidererei che 
per honestà faccstc una bella rosa overo una foglia di vite sopra la vergo- 
gna di quel Mcrcurio. Allhora Raffacllo sorridendo disse, pcrdonatemi 
Madonna, che io non haveva tanta considcralionc, et soggiunse. Ma perche 
non havete voi anchor detto, ch' io fac:ia il simile a Polifcmo, il quale 
dinanzi tanto mi lodaste ? Et a questa parola ognuno, che v' era subito rise, 
eccctto la gentil donna, la quale per haver nome di savia, corne anchora hoggi 
di la vediamo frcsca et gioiosa vedova, soleva havere più acuto giuditio 
et miglior occhio aile cose grandi, che aile picciole. Ne molto stette a dis- 
cendere M. Agostino ; il quale intendendo con grande spasso le parole pas- 
sate con la gentil donna, come huomo di giudicio, non voile che si dipingesse 
ne rosa, ne foglia al Mcrcurio ; ma subito fe pingere un vélo azzurro sotto 
r ombelico al Polifemo, come hoggi di vediamo, acciô 1' altre donne non 
s' offendessero dello scopcrto, se bene non haveva offcso dianzi (sic) quella 
gentil donna ». 

(Lettere voljari.) 



*•, 



LE XVI« SIECLE 21 

Ascanio Condivi : Vita di Michel-Angelo Buonarroti, 
Florence, i553. In-4'>. 

» 

Edition de 1823, pages 68, 69. « Raffael da Urbino, quantunque volesse 
concorrer con Michelagnolo più volte ebbe a dire che ringraziava Iddio 
d'esser nato al suo tempo; avendo rilratta da lui altra maniera di quella, 
che dal padre, che dipintor fu, e dal Perugino suo maestro avea imparata. » 

Page 82. « Anzi (Michel-Ange) ha sempre lodato universalmente tutti, 
etiam Raffaello da Urbino, infra il quale e lui già tu qualche contesa nella 
pittura, come ho scritto : solamente gli ho sentito dire, che Raffaello non ebbe 
quest' arte da natura, ma per lungo studio. » 

J'ai résumé dans Une Rivalité d'artistes au XVI* siècle (voyez plus 
loin) les différents témoignages relatifs à la lutte entre Michel-Ange et 
Raphaël. 

Pierre TArétin (f i557) (Lettres^ tome I**", page io3; 
tome V, page 64 v®. D'après Pungileoni, page 262). 

Une lettre de février i545 a en outre été publiée par le comte d'Arco : 
Giulio Romano, page xxxix. 

Lodovico DoLCE : Dialogo délia Pittura^ intitolato VAre- 
tino. Venise, iSS'j, (Réédité à Florence en lySS avec une 
traduction française attribuée à Nicolas Vleughels; traduc- 
tion allemande publiée à Vienne en 1871. Nouvelle édition 
publiée à Milan, en î863.) 

Cet ouvrage, inspiré par Pierre l'Arétin, est une éclatante réha- 
bilitation de Raphaël. 

Voyez en outre la lettre de Dolce sur Raphaël et Michel-Ange, dans les 
Lettere di diversi eccellentissimi uomini (Venise, iSSp) et dans les Lettere 
pittoriche, édition Bottari, tomeV, pages io8-ii5. 

Benedetto Varchi : Orapone funerale,,, nelle essequie 
di Michelagnolo Buonarroti, Florence, 1564. In-40. 

Page 20. « (Michelagnolo) che era modestimo, e conosccva ottimamente 
ciô essergli procurato (la décoration de la chapelle Sixtine) più per invidia, 
che per altro pensandosi che egli non dovesse riuscire, ne potesse stare à 
petto di Raffaello da Urbino, accettô il partito. » 

Page 3o. « Sia ciô detto con pace, e di Bramante e di Raffaello da 
Urbino, e di Baldassarre da Siena, e ultimamente di Ant. S. Gallo; ciascuno 
de' quali ho io nominato solo per honorare se non loro, i quali son morti ; la 
memoria loro, la quale è viva; e viverà mcdiante l'opère loro, e gli scritti. » 



22 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

Page 33. « Bramante parte per invidia, parte per favorire Raffaello da 
l'rbino suo compatriota, amico, c parente, c forse aniivedendo Michelagnolo 
doverc cssjre colui, che, ammendando gl' altrui crrori, dovesse far fine alla 
fabbrica di San Piero cominciata da lui : Tandô urtando sempre per tutte 
quelle vie, e in tutti que modi, che egli seppe, c potè. • 

Pages 39-40. « E Raffaello da Drbino, il quale nella pittura (se non 
fusse stato il Buonarroto) sarebbe stato il primo egli, con tutto che havesse 
voluto competere scco, confessava nondimeno d' havere obligo immortale 
al Buonarroto; e ringraziava Dio d' essere nato, e vivuto al tempo d' huomo 
si grande. E in vero la cappella di Sisto, corne à tutti gl* altri, insegnô anch* 
a lui. e fu cagione che egli, lasciata la maniera del Padre e di Pietro 
Perugino, suo maestro, la quale innanzi al Buonarroto cra la più vaga, e 
la più stimata, si diede à fare, que miracoli, che egli fece. » 

François de Hollande (i5i7 ou i5i8 — 1584). 

Ce peintre-écrivain a parlé de Raphaël dans la première partie de son Traité 
de la Peinture, terminée en 1549 (voyez Raczynski, les Arts en Portugal; 
Paris, 1846; pages 7, 23, 54), et dans la seconde, terminée en 1571 (Rac- 
zynski, page 60). C'est là qu'il prête à Léon X, probablement d'après For- 
nari, Vasari et Dolce, le projet d'élever son peintre favori au cardinalat. Un 
exemplaire de l'ouvrage de Vasari contient également quelques notes 
manuscrites curieuses de François de Hollande sur Raphaël. 

Benvenuto Cellini (f iSji) : Vita (Éd. Tassi, tome I, 
pages 74, 75, 78, 84, 102, 124, 434). 

Détails intéressants sur les élèves de Raphaël et sur les études faites 
par Benvenuto d'après les fresques de la Farncsine. 

F. Leandro Alberti : Descrittione di tutta Vltalia. 
Venise, i568. 

« E la ciltàd'Urbino molto civile et assai honorevole d' edifici, et ha 
buono, et fertile territorio, et molto producevole di buone, et saporite 
fruité. Sono usciti d' essa città huomini, che per le sue virtù 1' hanno fatta 
nominare, tra i quali è stato Rafaël ottimo pittore, che si potea raggua- 
gliare a quegli antichi pittori da i Ictterati nominati, et esaltati, come 
chiaramente si puô dar giuditio dall' opère da lui faite per Italia, et 
massimamente in Roma nel palagio del Papa presso S. Pietro. Passô di 
questa vita glianni passati (Fol. 294). » 

Jacques de Strada, de Mantoue (Sebastiani Serlii 
Bononiensis architectures liber septimus).,, Francfort-sur-le- 
Mein, 1575. 



LE XVI« SIECLE aS 

Préface. . . « Ândai à visitar Madonna Catharîna, che gîà fù mogliâ di 
Pierino del Vagha, pittore del Papa, stato nel suo tempo il primo che 
fosse in Roma, et in sua vita mio amicissimo. E discorrendo con ella délie 
robbe del suo marito morto, la-trovai disposta di voler vender tutti H suoi 
disegni più presto à me, che à chiunque ella conoscesse ; non volendo che 
mai tante fatiche rimanessero in Roma, et altri sene facessero honore : 
Siche due cass2 di disegni comprai da lei tutti fatti a mano : dove erano tutte 
le fatiche ch' cgii giamai fece, et moite ancora di Raffael d'Urbino, già stato 
suo maestro. Fra questi disegni ne trovai una grandissima quantité 
d' architettura, tanto di quegli di Roma, quanto di Francia, et altri luochi 
délia Italia. Hor partendomi di Roma per ritornarmene in Alemagna, passai 
per Mantova, et andai a riveder Raffaello, che fu fîgliolo di Giulio Romano... 
e per tanto non mi fù molto difficile V impatronirmi di tutti li disegni che 
furono di suo padre, alui stati lassati, dove erano raccolte le più belle 
cose que havesse Raffael d'Urbino, già stato suo maestro : oltre poi a quelle 
di sua mano e massime di cose d' architettura, tanto antiche quanto 
moderne. E convenuti del prezzo, glie le pagai. » 

Passage inconnu aux biographes de Raphaël, et dont l'importance 
n'échappera à personne. 

CiACcoNio : Historia utriusque belli dacici a Trajano 
Ccesare gesti. 

Préface datée de 1576 : « Cum autem (per) tôt saecula nullus excogiiasset, 
aut manum admovisset, ut haec in publicum prodirent, Raphaël Urbinas 
celeberrimus pictor, et ejus discipuli Julius Romanus et Joannes Franciscus 
Polydorus, multa diligentia, operaque adhibita^ antigraphiam hujus columns 
extraxere, multa ex ea in suos usus et picturas et illarum venustatem et 
ornamenta transferentes. » 

L'éditeur ajoute de son côté, dans l'édition de 1616, la seule que j'aie 
sous les yeux : « Hanc igitur Traiani columnam (ut de altéra silcatur), 
humanissime lector, descripserat olim Julius Romanus, pictor egregius 
quem Raphaelis xqualem fuisse scimus. Eam . descriptionem secutus 
Mutianus, Alfonso Ciaconio, eruditissimo viro, viam aperuit ad ea exponenda 
latine, quœ in opère tam spisso ac vario contincrcntur. » 

Blaise deVigenère: Les Images. Paris, iSyS. In-40. 

Cite, page 121, mais sans y insister, le Banquet des dieux de Raphaël 
d'Urbin. Nul doute qu'en parcourant attentivement les commentaires pro- 
digués par l'auteur on n'y découvre d'autres mentions de Raphaël. Pour 
moi, je l'avoue sans rougir, je n'ai pas eu le courage de lire jusqu'au bout 
cet abominable fatras. Il est des limites à la patience, même en matière de 
bibliographie. 



24 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

Promptiuire des médailles des plus renommées personnes 
qui ont esté depuis le commencement du monde. Lyon, i58i. 
In-4». 

Tome II, page 211 : Médaille représentant Raphaël, avec une notice de 
dix lignes, extraite de Vasari. Cette médaille, reproduite dans l'édition 
italienne publiée la même année à Lyon {Prontuario...)^ manque dans 
l'édition de i553. 

Bernardino Pino : Nuova scelta di lettere, Venise, i582. 

Tome I«' page 297, 298 : deux passages rapportés par Pungilconi, Elogio 
storicoy page 259; tome II, page 249 : la lettre de Raphaël à Castiglione sur 
le Triomphe de Galathée. 

Raphaël Borghini : // Riposo, Florence, 1584. 

Dans l'édition de Rcggio (1826), la biographie de Raphaël, qui n*est 
guère qu'un extrait de Vasari, occupe les pages i3i à 141 du tome II. 

Alessandro Lamo : Discorso,,, intorno alla scoltura et 
pittura. Crémone, 1584 (p. 28, 32). 

Gio : Paolo Lomazzo : Trattato delV arte de la Pittura. 
Milan, 1584. In-4<». 

Le nom de Raphaël revient toutes les trois ou quatre pages. Voir 
notamment pages 358, 477, le passage relatif au mariage d'Alexandre et 
de Roxane. 

Gio : Paolo Lomazzo : Libro primo de grottesche. Milan, 
1587. In-4<». (Recueil de poésies.) 

Page 92, « Di Rafaello Santion; page 121, « a maldicenti di Rafaello*; 
page 122, « ai medcsimi». Voyez en outre, p. 91, 96, 97, 102, 126, 137, 400. 

Gio : Paolo Lomazzo : Jdea del tempio délia Pittura. 
Milan, iSgo. (Passim.) 

Marc Antoine Muret (f i583) : Poemata varia^ éd. de 
Leyde, 1789. 

Page 768. Cinq distiques latins, publiés par Fiorillo, Gcsch. der Malerei, 
tome I*»", pages 107, 108, et par Passavant, tome I*»", page 523. 



LE XVI« SIECLE 25 

Armenini : De' veri precetti délia Pittura, Ravenne, 

1587. 

Observations intéressantes sur les ouvrages de Raphaël. Voyez entre 
autres les pages i5, 65, 72, 83, 8f, 112, 175, i85, 199, 200, 2o3, 204, 207, 
222, 224, 247, 260, etc., de l'édition de Pise, 1823. 

Paolo Mini : Discorso délia Nobilta di Firen^e e de Fia- 
rentini, Florence, iSgB. In- 12. 

Page 107. « Fra Bartolomeo frate di S. Domenico del convento di 
S. Marco, la vaghezza, e la pulitezza del colorire, onde Raffael da Urbino, 
e Michelagnol Buonarroti lo stavano à veder colorire con estrema meraviglia 
cd attenzione. » 

Page 108. « Onde non senza ragione il cartone che egli (Michel -Ange) 
fece délia guerra di Pisa fù già la guida fin di Raffaelio da Urbino. » 

Comme la jalousie florentine contre le brillant Urbinate perce partout 
dans ces écrits du xvP siècle ! 

Origine et progresso delV Accademia del dissegno de 
pittoriy scultori^ et architetti di Roma.,, raccolti da 
Romano Alberti, secretario dell* Accademia. Pavie, 1604. 
In-40. 

Page 60. Conférence de 1594., de Giovanni Battista Navarra : éloge de 
Raphaël, en cinq lignes. 

J. J. BoissARD : / Pars Romanae urbis topographiae, 
1597, in-foL 

Tome l", page 16. « Praeter caîtera maxime commendatur pictura illa 
quae videtur in deambulacris : qua expressus est Constantini conflictus cum 
Maxentio ad Pontem Milvium : et alia plurima monumenta quae Romae 
rcliquit Raphaël Sanctius Urbinas, pictor sua actate laudatissimus, de quo 
scripsit posta italus :timuit (etc.)... licet hoc elogium nonnulli ad Michaelem 
Angelum Bonarotum transferre malint. » 

Page 19. La Transfiguration àQ Raphaël. 

Page 33. Raconte au sujet du Bacchus de Michel-Ange et de Terreur 
commise à ce sujet par Raphaël une anecdote évidemment fondée sur une 
confusion. 

Page 78. Il In hoc Pantheo sepultus est Raphaël Sanctius Urbinas, picto- 
rum nostri sxculi princeps. » 

Page iio. « Super cornicibus illius cœnaculi (cardinalis Carpensis) 
repositee sunt tabulas in quibus opéra pictorum celeberrimorum totius 
Italiae cognoscuntur, ut Raphaclis Maffaei [sic) Urbinatis, Michaelis An^eli 
FJQrçntjni et aliorum, n 



20 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

On trouve en outre à la suite du premier volume une gravure de VIsaîe, 
inconnue, ce semble, à Passavant. 

Notre Michel de Montaigne, par contre, qui visita Rome en i58o-l58i, 
réserve son admiration aux productions de la plastique. « Ce sont, dit-il 
dans son Journal de voyage en Italie^ les statues qui m'ont le plus agréé 
à Rome. » 

M. Lûbke a fait la même constatation pour les voyageurs allemands 
du xvi« siècle (Geschichte der Baukunst, de Kuglcr, tome V, page 43) : ils 
semblent ignorer l'existence de Raphaël. 

Dans les descriptions de Rome au xvi« siècle on ne ren- 
contre que de loin en loin le nom de Raphaël : l'attention 
de leurs auteurs est absorbée soit par les monuments anti- 
ques, soit par les souvenirs du christianisme naissant. 
Aldroandi, dans le Antichità délia città di Romaj de Lucio 
Mauro (Venise, i562, page 208), s'exprime comme suit au 
sujet des collections du cardinal de Carpi ; « Fanno fregio 
intorno à detta stanza bellissimi quadri di pittura di man 
di Rafaello d'Urbino con molti ritratti d'huomini famosi 
venuti da pittori illustri, fra quali si vede quel di Papa 
Paolo III e Carlo V imperatore. » — Montjosieu prononce 
en passant le nom de l'Urbinate, à propos de la compa- 
raison des peintres de son temps avec les peintres anciens 
(Ludovici Demontiosii Gallus Romae hospes ; Rome, i585; 
Pictura, page 7) ; Pompeo Ugonio mentionne son tombeau 
(Historia délie stationi di Roma; Rome, i588, fol. 3j6). 
Schrader, en signalant la Transfiguration (ad altare 
magnum tabula picta ascensionem Salvatoris exprimens 
eximiae picturae, addita inscriptione : divo Petro principi 
apostolorum illustriss. Medices cardinalis vicecancellarius 
DD. Anno domini MDXXIII), ne prononce même pas le 
nom de Raphaël (Monumentorum Italice,,. libri quatuor; 
Helmstadt, 1592, fol. 167 v°). Même remarque au sujet de 
la chapelle Chigi (fol. 160 v^). Ailleurs Schrader rapporte 
l'épitaphe de T. Zuccheri au Panthéon et omet celle de 
Raphaël (fol. 161 v<>), ou mentionne les peintures de Michel- 



LE XVI« SIÈCLE 27 

Ange, sans signaler celles de son émule (fol. ii3 v% 114). 
A la fin du siècle enfin, nous voyons le nom de Raphaël 
s'introduire dans les guides. Ultinerari Italiœ rerumq, 
romanarum îibri tres^ dQ François Scholt (in- 12, Anvers; 
1600), mentionne la salle de Constantin, « opus Raphaelis 
Sanctii Urbinatis » (page 192); il rapporte aussi l'épitaphe 
du maître (page 164), mais comme se tiouvant à la Minerve, 
erreur répétée dans plusieurs guides. Le nom de Michel- 
Ange revient déjà à chaque page. Schott mentionne en 
outre, dans le palais du cardinal Rodolphe Pio di Carpi, au 
Champ-de-Mars, un portrait de Raphaël : « Hic et praes- 
tantiss. Italiae pictorum imagines conspiciuntur, Raphaelis 
Urbinatis, Michaelis Angeli Bonaroti et aliorum (p. 263). » 
Rapprocher ce témoignage de ceux d'Aldroandi et de 
Boissard. 

L'auteur du Voyage de monsieur de Rohan (1599), dont 
une copie manuscrite est conservée au British Muséum, 
s'exprime ainsi au sujet des fresques du Vatican : « Sixte 
fit la chapelle, où est ce tant loué jugement de Michel 
Ange et autres siens ouvrages, auxquels ceux du grand 
Raphaël sont joints pour prendre lustre les uns des autres. 
Les galeries dorées et peintes sont de Léon X. » 

A la suite des jugements portés sur Raphaël par les cri- 
tiques d'art, nous devrions faire figurer ceux qu'ont formu- 
lés ses confrères, les artistes. Nous aurions ainsi à passer en 
revue tous les peintres, sculpteurs, architectes, qui ont eu 
l'occasion d'exprimer leur manière de voir sur leur illustre 
émule, depuis Francia, Michel-Ange, Sébastien del Piombo, 
Albert Durer, le Corrège, jusqu'au Rosso, que ses attaques 
contre la mémoire de Raphaël obligèrent à quitter Rome, 
jusqu'aux disciples qui voulurent être enterrés près du 
tombeau de leur maître vénéré. 

Mais il faut savoir se borner, même en matière de 
bibliographie; c'est pourquoi nous nous contenterons de 



28 LES HISTORIEN*S DE RAPHAËL 

signaler celte recherche à nos successeurs, sans' songer à 
Tentreprendre ici. 

Pour compléter la série des témoignages du xvi« siècle, 
il nous faudrait encore mentionner les lettres d'affaires, 
pièces comptables et autres documents du même genre 
publiés par les différents savants qui se sont voués à l'ex- 
ploration des archives, depuis Bottari, Fea, Pungileoni et 
Gaye, jusqu'au marquis Campori et à M. Milanesi. Mais 
comme ces ouvrages se trouvent dans toutes les mains, et 
que d'autre part nous ne nous occupons ici que de témoi- 
gnages offrant un caractère littéraire, le lecteur nous dis- 
pensera de les faire figurer dans notre bibliographie. 



LE XVII« SIECLE. 



Si, pour le xvi« siècle déjà, nous avons dû renoncer à 
produire tous les témoignages relatifs à Raphaël, à plus 
forte raison sommes-nous obligé de faire un choix parmi 
les ouvrages publiés au siècle suivant. Il n'est plus guère de 
livre d'art qui ne contienne une appréciation plus ou moins 
étendue du talent du maître : les relever toutes aurait été 
grossir sans utilité notre travail. 

En thèse générale, on peut dire qu'au xvii« siècle la 
discussion devient plus serrée, plus régulière. Bientôt des 
membres de l'Académie royale de peinture et de sculpture 
s'imposeront la tâche d'analyser, dans des conférences, les 
qualités de tel ou tel chef-d'œuvre du maître. L'exégèse 
raphaélesque, restée stationnaire depuis Vasari, réalise de 
son côté un progrès sensible, grâce aux efïorts de Bellori, 
qui, le premier, essaie d'expliquer dans leurs moindres 
détails les compositions des Stances, des Loges et de la 
Farnçsjne, 



LE XVII* SIECLE 29 

Karel Van Mander : Het Schilder-Boeck. Harlem, 1604 
(fol. 1 17-121 V®). 

Federico Zuccaro : Lamento délia Pittura, 1604. 

Six vers italiens publiés par Passavant, tome I*', page 524. 

Federico Zuccaro : L'Idea de' pittori, scultori, et archi- 
tetti, Turin, 1607. In-folio. 

Essai d'esthétique transcendante; il est surtout question de Raphaël 
dans la deuxième partie, pages 18, 26 et 28. 

Francesco Bracciolini : Lo Scherno degli dei, Venise, 
1627. 

Chant XVII, str. 8, quelques vers sur la Farnésine : Cf. Fœrster, Farne- 
sina-Studten, page 128. 

Vincencio Carducho: Dialogos de la Pintura, Madrid, 
i633. In-40. 

Page 57, v. 

Francisco Pacheco : Arte de la Pintura. Séville, 1649. 
In-40. 

Voyez surtout pages 162, i65, 216 (compare Michel-Ange à Dante, 
Raphaël à Pétrarque), 237, 241, 243, etc., etc. En plusieurs endroits, par 
exemple page 23, il considère Léonard de Vinci comme le maitre de 
Raphaël. 

ScANELLi : // Microcosmo délia Pittura, Ce'sène, 1657. 
In-40. 

Voyez la table. Page 33. on lit : « si dà a conoscere, come vano il 
sentimento del Vasari în credcre, che Rafaell3 sia stato scola-re di Michel- 
angelo, e di Leonardo da Vinci e non sia giunto ail eccellenza de' medesimi 
maestri : per essere stato in fatti più eccellente, e perfetto». 

* Abrégé de la vie de Raphaël Sanzio d'Urbin, très-excel- 
lent peintre et architecte : où il est traitté de ses œuvres, 
des stampes qui en ont esté gravées, tant par Marc-An- 
toine Bolognois qu'autres excellent (sic) graveurs. De Tori- 
gine de la gravure en taille-douce, avec une adresse des 



3o LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

lieux où les principaux peintres italiens, descrits par Va- 
sari , ont travaillé. Traduit d'italien en françois , par 
P. Daret, graveur. A Paris, chez l'autheur, sur le quai de 
Gesvres, au Rossignol. i65i. In-i8, xii-120 pages; 3 grav. 
dont un portrait de Raphaël et un de Marc-Antoine. 

Collection de M. Georges Duplcssis. P. i-5, préface; p.- 7-12, au lec- 
teur ; p. 1-68, abrégé de la vie de Raphaël ; p. 70 et suiv., stampes ou pièces 
gravées par Marc-Antoine. — Heincckcn, Dictionnaire des Artistes, t. IV, 
p. 5 12, cite une édition de 1607, dont l'existence me parait problématique, 
les ouvrages de Daret ayant tous paru vers le milieu du xvii« siècle. 

BoscHiNi : La Carta del navegar pitoresco, Venise, 1660 
(pages 45, 324). 

Abraham Bosse : Le Peintre converty aux précises et 
universelles règles de son art* Paris, 1667. In-8<> (pages 18, 
3o, 3i, 33, 36, etc.). 

* Idée de la perfection de la peinture démonstrée par 
les principes de Tart, et par des exemples conformes aux 
observations que Pline et Quintilien ont faites sur les plus 
célèbres tableaux des anciens peintres, mis en parallèle à 
quelques ouvrages de nos meilleurs peintres modernes, 
Léonard de Vinci, Raphaël, Jules Romain, et le Poussin, 
par Roland Fréart, sieur de Chambray. Au Mans, de l'im- 
primerie de Jacques Ysambart, marchand libraire, et impri- 
meur, demeurant au bas du Pont-Neuf, à l'enseigne du 
Saint-Esprit. MDCLXII. In-40; préface-avertissement et 
i34 pages paginées. 

Ouvrage traduit en anglais en 1668 et en italien en 1809. Il est surtout 
question de Raphaël dans les pages 23, 3o, 92 et suivantes. 

FÉLiBiEN DES AvAUx : Entretiens sur les vies et ouvrages 
des plus excellents peintres^ anciens et modernes, Paris, 
1666- 1688. 5 vol. In-40. 

Voir surtout le tome I, pages 248 et suivantes de Tédition de 1666, 
pages 291 et suivantes de l'édition de 1725. 



LE XVII« SIECLE 3i 

Charles Le Brun (le Saint Michel de Raphaël; confé- 
rence faite le 7 mai 1667 et rédigée par Félibien qui Ta 
publiée, en 1667, dans ses Conférences de l'Académie de 
Peinture; réimprimée dans les Conférences^ éd. Jouin. 
Paris, i883, pages 1-12). 

Nicolas Mkînard (la Sainte Famille de Raphaël; confé- 
rence faite le S septembre 1667. Jouin, ouv. cité, p. 28-39). 

Ch. Alphonse Du Fresnoy : VArt de Peinture^ traduit 
en françois. Paris, 1668. In-80. 

Hos apud invenit Raphaël miracula summo 

Ducta modo, veneresquc habuit quas nemo deinceps. 

Vers 519, 520; voyez aussi pages 160-161. 

De Champagne (Sur un tableau de Raphaël représentant 
TEnfant Jésus, la Vierge, sainte Elisabeth et saint Jean. 
Conférence faite le 2 mars 1669 ^ TAcadémie royale de 
Peinture et de Sculpture). 

NocRET (Sur TEnfant Jésus, la Vierge et saint Jean, de 
Raphaël. Conférence faite le 6 avril 1669 à TAcadémie 
royale de Peinture et de Sculpture). 

Molière : La Gloire du Val-de-Grâce (1669). 

Et Jules, Annibal, Raphaël, Michel-Ange, 

Les Mignards de leur siècle (!), en illustres rivaux, 

Ont voulu par la fresque ennoblir leurs travaux. 

Marquis de Seignelay (Relation de son voyage d'Italie en 
167» ; Gasfelte des Beaux-Arts, i865, tome I, page 363, etc.) 

J. B. Silos : Pinacothecasive romanapicturaet sculptura, 
Rome, 1673. In-i2. 

L'auteur décrit en vers latins un certain nombre d'ouvrages de Raphaël 
(plusieurs de ses compositions sont réimprimées dans l'édition française de 
Passavant, tome I, page 565). Voyez les pages 11, 12, i j, 1 5, 16, 18, 35, 43, 
45, 80, 81, 86, 93, i39, 157. 



\ 



32 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

* Le fînezze de pennelli italiani, ammirate, e studiate da 
Girupeno sotto la scorta, e disciplina del genio di Raffaello 
d'Urbino, con una curiosa, ed attentissima osservatione di 
tutto ciô, che facilmente possa riuscire d*utile, e di diletto 
à chi desidera rendersi perfetlo nella Teorica, e Prattica 
délia nobir arte délia Pitiura. Opéra di Luigi Scaramuccia 
Perugino, Pitiore, con alcune massime ô siano ricordi nel 
fine degni di riflessione. Air illustriss. ed' eccellentiss. Sig. 
Sig. e Pat. colendiss. il signor Gerolamo Nicolo Botta 
Adorno... In Pavia, per Gio. Andréa Magri stampatore délia 
città. S. d. (La dédicace est datée du i5 janvier 1674.) In-40; 
H 1-+4; 216 pages, plus les tables non paginées. 

Il est question de Raphaël, pages 2, 8, 9, 54, 69, 82, 83, 86, i34, 140, 
167, 173, 177, 181. 

* Recherche curieuse de la vie de Raphaël Sansio 
d*Urbin, de ses œuvres, peintures et stampes qui ont esté 
gravées en taille-douce par Marc-Antoine Bolognois et 
autres graveurs : avec une adresse des lieux où les principaux 
peintres d'Italie ont travaillé, décrite par George Vasary. Et 
un petit recueil des plus beaux tableaux , tant antiques que 
modernes, architectures, sculptures et figures qui se voyent 
dans plusieurs églises, rues et places publiques de Lyon. 
Le tout recueilli par I. de Bombourg, Lyonnois. A Lyon. 
Chez André Olyer, en riie Tupin, à la Providence. 1675. 
In- 18. Préface; i — i25 pages. 

Bibliothèque de l'Ecole des Beaux-Arts. Une édition de 1709, de tout 
point semblable, se trouve au Cabinet des estampes; seul le titre contL^nt 
une légère modification ; à la place du nom d'André Olyer on y lit celui 
d'« Antoine Besson, libraire, rûe Tupin, près le Logis de l'Empereur ». 

L'abrégé de la vie de Raphaël occupe les pages 1-48; la description des 
« stampes » les pages 49-90. L'ouvrage est la reproduction presque tex- 
tuelle de celui de P. Daret. 

Michel de Marolles : le Livre des Peintres et Graveurs, 
Paris, 1677. 

Edition Duplessis; Paris, 1872, pages 17, 40, 47, 61. 



LE XVII» SIECLE 33 

Malvasia : Felsina pittrice. Bologne, 1678. 2 volumes 
in-4\ 

Voyez la table. Les attaques de Malvasia contre Raphaël et surtout 
Tépithète de « boccalaîo » (potier) donnée au plus grand des peintres ont de 
bonne heure provoqué d'énergiques protestations. Parmi elles il faut citer 
en première ligne l'ouvrage de Vittoria, composé en 1679, mais publié 
en 1703 seulement. 

C'est dans l'ouvrage de Malvasia qu'ont été publiés pour la première 
fois la lettre de Raphaël à Francia (tome I, pnga 46) et le sonnet de ce 
dernier; sonnet contre l'authenticité duquel se sont élevés des doutes sérieux. 

* Osservazioni sopra il Libro délia Felsina pittrice per 
difesa di Rafïaello da Urbino, dei Carracci, e délia loro 
scuola. Pubblicate, e divise in sette lettere da D. Vincenzo 
Vittoria, patrizio Valenziano, e canonico di Xativa. In 
Roma, MDCCIII. Nella stamparia di Gaetano Zenobj, délia 
Santità di N. S. Clémente XI intagliatore, nella gran curia 
Innocenziana. In-8"; 114 pages, avec une gravure. 

Les lettres portent la date de 1679. L'ouvrage a été réimprimé à Bologne 
en 1841. — Vittoria est en outre l'auteur d'un catalogue de l'œuvre de 
Raphaël, conservé en manuscrit dans la Bibliothèque de Windsor. 

Joachim de Sandrart : Teutsche Académie, Nuremberg, 
1675-1679. In-folio. 

r 

Ed. de i683. Pages 26, 29, 120, i25. N'est guère qu'un extrait de Vasari. 
Charles Perrault : Le Siècle de Louis le Grand (1687) : 

Dans le siècle passé, des hommes excellens 

Possédaient, il est vrai, vos plus riches talens. 

L'illustre Raphaël, cet immense génie, 

Pour peindre eut une force, une grâce infinie, 

Et tout ce que forma l'adresse de sa main, 

Porte un air noble et grand, qui semble plus qu'humain. 

Quelques vers plus loin, Perrault semble cependant mettre Le Brun au- 
dessus de Raphaël, ce qu'il fait expressément dans son Parallèle des an- 
ciens et des modernes, publié en 1688- 1698. Voy. Rigault, Histoire de la 
querelle des anciens et des modernes; Paris, i856, page 188. 

3 



34 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

Philippe Baldinucci (f 1696) : Notifie de* Professori del 
disegno da Cimabue in qua. Florence, 1 681-1728. 6 volumes 
in-40. 

Dans rédition de Milan (1808-1812), la biographie de Raphaël occupe 
les pages 226 à 242 du tome VI. 

Isaac BuLLART : Académie des Sciences et des Arts, 
Bruxelles, 1682. In-fol. 

Tome I, pages 359-362 ; avec un portrait de Raphaël peint par le 
Titien ('.). 

* J. P. Bellori : Descrijione délie imagini dipinte da 
Rafaello d'Urbino, Rome, 1693. 

Nous ne faisons que rappeler ici, à la place qu'il occupe dans Tordre 
chronologique, l'important travail de Bellori. On eu trouvera le titre com- 
plet dans la seconde partie de ce catalogue: fresques et mosaïques. 

De Piles : Abrégé de la Vie des Peintres, Paris, 1699. 
In-S^ 

» 

Edition de 171 5, pages 165-175. 

Florent Le Comte : Cabinet des Singularité^, Paris, 
1G99-1700. 3 vol. in- 12. 

Tome m, pages 2.j9-3o2. Catalogue de l'œuvre de Raphaël. 

Nous devons également accorder une mention aux 
auteurs qui ont pris à tâche de décrire les trésors d'art 
réunis à Rome, et avec eux les chefs-d'œuvre de Raphaël : 
Celio (Memoria delli nomi degli artefici délie Pitture,,, di 
Roma; Naples, i638), Fioravante Martinelli (Roma ricercata 
nel suo sito; Rome, 1644), Titi (Studio di pittura^ scultura, 
architettura^ délie chiese diRoma; Rome, 1674; et AmmaeS' 
tramento; Rome, 1686), Franzini (Roma antica e moderna ; 
Rome, 1668). N'oublions pas non plus le Siennois Mancini, 
dont les descriptions sont encore pour Ja majeure partie 
inédites. 



LE XVIIP SIECLE 35 

Pour la description des tableaux de Raphaël conservés 
à Florence, il convient de citer ici Bocchi et Cinelli : le 
Beîle\!^e délia città di Firen^e; Florence, 1677 (P^g^s 1S4, 
286, 408). Pour les tableaux de Fontainebleau, l'ouvrage 
classique est le Trésor des merveilles de la maison royale 
de Fontainebleau^ par le P. Dan (Paris, 1642, p. 1 34-1 35). 

Il faudrait en outre tenir compte, pour le xvii® siècle, de 
toute une classe de publications dans laquelle, ce me 
semble, il y aurait encore passablement à puiser, même 
après Passavant. Je veux parler des catalogues de galeries. 
Je citerai notamment parmi eux le Catalogue de Brienne 
(1662), réédité par M. Bonnaffé (Paris, 1873, pages 32-33). 

Pour dresser le catalogue complet des manifestations 
écrites auxquelles Tétude de Tœuvre de Raphaël a donné 
lieu pendant le xvii« siècle, il nous resterait à rechercher 
dans la Felsina pittrice de Malvasia les jugements formulés 
par les Carrache, par le Dominiquin, l'Albane, le Guide, et 
dans les Ritratti di alcuni celebri pittori del secolo XVII 
(Rome, 1731), les témoignages de Maratta, auquel échut, on 
le sait, la périlleuse mission de restaurer les fresques des 
Stances. Le dépouillement des lettres de Rubens, du Pous- 
sin, des directeurs de TAcadémie de France à Rome, etc., 
fournirait certainement aussi des informations précieuses. 
Espérons qu'un de nos successeurs entreprendra cette étude 
avec tous les développements qu'elle comporte. 



LE XVIII« SIECLE 



Quel est, au xvnie siècle, nous ne dirons pas l'historien 
ou critique d'art, mais l'homme de goût, le voyageur lettré 
qui n'ait éprouvé le besoin de parler de Raphaël, depuis 
le président de Brosses jusqu'à Dupaty, depuis Montes- 



36 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

quieu jusqu'à Casanova * ? Nous avons dû nous borner à 
choisir, parmi ces appréciations, trop souvent, il faut bien 
le reconnaître, banales et vides, quelques points de repère, 
propres à indiquer Tctat de l'opinion publique. 

A côte de tant de jugements superficiels, on se plaît 
à constater, au xvni« siècle, la naissance d'un double cou- 
rant critique, l'un qui s'attaque aux textes, et qui a pour 
principal représentant le vénérable prélat Boltari (Lettere 
pittoriche; édition de Vasari;etc.); l'autre qui a pour objec- 
tif l'œuvre même de Raphaël, et dont les représentants les 
plus autorisés sont, en France, Mariette, en Allemagne, 
Heinecken. 

N'oublions pas non plus la direction féconde imprimée 
à l'histoire des arts par Winckelmann et par Gœthe. Désor- 
mais, les études sur Raphaël gagnent singulièrement en 
ampleur et en autorité. 

Le nombre des ouvrages spécialement consacrés à 
Raphaël est d'ailleurs peu élevé encore : nous en avons 
enregistré trois ou quatre pour le siècle précédent; pour 
celui-ci, c'est tout au plus si nous arrivons à la demi-dou- 
zaine. 

Gérard de Lairesse : Het groot Schilderboek, Amster- 
dam, 1707 (passim). 

De Piles : Cours de Peinture, Paris, 1708 (pages 12, 
i3, etc.). 

On sait que, dans sa Balance des Peintres, de Piles traduit le mérite de 
Raphaël par 65 poinis, celui de Rubens par 59, celui du Titien par 5i. 

CoYPEL : Épistre en vers d*un père à son fils sur la pein^ 

ture. 2® édit. Paris, 171 2. In-folio. 

les sublimes beautez 

Dont le grand Raphaël, dès ses premières veilles 
Sçut étaler aux yeux les sçavautes merveilles. 

I. Mémoires, éd. Garnier, tome IV, page 432; tome VII, page 45o. 



LE XVIII» SIECLE 3; 

RiCHARDsoN, père et fils : Traité de la peinture et de 
la sculpture. Amsterdam, 1728. 

Tomes II, III, passim. Les renseignements fournis par ces auteurs ont 
tous besoin d'être contrôlés. Cette observation s'applique surtout aux lettres 
de Raphaël publiées ou analysées par eux. Voyez le jugement porté sur leur 
travail par Heinecken : Nachrichten von Kûnstlern und Kunst-Sachen; 
Leipzig, 1768, pages 226 et suivantes. 

J. B. DuBOs : Réflexions critiques sur la poésie et sur la 
peinture, Utrecht, 1732- 1736. 
Voyez la table, au nom de Raphaël. 

Charles de Brosses : Lettres.,, écrites d'Italie à quelques 
amis, en lySg et 1^40, 

Ed. Babou, Paris, i858, tome II, pages 94-95, 121 et suivantes. 

D'Argenville : Abrégé de la vie des plus fameux pein» 
très, Paris, 1745-1752. 2 vol. in-40 (tome I, pages 3-ii). 

LÉPiciÉ : Catalogue raisonné des tableaux du Roy. Paris, 
1752-1754. 2 vol. in-4'>. 

Tome I, pages 72-98. Voy. aussi Fontcnai et Couché; Galerie du 
Palais-Royal. 

Hogarth : The Analysis of beauty,,, Londres, 1753. 
In-4'>. 

La traduction française de i8o5 contient plusieurs passages relatifs à 
Raphaël : tome I, pages 43, 21 3, etc. 

Montesquieu (f 1755). Voy. le travail de M. C. Marîon- 
neau : Montesquieu considéré comme critique d'art, Paris, 
1882 (passim). 

L'illustre auteur de VEsprit des Lois compare Raphaël à Racine, Michel- 
Ange à Corneille, le Corrège à Marot, le Titien à La Fontaine (!) ; il dit que 
Raphaël et le Corrège promettent peu et payent beaucoup, etc. 

C. N. CocHiN : Voyage d'Italie, Paris, 1758. 3 vol. in-12. 



38 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

Le tome II contient l'appréciation des tableaux de Raphaël conservés 
à Florence. 

4 mars 1753. Examen critique des ouvrages des peintres que Cocbin 
a vus pendant son voyage d'Italie : 

« L'étude des ouvrages du célèbre Raphaël n'est pas moins importante, 
quoiqu'il ait peu de ces agréments qui séduisent au premier coup d'œil. 
Peu de grandes masses de lumières et d'ombres empêchent cet effet total qui 
cause le premier plaisir, une couleur souvent vrayc, mais foible, ne présen- 
tant point un agrément qui intéresse en faveur de tant de peintres. Une 
composition de belles figures, mais souvent peu liée, semble d'abord le lais- 
ser inférieur à quelques maîtres qui depuis ont porté si loin cette partie de 
la peinture. Cependant, si l'on étudie les ouvrages de ce grand homme 
avec rattcntion qui leur est due, combien n'y découvre-t-on pas de sujets 
d'admiration ! Quelle majesté ! Quelle noblesse dans les caractères des 
têtes ! Quelle science profonde dans le dessein ! Quelle belle simplicité soit 
dans les attitudes des figures, soit dans la manière de les drapper ! Quelle 
exécution soignée et quel finy ! » (Manuscrit conservé à l'École des Beaux- 
Arts.) 

Webb : An Inquiry into the beauties ofpainting. Londres, 
1760 (passim). 

Algarotti : Saggio sopra la Pittura. Livourne, 1763 
(passim). 

De la Lande : Voyage en Italie. Paris, 1765- 1766. 
8 voL (passim). 

L'abbé Richard : Description historique et critique de 
V Italie, Dijon, 1766. 6 voL in- 12 (passim). 

WiNCKELMANN (f 1 768) : Voy. Justi, Winckelmann; sein 
Leben^ seine Werke und seine Zeitgenossen, Leipzig, 1866- 
1872. 3 voL in-80 (tome III, pages 83, 84 et passim). 

De Boyer, marquis cI'Argens : Examen critique des dif- 
férentes écoles de peinture. Berlin, 1768. In-12 (pages 52-65). 

Heinecken : Nachrichten von Kûnstlern und Kunstsachen. 
Leipzig, 1768- 1769. 2 vol. in-80. 

Le travail sur Marc-Antoine, tome I, pages 273-354, contient beaucoup 
de bons renseignements sur Raphaël. 



LE XVIII« SIÈCLE 39 

* Idéal beauty in painting and sculpture illustrated by 
remarks on the antique, and the works of Raphaël, and 
other great masters. By Lambert Hermanson Ten Kate. 
Translated from the french. London, printed for C. Ba- 
thurst, opposite St. Dunstan's Church, Fleet street. 
MDCCLXIX. 56 pages. In-8\ 

British Muséum ; 7857. bb. I. Le texte porte la date de 1724. 

Série degli uomini i piîi illustri nella pittura^ scultura^ e 
architettura. Tome IV, Florence, 1771 (pages 189-208). 

Josué Reynolds : Discourses delivered at the royal 
Academy. London, 1771. 

Édition françiis2 ; Paris, 1787. 

Tome II, pages 127 et suivantes et passim. Voyez dans VUniversal 
Catalogue ofbooks on art, pages 1725-1726, la liste des autres publications 
de Reynolds. 

P. J. Mariette (f 1774) : Abecedario. 

Tome IV, pages 259-338. On trouvera dans l'appendice du présent 
volume un certain nombre d'observations inédites de Mariette sur Raphaël. 

Voltaire (f 1778): Siècle de Louis XIV (ch. XXXIII, 
XXXIV). — Conseils à un journaliste, — Lettre à M, le duc 
de la Vallière^ etc. 

Raphaël Mengs (f 1779) : Œuvres complètes. Paris, 1786. 
In-40. 

Tome I, pages 120, 143, 207, 239; tome II, pages 76-86. Voyez en outre 
la table de l'ouvrage. 

J. J. VoLKMANN : Historich-Kritische Nachrichten von 
Italien, 2* édit. Leipzig, 1777- 1778. (Voy. surtout tome II, 
pages 118 et suiv., 638, 65 1.) 

Etienne Falconet : Œuvres, Lausanne, 178 1. (Tome IV, 
pages 272-278, note.) 



40 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

DuPATY : Lettres sur l'Italie en i j83. 

Lettre LVII : une curieuse description de Tlncendie du Bourg. 

Diderot (f 1 7S4) : Œuvres complètes^ tome XII. Paris, 1 870 
(pages 121, i32, etc.). 

Voyez aussi Bersot : Études sur la philosophie du XVIII* siècle: 
Diderot; Paris, i85i, pages 93, 102. 

Antologia delV arte pittorica, Augsbourg, 1784. (Voy. la 
table.) 

Lanzi : Storia pittorica délia Italia, Bassano, 1780. 

* Vita inedita di Raffaello da Urbino illustrata con note 
da Angelo Comolli. Roma, appresso il Salvioni, stampa- 
tore Vatican©. MCCXC. iv-ioo pages. In-40. 

Deuxième édition. Rome« 1791. In-folio; 104 pages. 

Passavant déjà a fait valoir de sérieux arguments contre l'authenticité 
de cette biographie {Raphaël, tome I, page 3). Tout récemment M. A. 
Springer vient de démontrer par les preuves les plus péremptoires qu'elle a 
été forgée de toutes pièces au siècle dernier, probablement par Comolli lui- 
même (Repertorium fur KunstwissenschaJÎ, 1882, pages 357-363). Espérons 
que désormais on s'abstiendra de puiser à cette source impure. 

* Das Leben Raphaels von einem unbekannten Gleich- 
zeitigen. Munchen, 18 17. Gedruckt bey Franz Seraph 
HUbschmann. In-12; 29 pages. 

Traduction de la biographie publiée par Comolli (Bibliothèque royale 
de Berlin. Nt. 6154). 



LE XIX® SIECLE. 

* Memorie di Raffaello da Urbino. Urbino, 1800. ln-49. 

Cité dans le catalogue de la Bibliothèque de Windsor. 

J. D. FioRiLLo : Geschichte der Malerei, Gœttingue, 
1798- 1808. In-80. 

Tome I, pages 86-122. Travail contenant un précieux dépouillement 
des sources écrites. 



LE XIX« SIÈCLE 41 

* Ueber das Leben und die Werke Raphaël Sanzio's. 
Eine Vorlesung von H. H. Fuszli. Zurich, bey Orell, 
Fiiszli und Compagnie. 181 5. In-40; iv-86 pages; 4 gra- 
vures. 

Abrégé du travail publié par Fûszli en 18(4 dans la 2* partie, appendice 
à la 7e section, de son Allgemeines Kûnstler lexikon^ pages 1-95. In-folio. 

* The life of Raffaello Sanzio da Urbino : by the author 
of the life of Michael Angelo. And the characters of 
the most celebrated painters of Italy : by Sir Joshua Rey- 
nolds (par.DuppA). London : Printed for John Murray, 
Albemarle Street, by James Moyes, Greville Street. 
MDCCCXVI. In-12 ; viii-23o pages. 

* (KiEFHABER, Johann Cari Sigismund). Leben Ra- 
phaePs. Munchen, 18 17. In-8°. 

Cité par Oettinger. 

* Rafaël Sanzio von Urbino. Ein dramatisches Spiel 
in 5 Akten von Georg Christian Braun. Mit einem noch 
ungedruckten Gedicht F. Schillers aneinen Kûnstler, so wie 
erklaerenden Anmerkungen und 6 Umrissen in Kupfer. 
Mainz, 181 9. Bey Florian Kupferberg. In-8<»; 212 pages. 

* Raphaël Sanzio's von Urbino Leben und Werke. Von 
G. Chr. Braun, Professor in Mainz. Zweite vermehrte und 
berichtîgte Auflage. Wiesbaden, bei L. Schellenberg, Hof- 
buchhasndler und Hofbuchdrucker. 1819. In-8"; 3o3 pages. 

* Rede bei der Gedaschtniszfeier Rafaels, welche zu Berlin 
den i8ten April 1820 von den Akademieen der KUnste und 
des Gesanges und dem Kunstlerverein begangen wurde, 
von E. H. ToELKEN, D. P., Professor an der Universitast. 
Berlin und Stettin, 1820. In der Fr. Nicolaischen Buch- 
handlung. In-40; viii-44 pages. 



43 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

* MUller (Nicolas). Das dritte Secularfest zum Anden- 
ken von Raphaël Sanzio von Urbino, am i aprîl 1820 
Mainz, 1820. In-S". 

Cité par Octtingcr. 

* Notizic intorno RafTacle Sanzio da Urbino, ed alcune 
di lui opère, intorno Bramante Lazeri, Giuliano da San 
Gallo, Baldassar Peruzzi, Michelangelo Bonaroti, e Pirro 
Ligorio, corne architetti di S. Pietro in Vaticano, per le 
loro epoche principalmente; e paragone relativamente 
dei meriti di Giulio II e Leone X sul loro secolo, dalF 
avvocato D. Carlo Fea, commissario délie antichita. Roma, 
presso Vincenzo Poggioli stampatore délia R. G. A.; 1822. 
In-8% (j8 pages. 

* Raphaël Sanzio aus Urbino. Von Friedrich Rehberg, 
Professor der Kœniglichen Akademie der schœnen KUnste 
in Berlin. Mlinchen, gedruckt bey J. G. Fleischmann, 
Buchdrucker an dem Schrannerplatze. MDCCCXXIV. In- 
fol. i*"® partie, 121 pages; 2® partie (lithographische Ver- 
suche nach Raphaël und einigen seiner Vorgaenger, nebst 
den Bildnissen dieser Kunstler), quelques pages de texte et 
38 planches. 

Au Cabinet des Estampes de Paris. 

* Histoire de la vie et des ouvrages de Raphaël, ornée 
d'un portrait, par M. Quatremere de Quincy. Paris, librai- 
rie de Charles Gosselin, seul éditeur des œuvres complètes 
de Sir Walter Scott. MDCCCXXIV. In-8" ; xvi-477 pages. 

Ouvrage clair, élégant, mais sans profondeur, et dont on s'explique 
difficilement aujourd'hui la vogue extraordinaire. 

2« édition publiée en i833. 

3« édition : i835, xvi-460 pages. Cette dernière ne diffère de la précé- 
dente que par le titre et un carton contenant la description des fouilles entre- 
prises pour retrouver le tombeau de Raphaël. 



LE XIX» SIÈCLE 43 

* Istoria délia vita e délie opère di RafFaello Sanzio da 
Urbino del signor Quatremere de Quincy, voltata in 
italiano, corretta, illustrata ed ampliata per cura di Fran- 
cesco Longhena, adorna di XXIII tavole e di un fac-similé. 
In Milano, per Francesco Sonzogno q"» G. B. tipo- 
grafo-calcografo, Stradone a S. Ambrogio, num. lySS. 
MDCCCXXIX. xii-847 pages. 

Traduction enrichie d'un certain nombre de documents intéressants, 
mais que l'on ne saurait consulter avec trop de défiance, vu les nombreux 
tableaux apocryphes découverts par Longhena et classés par lui dans l'œuvre 
du maitre. 

* Lives of the italian Painters. Michel Angelo by 
R. Duppa, LL. B.; Raffaello, by Quatremere de Quincy, 
perpétuai secretary of the Académie des Beaux-Arts. Lon- 
don : David Bogue, Fleet Street. MDCCCXLVI. Petit 
in-8« ; vi-174 pages. 

La traduction de l'ouvrage !de Quatremere est due à William Hazlitt,.qui 
déclare avoir fait son travail sur la 3« édition de Paris, corrigée à l'aide de la 
traduction italienne de Longhena. 

Il existe en outre une traduction allemande de la seconde édition de 
Quatremere ( Quedlimbourg, i836; in-8»). Voyez Passavant, tome I, 
page 6. 

* The lives and works of Michael Angelo and Raphaël. 
By R. Duppa and Quatremere de Quincy. Illustrated with 
fifteen highly finished engrayings. London : Bell and Daldy, 
York Street, Covent Garden. 1872. Petit in-8<». 474 pages. 

Cette édition est tirée sur les clichés de l'édition de 1846; elle n'en 
diffère que par le titre et les planches. 

* Délia vita e pitture di Raffaello di Urbino, per Va- 
sari, Bellori e MissiRiNi. Milano, per Nicolô Bettoni. 
MDCCCXXV. In-i8; vii-238 pages. 

Fait partie de la Biblioteca portatile latina, italiana efrancese, 

* Lepel (Le comte de) : Uebersicht der Gemœlde Ra- 
phaels. Venerare nomen et genium»! (Inschrift an Ra- 



44 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

phaels Hause zu Urbino). Gedruckt zu Nassen Heyde in 
Pommern. MDCCCXXV. vi-73 pages; in- 12. Portrait. 

Bibliothèque des Musées royaux de Berlin. — Opuscule qui n'a pas été 
mis dans le commerce. 

* Rafaël. Kunst und Klinstlerleben, in Gedichten von 
Karl Fœrster. Mit Kupfern nach Gemselden von Rafaël. 
Leipzig, bei G. J. Gœschen. 1827; 176 pages. 

* Vortraege liber Raphaelsche Bilder. Nach den Kupfers- 
tichen bekannter Meister gehalten von J. G. Graszmann. 
Stettin, 1862. Druckund Verlagvon R. Graszmann; 52 pages. 
In-8'». 

Confe'rences lithographiées en 1827 et re'imprimées en 1861-1862. 
Bibliothèque royale de Berlin. Nt. 6246. 

* Elogio storico di Raffaello Santi da Urbino (par le 
P. PuNGiLEONi). Urbino, 1829, per Vincenzo Guerrini co' 
tipi délia V. Capp. del SS. Sagr. In-8' ; xv-290 pages, avec 
3 planches. 

Ouvrage aussi érudit que confus et indigeste, devenu d'une extrême 
rareté. — On peut rattacher à cette biographie de Raphaël, dont des docu- 
ments d'archives font le principal prix, VElogio storico di Giovanni Santi 
pittore e poeta, padre del gran Raffaello d'Urbino; Urbin, 1822, in-8"; VElo- 
gio storico di Timoteo Viti; Urbin, i835, in-8*; enfin la Memoria intorno 
alla vita ed aile opère di Donato Donino Bramante; Rome, 1 836; tous 
trois par le même auteur. 

* RuMOHR. Ueber Raphaël und sein Verhaeltniss zu den 
Zeitgenossen. Berlin und Stettin, i83i. In-8*. 

Weigel, catalogue, n» 29, et Duplessis, n» 2399. Extrait des Italienische 
Forschungen (tome III, pages i-xvi, 1-228). Travail ingénieux et séduisant, 
comme toutes les autres productions de Rumohr, mais où la recherche de la 
nouveauté a, comme d'ordinaire, conduit l'auteur aux conclusions les plus 
fausses. 

* Rafaël als Mensch und Kunstler. Dargestellt von 
D*" G. K. Nagler, Verfasser des neuen allgemeinen Kunst- 
ler-Lexicons. (Mit Rafael's Bildnisz, nach dem Original- 
gemaelde in der Kœciigl. Pinakothek zu Munchen). Mun- 



LE XIX* SIÈCLE 45 

chen, i836. Bei Ernst August Fleischmann. In-8"; viii- 
365 pages; une gravure. 

La gravure jointe au travail du laborieux auteur du Dictionnaire général 
des artistes représente, non Raphaël, comme il le croit, mais Bindo Altoviti. 

* Il Triumvirato deir italica Pittura. Raffaello, Cor- 
reggio, Tiziano. Milano, presso Giovanni Resnati, librajo. 
MDCCCXXXVII. In-12; XI- 128 pages; gravures. 

Simple compilation. •— La biographie de Raphaël commence page i et 
finit page 5i. 

* Rafaël von Urbino und sein Vater Giovanni Santi, 
von J. D. Passavant. In zwei Theilen, mit vierzehn Abbil- 
dungen. Leipzig. F. A. Brockhaus. 1839. Tome I, 
xxxvi-592 pages; tome II, yoS pages; tome III, i858, 
x-346 pages; 5 gravures. 

C'est le travail le plus approfondi que l'on possède sur l'ensemble de la 
vie et des ouvrages du maître d'Urbin. Malheureusement le compilateur l'em- 
porte chez Passavant sur l'écrivain et sur l'homme de goût ; les appréciations 
sont souvent erronées, la distribution des matières constamment confuse et 
arbitraire. Tous ceux qui s'occupent de l'étude de Raphaël n'en doivent pas 
moins la plus vive reconnaissance à l'auteur qui a consacré sa vie à la réunion 
et à la discussion de tous les textes et de tous les monuments se rapportant 
à son idole. 

* Raphaël d*Urbin et son père Giovanni Santi, par 
J. D. Passavant, directeur du musée de Francfort. Édition 
française refaite, corrigée et considérablement augmentée 
par Fauteur sur la traduction de M. Jules Lunteschutz, 
revue et annotée par M. Paul Lacroix, conservateur de la 
Bibliothèque de TArsenal. Paris, Victor-Jules Renouard, 
éditeur, 6, rue de Tournon, 6. MDCCCLX. In-8*. i®' vo- 
lume, viii-582 pages, 2 planches ; 2^ volume, 644 pages, 
I planche. 

C'est la seule édition de l'ouvrage de Passavant qu'il soit permis de citer 
aujourd'hui ; elle apporte en effet de nombreuses additions et rectifications à 
l'édition allemande. 



46 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

* Raflaello d'Urbino e il padre suo Giovanni Santi, opéra 
di J. D. Passavant, direttore del Museo di Francfort. 
Tradotta, corredata di note e di una notizia biografica 
deir autore da Gaetano Guasti. Volume L Firenze. Suc- 
cessori Le Monnier. 1882. In-12; 422 pages; portrait. 

II est assez bizarre que Ton ait attendu jusqu'en 1882 pour publier une 
traduction italienne de Touvragc de Passavant et surtout que Ton ait repro- 
duitt vingt-deux ans après sa publication, l'édition française avec la majeure 
partie de ses erreurs et de ses lacunes, sans tenir compte du travail effectué 
dans rintervalle par la critique. 

* Noiizie intorno al pittore Raffaello (par Salvatore 
Muzzi). Bologna, 1842. Tipografia Sassi e fonderia Amo- 
retti. In-8"; 12 pages. 

Réimprimé en i85o, avec quelques changements, dans les Notifie stonche 
di quattro insigni dipintori scrilte da Salvatore Mu\\i. Società tipografîca 
Bolognese. In- 12; 76 pages. 

* Raffaello e Michelangelo in Roma. Capitolo estratto 
dalla Storia délia Pittura italiana di Gio. Rosini. Pisa, 
presso Niccolô Capurro. MDCCCXLIV. In-i2;32 pages, 
avec une gravure. 

* Raffaello e le belle arti sotto Léon X. Scène storiche 
di Luigi CiccoNi. Milano, per Borroni e Scotti, tipografi- 
libraj e fonditori di caratteri. 1845. In-12; 237 p.; 3 grav. 

M. Farabulini {Raffaello e la Fornarina, page i5) cite une édition 
publiée à Naplcs, en i855. Il en existe une autre publiée dans la même ville 
en 1870, in-8»; igS pages). 

* Michel-Ange et Raphaël Sanzio, par Alex. Dumas. 
Paris, Recoules, éditeur, rue des Mathurins-Saint-Jacques, 
n» 24. 1845. 2 volumes in-8<>. Tome I, 345 pages; tome II, 
3o6 pages. 

Bibliothèque nationale. La biographie de Raphaël occupe les pages 1-79 
du tome II. Elle a été réimprimée dans le volume intitulé : Trois Maîtres, 
(Michel-Ange, Titien, Raphaël), par Alexandre Dumas; nouvelle édition: 
Paris, Calmann Lévy, éditeur, 1878; in-12; 263 pag3s. 



LE XIX« SIECLE 47 

* SiRST (Adolphe). Raphaël et Rubens et les peintres de 
leur école. Gand, 1849. In-8\ 

Extrait des Annales de la Société royale de littérature et des Beaux* 
Arts de Gand. 

Cité par Oettinger. 

* Extrait du guide Paul Dupont. Raphaël, comédie 
historique en trois actes, en vers, par Méry. Prix : 5o cen- 
times. Paris, librairie de Paul Dupont, éditeur, rue de 
Grenelle-Saint-Honoré, 45. i85i. In-12; 84 pages. 

Bibliothèque nationale. Yth. i5i5i — M. Lorenz, dans son Catalogue 
de la Librairie française, a classé parmi les ouvrages se rapportant au peintre 
d' Vrbln un drsimQ'int'iXalé Raphaël, par M. Eliacim Jourdain (Paris, Lévy, . 
1837). 11 s'agit en réalité d'un personnage du xix« siècle que l'auteur du drame 
a baptisé accidentellement du nom illustré par l'Urbinate. 

* Appendice à l'ouvrage intitulé : Histoire de la vie et 
des ouvrages de Raphaël par Monsieur Quatremère de 
Quincy, le célèbre antiquaire, accompagné de renseigne- 
ments sur divers artistes. Dédié au comte Ernest et à Marie 
de Maleville par leur grand-père, baron Boucher Desnoyers, 
membre de Tlnstitut (etc., etc.) i852. (Paris, Typographie de 
Firmin Didot frères.) In-folio; 53 pages, 2 planches. 

La seconde édition de ces observations parfois bizarres, dues à l'un des 
plus habiles interprètes de Raphaël, a paru en i853 (même titre) : Librairie 
de Dutot, place Saint-Germain-l'Auxerrois, 20. In-8«; 92 pages; 4 planches. 

* Sui dipinti di Raffaello Sanzio da Urbino. Ragiona- 
mento di monsignor Stefano Rossi, letto agli Accademici 
Tiberini, li 24 aprile 1854. (Rome, 1854.) In-8<>; 45 pages. 

Extrait des Annali délie science religiose, 

* Raphaël und Mozart. Eine Parallèle. Vortrag zur 
Feier des loojaehrigen Geburtstags Mozarts, am 28 januar 
i856, gehalten von G. E. R. Alberti, Stadtschulrath in 
Stettin. Stettin, i856. Verlag der Mlillerschen Buchhand- 
lung. Th. von der Nahmer. In-12 ; 44 pages. 

British Muséum. 7856 b. i. 



48 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

* Histoire des Peintres de toutes les Écoles, par Charles 
Blanc. École italienne; Raphaël (livraisons 194 à 198). 
40 pages in-4». Paris, s. d. (1857.) 

* Charles Clément. Michel- Ange, Léonard de Vinci, 
Raphaël, avec une étude sur Tart en Italie avant le xvi« siècle 
et des catalogues raisonnes, historiques et bibliographiques. 
1861. Collection Hetzel : Michel Lévy frères, libraires; 
Paris, rue Vivienne, 2 bis, 1 volume in-i8; 402 pages. 

3* édition, revue et considérablement augmentée, in- 12, 410 pages, 
1867. A partir de cette 2« édition on n'a plus tiré que sur clichés, mais avec 
beaucoup de corrections de détail. 

3% 1875. 

4«, 1878, revue et considérablement augmentée; 410 pages. 

5«, 1881, in-i8. 

Edition illustrée, publiée en 1881 sous le titre de Michel-Ange, Léonard 
de Vinci, Raphaël, avec une étude sur l'art en Italie avant le XVI* siècle 
et des catalogues raisonnes, historiques et bibliographiques, illustrée de 
167 dessins d'après les grands maîtres. J. Hetzel et €'•, 18, rue Jacob, 
grand in-8", 470 pages. 

Cette édition in-8« illustrée est la 6«, mais ne porte pas de n«. Elle date 
de 1881 comme la 5« in-i8. 

* Michel Angelo. Leonardo. Raffael, von Charles Clé- 
ment. — Deutsch bearbeitet mit Einleitung, Ergsenzungen 
und einem Anhang von C. Clausz, mit 40 Holzschnitten 
und 2 lithographirten Tafeln. Leipzig, 1870. — Verlag von 
E. A. Seemann. In-S»; 338 pages. 

Forme le supplément de l'ouvrage de Becker : Kunst und Kûnstler des 
16, 77, und 1 8 Jahrhunderts. 

* Michelangelo, Lionardo da Vinci and Raphaël. With a 
preliminary chapter on art in Italy before the sixteenth 
century by Charles Clément. Translated by Louisa 
Corkran, with eight illustrations. Seeley, Jackson and 
Halliday, Fleet street. London. MDCCCLXXX. i volume 
(grand in- 12); 374 pages. 



LE XIX« SIÈCLE 49 

M. Gustave Pawlowski, l'érudit conservateur de la Bibliothèque Firmin- 
Didot, me signale en outre une traduction russe de l'ouvrage de M. Clément. 
Cette traduction, due à M. A. Rakovitch, a paru à Kasan en i863, in-8», avec 
trois portraits. 

* Raphaël Sanzio, par Tauteur de Michel-Ange. Lille. 
L. Lefort, imprimeur -libraire. MDCCCLXIL 140 pages; 
un*f)ortr. In-12. 

British Muséum, 9079/61. 

* Raphaël Sanzio, par J. E. Roy. Deuxième édition. 
Librairie de J. Lefort, imprimeur-éditeur. Lille, rue Char- 
les de Muyssart, 24. Paris, rue des Saint-Pères, 3o 
(MDCCCLXXIV). In-12; 144 pages, avec un portrait. 

* Notice sur la vie et les ouvrages de Raphaël, par 
Ernest Breton, de la Société impériale des Antiquaires de 
France, de Tlnstitut historique, etc. Saint-Germain-en-Laye, 
imprimerie de A. Toinon et C»«, rue de Paris, 80. i863. 
In-S»; 46 pages. 

Extrait de V Investigateur, 

* Memoria supplementaria alla notizia suUa vita e sulle 
opère di Raffaello Sanzio di Urbino scritta dal cav. Ernesto 
Breton, del dottore Francesco Passerini, membro corris- 
pondente dell' Istituto storico di Francia. Pisa. Tipografia 
Nistri. i863. In-8<>; 8 pages. 

Travail publié en français, la même année, dans V Investigateur ^ journal 
de l'Institut historique^ page 270. 

"• Notizie inédite di Raffaello da Urbino tratte da docu- 
menti deir Archivio Palatino di Modena per cura di Giuseppe 
Campori. Modena, per Carlo VincenzL i863. In-4*; 39 pages. 

Extrait du tome I»»" des Atti e memorie délie deputa\ioni di storia 
palria per le provincie Modenesi e Parmensi. 

* Documents inédits sur Raphaël tirés des Archives 
palatines de Modène, par le marquis Giuseppe Campori. 

4 



5o LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

Extrait de la Galette des Beaux-Arts. Paris. Imprimerie de 
J. Claye, rue Saint-Benoît, 7. i863. Grand in-8"; 40 pages. 

Traduction du travail précédent. 

* Raphaël et l'antiquité, par F. A. Gruyer. Paris, veuve 
Jules Renouard, libraire-éditeur, 6, rue de Tournon, 6. 
MDCCCLXIV. In-8-; tome I, 460 pages; tome II, 487 
pages. 

C'est par cet ouvrage remarquable, couronné par l'Académie des Beaux- 
Arts, que M. Gruyer a inauguré la série de ses études sur Raphaël. On 
trouvera plus loin, aux différentes sections de Toeuvre du maître, le titre des 
autres publications de M. Gruyer. — . Voy. également le compte rendu de 
M. Charles Levcque, dans la Revue des Deux Mondes^ i*"* juillet 1868 
(l'œuvre païenne de Raphaël). 

* Rafaël Santi. Sein Leben und seine Werke. Von Alfred 
Freiherrn von WoLzoGEN. Leipzig, F. A. Brockhaus. i865. 
Petit in-8*; V111-20Ô pages. 

* Raphaël Santi ; his life and his works. By Alfred 
Baron von Wolzogen. Translated by F. E. Bunnètt, trans- 
lator of Grimm's « Life of Michael Angelo » and Gervinus's 
« Shakespeares commentaries ». London, Smith, Elder, 
and C«, 65 Cornhill. 1866. xii-259 pages; i portr. In-12. 

* Michel-Ange et Raphaël, avec un supplément sur la 
décadence de l'Ecole romaine, par A. F. Rio. Paris. 
Librairie de L. Hachette et C'«, boulevard Saint-Germain, 
n« 77. Fribourg en Brisgau, R. B. Herder, libraire. 1867. 
In-8% 268 pages. 

Voyez aussi l'ouvrage intitulé De l'art chrétien^ par le même auteur. 

* Philosophy, Theology, and Poetry, in the âge and the 
art of Rafaël. By William Watkiss Lloyd. Williams and 
Norgate, 14, Henrietta Street, Covent Garden, London, and 
20, South Frederick Street, Edinburgh. 1867. Grand in-8% 
194 pages; gravures. 



LE XIX- SIECLE 5i 

Sommaire : The School of Athens, page i ; the Dispute of the Sacrament, 
page 177. 

* Raphaël, von Ernst Fœrster, mit einem Bildniss 
Raphaers. Leipzig, T. O-VVeigel. In-S». 2 vol. i®*" vol. 1867, 
xxviii-344 pages; 2« vol. 1868, xix-348 pages. 

Voyez le compte rendu d'O. Mûndlcr : Zeitschrift f. b. Kunst, tome II, 
pages 197-198, 223-226; tome III, pages 273-276, 298-301. 

* Étude sur Raphaël, sa vie et ses œuvres, par M. Lige- 
RET DE Cloiseau. Scmur, imprimerie et librairie Verdot. 
1869. In-8o; 55 pages. 

Ribliothëque nationale, K. 12,249. 

* Notizie e documenti per la vita di Giovanni Santi e di 
Raffaello Santi da Urbino, per Giuseppe Campori. Modena, 
tipografia di Carlo Vincenzi. 1870. In-40; 1 5 pages. 

Ce travail du savant chercheur de Modènc a paru d'abord dans les 
Atti e memorie délie RR. deputa\ioni di storia patria per le provincie 
Modenesi e Parmensi ; les éléments en sont tirés des archives de Mantoue. 
Il a été traduit dans la Galette des Beaux-Arts; 1872, tome II, pages 353- 
366. 

* Une visite à la chapelle des Médicis. Dialogue sur 
Michel-Ange et Raphaël, par Emile Ollivier. Paris, San- 
doz et Fischbacher, éditeurs, 33, rue de Seine et rue des 
Sainis-Pères, 33. 1872. In-12; 143 pages. 

* Das Leben Raphaels von Urbino. Italiaenischer Text 
von Vasarî. Uebersetzung und Commentar von Herman 
Grimm. Erster Theil : Bis zur Vollendung der Disputa und 
Schule von Aihen. Berlin, Ferd. Dummler's Verlagsbuch- 
handlung. Harrwitz und Gossmann. 1872. In-8°; lxxix- 
4o3 p. (Avec des fac-similés de l'écriture de Raphaël.) 

Travail systématique et paradoxal, dans lequel l'auteur a pris à tâche de 
réfuter et de déconsidérer les deux hommes auxquels nous devons les ren- 
seignements les plus précieux sur Raphaël, Vasari et Passavant. M. Grimm 
a repris toutes les vieilles erreurs, en y ajoutant un certain nombre d'erreurs 
nouvelles. — Le i" volume a seul paru iusqu'ici. 



52 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

* Zur Abwehr gegen Herrn Professer D*" A. Springer's 
Raphaelstudien (in der Zeitschrift fur bildende Kunst, 
Heft 3) von Herman Grimm. Berlin, Ferd. Diimmiers Ver- 
lagsbuchhandlung. Harrwitz und Gossmann. 1873. In-8*; 
8 pages. 

Aux attaques dirigées contre M. Grimm par M. Springer {Zeitschrift 
fur bildende Kunst, tome VIII, pages 65-8o, et Kunst- Chronik, tome VIII, 
pages 3 1 3-3 17), il faut ajouter celles de M. Woltmann : Deutsche Warte, 
tome VI, fasc. L 

M. Grimm s*est en outre occupé de Raphaël dans les deux volumes inti- 
tulés Uber Kûnstler und Kunstwerke (Berlin, 1 865- 1867, avec un choix de 
lettres de Raphaël absolument apocryphes). Puis viennent Zehn ausgewahlte 
Essays; Berlin, 1871 (pages 7-104: Raphaël et Michel-Ange); Fûn/^ehn 
Essays; Berlin, 1875 (pages 293-33 1, les portraits de Raphaël par Xxn- 
mémo) \Fûnf'{ehn Essays ; Berlin, 1882 (pages 61 -134, V École d'Athènes; 
pages 1 54-171, la Madone de Terranuova; pages 38o-395, la Galathée; 
pages 395-431, la jeunesse de Raphaël). Le Jahrbuch der kgl. preussischen 
Kunstsammlungen contient aussi des études de M. Grimm : tome III, 1882, 
pages 160 et 267. 

* Raffaello Sanzio. Dramma in quattro atti ed in versi di 
Leopoldo Marenco. Milano, 1873. Presso Teditore Carlo 
Barbini, Via Chiaravalle, n» 9. Petit in-8'; 112 pages. 

* Pompeo Gherardi. Délia vitae délie opère di Raffaello 
Sanzio da Urbino. Urbino, coi tipi di Savino Rocchetti e G. 
1874. In-80; 160 pages. 

* Raphaël, par Frédéric Kœnig. Nouvelle édition. Tours, 
Alfred Marne et fils, éditeurs. MDCCCLXXV. In-12; 192 p. 

Fait partie de la Bibliothèque de la jeunesse chrétienne. 

* Saggio di nuovi studi su Raffaello d'Urbino ossia 
ragionamenti critico-estetici sopra alcune sue pitture spe- 
cialmente più giovanili, del can. David Farabulini, prof, 
nel Seminario. Vaticano. Roma, tipografia del Circo ago- 
nale, 1875. In-S^; xxxv-643 pages. 

* Deir arte sapiente di Raffaello. Discorso del professore 



LE XIX- SIÈCLE 53 

commendatore Augusto Conti. Atti délia R. Accademia 
Raffaello. Anno VI. 1874-75. Urbino, per Savino Rocchetti 
e C. 1875. In-8o; 48 pages. 

Rafaël. Optegnelser efter Prof. N. L. Hoyens Forelœs- 
ninger i Vinteren, 1866-67, af H. R. Baumann. Kjobenhavn. 
Forlagt af Th. Lind. 1875. In-8; 266 pages. 

* Beitraege zu Raphaels' Studium der Antike. Eingereicht 
zur Erlangung des philosophischen Doctorgrades an der 
philosophischen Facultset der Kœn. Saechs. Universitaet zu 
Leipzig, von Cari von Pulsky. Leipzig, H. Hartung und 
Sohn. 1877. In-8o; 5o pages. 

* Artist-biographies. Raphaël (par M. F. Sweetser). 
Boston : James R. Osgood and Company (late Ticknor and 
Fields, and Fields, Osgood and C*»). 1877. In-18; i53 pages. 

* Raffael und Michel Angelo, von Anton Springer. Son- 
der-Abdruck aus Kunst und Kunstler des Mittelalters und 
der Neuzeit, herausgegeben von Robert Dohme. Mit Illus- 
trationen. Leipzig, Verlag von E. A. Seemann, 1878. In-40; 
524 pages. 

Travail de premier ordre, qui se recommande par la nouveauté des 
recherches autant que par le charme du style. J*ai essayé d'en signaler les 
mérites principaux dans un article de la Galette des Beaux- Arts (août 
1879, pages 173-184). M. Springer s'est en oulre occupé de Raphaël dans 
ses Bilder aus der neueren Kunst geschichte (Bonn, 1867, pages 32, 35, 67, 
103-146), dans la Zeitschrift fur bildende Kunst, tome I, pages 38 1-385; 
tome VI II, pages 3 1 3-3 17, dans le Repertoriumfûr Kunstwissenschaft^ 1881, 
pages 370-400, et dans plusieurs brochures ou articles qui seront mentionnés 
plus loin. 

* Raphaël and Michel Angelo : a critical and biographi- 
cal Essay. By Charles C. Perkins, author of « Tuscan » 
and « Italian sculptors », corresponding member of the 
French Institute. Boston : James R. Osgood and Company, 
late Ticknor and Fields, and Fields, Osgood and C*». 1878. 
In-80; xi-294 pages ;grav. 



54 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

* Deir allegoria e del simbolo nelle arti del disegno e 
nelle pitture di Raffaello. Discorso del prof. Giuseppe 
FioccHi NicoLAi, présidente délia R. Accademia Raffaello. 
Urbino. Tipographia Rocchetti e G. 1878. In-8«»; 27 pages. 

* Das Leben Rafaels von Urbino. Gezeichnet und 
gestochen von J. Riepenhausen, weiland Maler in Rom.^Mit 
erlaeuterndem Text von D»* Robert Dohme, Bibliothekar 
S. M. des Kaisers. Berlin. Verlag von Ersnt Wasmuth. 1878. 
In-fol. oblong. (Six pages de texte et douze planches.) 

* Per gli applauditi sponsali del nobil uomo Go. Gio- 
vanni di Strassoldo-Soffumberg con la gentil giovanetta 
Elisa Braida. Udine, 10 maggio 1879. [Raffaello]. (Par Valen- 
tino ToNissi). In-8o; 55 pages. 

* Raphaël, by N. d'ANVERS, author of « the elementary 
history of art ». London : Sampson Low, Marston, Searle, 
and Rivington, Grown Buildings, Fleet Street. 1879. Petit 
in-8'*; 112 pages; gravures. 

Fait partie des Illustrated biographies of the great artists. 

* Raffaello Sanzio ossia deir arte perfetta. Discorso letto 
in Urbino da Maria Alinda Bonacci Brunamonti, nella 
solenne tornata délia R. Accademia Raffaello per la festa 
commemorativa del 6 aprile 1879. Urbino, tipi délia Gap- 
pella, per Elpidio Righi. MDGGGLXXIX. In-8'>; 17 pages. 

Extrait du journal // Raffaello, anno XI, fasc. 8. 

* Lermolieff, Raphaël und Pinturicchio (par Schmarsow). 
(Abdruck aus dem XLVII Bande der Preuszischen Jahr- 
biJcher. Druck von G. Reimer in Berlin). (1880). In-S*»; 
pages 49-56. 

* Raphaël und Pinturicchio in Siena. Eine Kritische 



LE XIX« SIECLE 55 

Studie von D»* August Schmarsow. Stuttgart, Verlag von 
W. Speemann, 1880. In-folio; 40 pages; 11 planches. 

* Marco Minghetti : Gli scolari di Raffaello. In-S*» ; 
39 pages. (Extrait de la Nuova Antologia du i*»* juin 1880.) 

* Raffaello Sanzio temosforo. Discorso di Giovanni 
Daneo, letto in Urbino nella solenne tornata délia R. Acca- 
demia Raffaello per lafesta commemorativa del 6 aprile 1880. 
Urbino, co' tipi délia cappella. Per E. Righi. MDCCCLXXX. 
In-80; 14 pages. 

Extrait du journal // Raffaello, anno XII, fasc. 4**, 1880. 
L'Académie royale d'Urbin a en outre publié, plusieurs années de suite 
(1873, etc.), des fascicules intitulés Rela\ione délie /este a Raffaello. 

* Un nuovo document© intorno a Raffaello (par Alipio 
Alippi). Urbino, 1880, per E. Righi. In-8<» ; 4 pages. 

Extrait du journal // Raffaello; analysé dans la Chronique des Arts: 
1880, pages 249-250. 

* Raphaël und Durer als religiœse Maler. Vortrag gehal- 
ten in Darmstadt am 26 januar 1881, von D»" K. Sell. 
Darmstadt, 1881. Fr. WUrtz'sche Buchhandlung (Johs. 
Waitz). In-80; 32 pages. 

* Raphaël ; sa vie, son œuvre, et son temps, par Eugène 
MUntz, bibliothécaire de l'École nationale des Beaux-Arts, 
lauréat de Tlnstitut. Ouvrage contenant i55 reproductions 
de tableaux ou fac-similés de dessins insérés dans le texte 
et 41 planches tirées à part. Paris, librairie Hachette et C«, 
79, boulevard Saint-Germain, 79. 1881. In-80: 658 pages. 

* Raphaël, his life, works and times ; from the french of 
Eugène Muntz, librarian to the École nationale des Beaux- 
Arts. Illustrated with one hundred and fifty-four engravings 
in the text, and forty-three fuUpage plates, edited by Walter 
Armstrong, B. A. Oxon., author of « Alfred Stevens, etc. 



56 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

London, Chapman and Hall, limited, ii, Henrietta Street, 
Covent Garden. 1882. Gr. in-8*; xxiv-621 pages. 

* Une rivalité d'artistes au xvi« siècle. Michel-Ange et 
Raphacl à la cour de Rome, par M. Eugène MUntz. Extrait 
de la Galette des Beaux-Arts (mars et avril 1882). Paris, 
Galette des Beaux- Arts, 8, rue Favart. 1882. Grand in-8« ; 
20 pages ; avec une gravure. 

* Marco Minghetti : I maestri di Raffaello. In-80; 
47 pages. (Extrait de la Nuova Antologia du !•*• août 1881.) 

*The masters of Raffaello (Raphaël Sanzio),by Marco Min- 
ghetti, senator of the kingdom of Italy, etc., translated by 
Louis Fagan, author of the Life of Sir A. Panizzi, K. G. B. ,etc. 
London. Field and Tuer, Y® Leadenhalle Presse. Hamil- 
ton, Adams and C°, Paternoster Row. New York : Scribner 
and Welford, 743 and 745, Broadway. 1882. 77 p. In-80. 

Tiré à cent exemplaires. Traduction du travail précédent. — M. le 
commandeur Minghetti a publié, depuis, deux autres articles dans la Nuova 
Antologia (i5 juin et août i883). Nous souhaitons de voir bientôt réunir 
en volume ces études que recommandent à la fois le charme de l'exposi- 
tion et rélévation des jugements. 

* Raphaël : his life and works with particular référence 
to recently discovered records, and an exhaustive study 
of extant drawings and pictures. By J. A. Crowe and G. B. 
Cavalcaselle, authors of « the History of Painting in 
North Italy » and « Titian, his life and times ». Vol. L 
London: John Murray, Albemarle Street. 1882. In-8<»; xiii- 
384 pages. 

* Vita di Raffaello Sanzio da Urbino scritta da Luigi 
Rossi. S. 1. n. d. 8 pages non paginées ; i portrait. In-fol. 

* Ulustrirte Gallerie beriihmter Maenner and Frauen 
aller Vœlker und Zeiten. Raphaël von Urbino. Biographische 



LE XIX* SIECLE b^ 

Skizze von Julius Hubner, mit 4 Illustrationen nach Origi- 
nalzeichnungen. Dresden und Leipzig. Verlagvon Theodor 
Meinhold. S. d. In-S»*; 43 pages 

* M. Ruskin : his opinions and comparisons of painters. 
A few remarks, dedicated to the shades of Raphaël, 
Correggio and Murillo, byB. H.Green. London: Effingham 
Wilson, Royal Exchange. One shilling. S. d. 24 pages. In-S». 

Bibliothèque de Windsor. — Sur les attaques dirigées par M. Ruskin 
contre Raphaël, voyez les Modem Painters de l'éminent esthéticien anglais 
(Londres, 1846-1860, 5 vol. in-8», table), Miisand, VEsthétique anglaise; 
Étude sur M. John Ruskin; Paris, 1864, pages 57 et smv.\ the Bibliography 
of Ruskin, 4" édition (1S79); the Quarterly Review, i855, tome XCVllI, 
pages 420 et suiv., et l'article de M. Dclaborde dans ses Etudes sur les 
beaux-arts. 



LETTRES ET POÉSIES DE RAPHAËL. — SON RAPPORT 
A LÉON X SUR LES ANTIQUITÉS DE ROME. 



Les lettres de Raphaël ont été publiées très souvent, en 
dernier lieu par MM. Guhl et Rosenberg : Kïinstlerbriefe ; 
Berlin, 1879- 1880; in-8®, tome I, pages 86-107. On trouvera 
aussi la reproduction d'un autographe de Raphaël, d'après 
l'original de l'Albertine, dans la Scrittura di artisti italiani 
de MM. Pini et Milanesi, n» 96. 

*Autografo di Raffaello d'Urbino del museo Borgiano, 
con un commentario dell' abate Daniele D»* Francesconi, 
pubbl. precettore di geometria e di fisica nel collegio di 
S. Marco e membro pensionario délia R. L Accademia di 
Padova. In Venezia, dalla stamparia Palese. MDCCC. In-8; 
24 pages. 

Bibliothèque de Windsor. 



58 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

* Michelangelo's und Rafaels Gedichte, von Hermann 
Harrys. Hannover. Cari RUmpler. 1868. Petit in-8*. 
194 pages. 

La traduction des sonnots de Raphaël occupe les pages 164 à 169. 

* Sonetti di Raffaello Sanzio dichiarati e per la prima 
volta illustrati con note filologiche dal dott. Ariodante 
Marianni, socio corrispondente délia regia Accademia di 
belle arti in Urbino. Forli, tip. Soc. democratica. 1874. 
23 pages, in-80. 

British Muséum, 11,436, i. b. 

* Biblioteca rara. Scritti rarissimi e dispersi di Giacomo 
Leopardi, Alessandro Manzoni e Raffaello d'Urbino, novel- 
lamente raccolti et pubblicati dal prof. Celestino Mauro. 
Milano, Adolfo Lovati, editore, Via Alessandro Volta, 10. 
1879 ; 57 pages; in- 18. 

British Muséum, 11429, b. 5. Cf. V Illustration du 10 novembre 1877. 

* Discorso letto alla Reale Accademia fiorentina dall' 
abate Daniele D"* Francesconi. Congettura che una lettera 
creduta di Baldessar Castiglione sia di Raff*aello d*Urbino. 
Firenze, per il Brazzini. 1799. In-8'* ; 118 pages. 

Cette lettre, ce rapport, que Ton a pendant longtemps considéré comme 
l'œuvre de B. Castiglione, a été pour la première fois revendiqué en faveur 
de Raphaël par Francesconi, dans l'ouvrage dont nous venons de transcrire 
le titre. 

Depuis, Gasparoni [VArchitetto girovago^ tome I, Rome, 1841, pages 
18-26, 33-40) et M. Herman Grimm en ont contesté l'authenticité {Jahrb&cher 
fur Kunsiwissenschafly 1871, pages 67-74). Mais nous croyons avoir réfuté 
cette thèse dans la brochure dont on trouvera plus loin le titre. 

* Lettera di Raff'aello d'Urbino a Papa Leone X di nuovo 
posta in luce dal cavalière Pietro Ercole Visconti, com- 
missario délie antichità romane, présidente del Museo 
Capitolino, Roma. Tipografia délie Scienze, Via Rosa, 
num. 10. 1840. In-80 ; 42 pages. 



LE XIX« SIECLE 50 

Le rapport de Raphaël a en outre été imprimé dans les Opère volgari e 
latine d* B. Castiglionei ; Padoue, 1773, p. 429 et suiv., dans l'édition ita- 
lienne de l'ouvrage de Roscoe sur Léon X (t. XI, p. 243-219), dans la tra- 
duction italienne du Raphaël de Quatremère de Quincy (pages 531-5^7)» 
dans l'ouvrage de Passavant, etc., etc. Platner l'a traduit dans la Beschrei' 
bung dcr Stadt Rom (tome I, pages 266-277; i83o). Aux auteurs qui se sont 
occupés du rapport, il faut ajouter Morelli, dans V Anonyme, et Fiorillo : 
Kleinc Schriften, tome II, pages 278-293. 

* Raphaël archéologue el historien d'art, par Eug. M'Ontz. 
Extrait de la Galette des Beaux-Arts (octobre et novembre 
1880). Paris, imprimerie de A. Quantin et C% 7, rue Saint- 
Benoît. 1880. In-80, 22 pages. 

Outre les ouvrages de MM. Gruyer et Pulsky, mentionnés ci-dessus, 
voyez, sur les études de Raphaël d'après l'antique, le travail fort soigné de 
M. H. Thode, Die Antiken in den Stichen Marcantons^ Agostino Vene\iano's 
und Marco Dentés; Leipzig, 1881. In-4». 



LE TOMBEAU DE RAPHAËL. 

* Per la invenzione seguita del sepolcro di Raffaele 
Sanzio da Urbino nel Panthéon di M. Agrippa in settembre 
e ottobre del i833. Compendio di storia e di reflessioni 
"deir avvocato D. Carlo Fea, commissario délie antichità. 

Roma, MDCCCXXXIIL Nella stamperia délia Rev. Gam. 
Apost. In-4°; 24 pages, avec une planche. 

* Memofîa intorno il rinvenimento délie ossa di Raffaello 
Sanzio, con brève appendice sulla di lui vita, deir archi- 
tetto Carlo Falconieri Siciliano, socio ordinario délia Reale 
Accademia Peloritana ec. Roma, i833. Tipografia Giunchi 
e Menicanti. In-8'»; 28 pages, avec 2 gravures. 

* Brevi notizie su lo scoprimento délie ossa e sulla vita 
di Raffaelle Sanzio d'Urbino, principe dei Pittori, di Luigi 
Bandelloni p. a. In Roma, nel settembre del i833. Mace- 
rata, presso Giuseppe Mancini-Cortes. In-i2;ii pages. 



6o LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

* Istoria del ritrovamento délie spoglie mortali di 
RafFaello Sanzio da Urbino. Scritta dal principe D. Pietro 
Odescai.chi, dei duchi del Sirmio, con l'aggiunta délie 
notizie annedote raccolte dal cav. Pietro Ercole Visconti, 
segretario perpetuo délia pontificia Accademia di archeolo- 
gia, e di una canzone del marchese Luigi Biondi, présidente 
délia medesima Accademia. Roma, presse Antonio Boul- 
zaler. i833. In-S»; 126 pages; une planche. 

* Istoria del ritrovamento délie spoglie mortali di 
Rafifaello Sanzio da Urbino, scritta dal Principe don Pietro 
Odescalchi, dei duchi del Sirmio, con appendice di varie 
notizie. Edizione seconda Romana. Roma, tipografia délie 
belle arti. i836. In-S»; i65 pages. 

* A Sua Eccellenza Reverendissima Monsignore Anto- 
nio Tosi, tesoriere générale délia R. C. A. questo progetto 
di mausoleo temporaneo immaginato a celebrare con pompa 
di solenni esequie il felice discoprimento nel Panthéon 
délie ossa di Raffaele Sanzio nel settembre dell' anno 
MDGCCXXXIII per generoso impulso dell' insigne congre- 
gazione de' Virtuosi sotto il titolo di S. Giuseppe di Terra 
Santa, il cav. Pietro Camporesi architetto ofFeriva. (Rome, 
1837.) In-folio; 16 pages; une planche. 

Voyez en outre sur le tombeau de Raphaël les Prose di Francesco 
Gasparoni sopra argomenti di belle arti. Rome, 1841, pages 3 1 et sui- 
vantes. 



RAPHAËL ET LA FORNARINE. 



Achim d'ARNiM (Raphaël and seine Nachbarinnen, 1824). 

Jolie nouvelle en prose, publiée pour la première fois en 1824 et réim- 
primée depuis à plusieurs reprises, notamment dans les Ausgewœhlte 
Novellettj de l'auteur (Berlin, i853, tome IV, pages i-52) 



LE XIX- SIÈCLE 6i 

M. MissiRiNi. (Notizie intorno alla Fornarina : sul vero 
ritratto délia stessa dipinto da Raffaello, e congettura 
intorno alla verità di quelli délia casa Barberini in Roma e 
délia galleria di Firenze; dans la Piacevole Raccolta di opuS" 
coîi sopra argomento d'arti belle, ripubblicati per cura di 
N. Laurenti e F. Gasparoni; vol. III, fasc. 4, pages 252-256; 
s. d.) 

* Stella Fornarina (corka piekarza) : ustep zzycia 
Rafaela, przez Wladyslawa Syrokomle (Stella Fornarina ; 
la fille de boulanger; période de la vie de Raphaël). Minsk, 
Nakladem Braci Bejlinow, Ksiegarzy Minskich. 1859. 
In-80; 88 pages. 

Poème en seize chants. 

* Raffaello e la Fornarina. Racconto storico del secolo 
XVI, di Felice Venosta. Terza edizione corretta ed accres- 
ciuta. Milano, 1874. Presso Carlo Barbini editore. Via 
Chiaravalle, 9. Petit in-80 ; 128 pages, avec une gravure. 

Les mots de « raconto storico » inscrits sur la couverture ne sont pas 
exacts; ce petit volume n'est point un récit, mais une nouvelle historique. 

* Raphaël et la Fornarina, par J. Méry. Paris, Calmann 
Lévy, éditeur, ancienne maison Michel Lévy frères, rue 
Auber, 3, et boulevard des Italiens, i5, à la Librairie 
nouvelle, 1876. Grand in-18 (pages i-2o3). 

* Amore ed arte ; ossia l'ultima décade di Raffaello Sanzio 
da Urbino in Roma. Cantici di Giuseppe cav. Costa. Tipo- 
grafia di Montecassino. 1877. 588 pages. In-80. 

* Raffaello e la Fornarina : Dramma lirico in quattro 
atti, di Giovanni Sebastiani. Rome, 1878. 

Cité par M. Farabulini : Raffaello e la Fornarina, page i5. 

Raphaël et Margarita. Nouvelle par Edmond Lores. 



62 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

E. Lachaud, éditeur, 4, place du Théâtre-Français, 4, Paris. 
In-8<>; 159 pages; s. d. 

* RafFaello e la Fornarina. Apologia storico-critica del 
prof. D. F (arabulini). Urbino, co' tipi délia Cappella. Per 
E. Righi. MDGCCLXXX. In-S» ; 82 pages. 

Extrait du journal // Raffaello, anno XI, 1879. L'auteur incline à croire 
que Tamour de Raphaël pour la Fornarine était purement platonique. 

Voyez en outre les Racconti artistici du marquis G. Campori; Florence, 
i858, et il Raffaello, tome I. (Article de M. Aleardo Aleardi.) 

F. de Cock, nous l'apprenons par le volume de M. Costa, a donné place 
à la Fornarine dans son Histoire des Courtisanes célèbres (!) 

Il semblerait, après cette longue énumération, que Téloge 
aussi bien que la critique aient épuisé toutes leurs formules. 
Et cependant les publications dont nous venons de tran- 
scrire les titres ne contiennent qu'une partie des jugements 
portés sur Raphaël. Pour caractériser l'effort intellectuel 
auquel l'appréciation de l'œuvre du maître a donné lieu 
dans notre siècle, il nous reste à passer en revue les histo- 
riens et critiques d'art, les esthéticiens, les philosophes, les 
historiens, les poètes, les artistes, les hommes d'esprit et de 
goût, de toute classe et de tout pays, qui ont joint le tribut 
de leur admiration à celui des générations précédentes ou * 
essayé de nous donner une définition nouvelle d'un génie 
dont on désespère de connaître toutes les faces. 

Parmi les historiens et critiques d'art du xix® siècle qui, 
sans éprouver le besoin de consacrer à Raphaël des publi- 
cations spéciales, se sont le plus sérieusement occupés de 
retracer sa vie ou de définir son talent, nous citerons 
d'abord, en commençant par les nôtres, V Histoire de Fart 
par les monuments^ de notre immortel d'Agincourt (Paris, 
1823, 6 volumes in-folio; voyez la table, tome VI, page 216); 
V Histoire de la Peinture en Italie^ de Coindet; Paris, 1817; 
la Vraie Science des artistes^ de Lenoir; Paris, 182Î; 
les Monuments des arts du dessin^ de Vivant Denon; 1829, 



LE XIX« SIÈCLE 63 

tome II, planches lxxxix-xcv; les Voyages historiques et litté- 
raires en Italie pendant les années 1826 y jSjj et 1828, de 
Valéry; Paris, i83i-i833, 5 volumes; les Réflexions et menus 
propos d'un peintre genevois, deTopffer; Paris, 1848, tome I, 
page 162, tome II, pages 74, 96, 129, etc.; les Études sur les 
Beaux-Arts, de Mercey; Paris, i855, tome II, pages 39-54. 
Je ne rappellerai un article de Gustave Planche, dans la 
Revue des Deux-Mondes (janvier 1848), que pour avoir 
l'occasion de caractériser cette prétentieuse nullité. Par 
contre, on ne saurait trop apprécier les travaux de MM. Villot 
et Reiset dans leurs catalogues du Louvre (avec les cri- 
tiques parfois excessives de M. Tarral, dans ses Observations 
sur le classement actuel des tableaux du Louvre et analyse 
critique des nouveaux catalogues; Paris, i85o, 2® lettre, 
pages 41-44, et d'O. MUndler dans ï Essai d'une analyse 
critique de la notice des tableaux italiens du musée national 
du Louvre; Paris, i85o, pages 172-185). Le marquis de 
Laborde, dans sa Renaissance des arts à la cour de France, 
et M. Louis Viardot nous ont également donné de précieuses 
notices. Il en est de même de M. Vitet (voyez plus loin) et 
de Burger-Thoré, dans ses Trésors d'art en Angleterre, 
3® édition; Paris, i865, pages 5i-65. IJHistoire des arts du 
dessin de Rigollot contient une longue étude sur Raphaël 
(Paris, i863, tome I, pages 358-564). Enfin, nous ne sau- 
rions nous dispenser de rappeler ici la très curieuse étude 
de M. Emile Boutmy sur Raphaël et la société de son temps 
dans la Revue nationale du 10 février i865, pages 81-116; 
les appréciations, d'une originalité si puissante, de M. Taine, 
(Voyage en Italie, 2« édition, 1874, tome I, pages 167 et 
suivantes) ; les spirituelles remarques de M. Klaczko 
{Causeries florentines, pages 24-47). Rappelons enfin 
les travaux de M. le marquis de Chennevièrcs [Les Des- 
sins de maîtres anciens exposés à V École des Beaux -Arts 
en 18'jg; Paris, 1880, pages 22-23, 140-141), et de 



64 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

M. Georges Lafenestre : Maîtres anciens; Paris, 1882, 
pages 144-145, 172-175. 

L'Allemagne, comme on pouvait s*y attendre, a fourni 
un contingent des plus considérables; sous Tinfluence de 
Gœthe, les études raphaélesques y prirent de bonne heure 
un brillant essor. Forcé de faire un choix, je me bornerai à 
citer les ouvrages suivants : Fernow : Rœmische Studien; 
Zurich, 1806-1808, 3 volumes in-80; Speth : Die Kunst in 
Italien; Munich, 1819-1823, 3 volumes, passim; A. G. Schle- 
gel : Leçons sur l'histoire et la théorie des beaux^arts^ tra- 
duction française, Paris, i83o, pages 288-293; Platner : 
Beschreibung der Stadt Rom^ tome I, pages 48 1 -499 ; Kugler : 
Geschichte der Malerei; Waagen, dans ses diverses publica- 
tions, suffisamment connues de tous les adeptes de l'histoire 
des arts; Burckhardt et Bode : Cicérone^ 4® édition; 1879, 
tome II, pages 648-680; H. Riegel ; Grundris^ der bildenden 
Kiinste ; 3« édition; Hanovre, 1875; Hettner, dans la 
Zeitschri/t /tir bildende Kunst (tome IV, pages i53-i58, 187- 
190) et dans ses Italienische Studien; Woltmann et M. Woer- 
mann : Geschichte der Malerei^ tome II, fascicule xi ; 
Leipzig, 1882, pages 624-671 ; M. Lubke, dans ses manuels; 
M. Vischer, dans son Signorelli; M. Charles Brun dans les 
Gœttinger gelehrte Amjfeigen, de 1882; M. Janitschek, dans 
le Literarisches Centralblatt (S avril 1882), et tant d'autres 
que je ne puis citer ici. 

Pour l'Italie, nous avons à mentionner, pendant la même 
période, les travaux de Jacopo Morelli (dans VAnonimo)^ des 
annotateurs de Vasari, de Mezzanotte {Délia vita e délie 
opère di Pietro Vannucci; Pérouse, i836), de Vermiglioli 
{Di Bernardino Pinturicchio; Pérouse, 1837), de Rosini 
(Storia délia Pittura italiana; Pise, tome II, 1843, pages 
19-122), de Ranalli (Storia délie belle arti in Italia, 3« édi- 
tion; Florence, 1869; voyez la table du tome III); de 
M. Gustave Frizzoni (Jahrbucher fur Kunstwissenschaft, 



LE XIXe SIECLE 65 

1870, pages 1 08-1 II, et VArte italiana neîla Gaîleria na^io' 
nale di Londra; Florence, 1880). 

La critique anglaise moderne s*est occupée de Raphaël 
avec tout autant d'ardeur; l'admiration des uns n'a été 
égalée que par l'esprit de dénigrement des autres. N'y ai-je 
pas entendu appeler Raphaël, tout récemment, le Machiavel 
de la Peinture! Mais ici, je ne discute pas; j'enregistre. En 
dehors des publications de M. Ruskin, déjà citées, il faut 
signaler une excellente biographie publiée par Eastlake dans 
la Quart erly Review (juin 1840; réimprimée dans les Contri- 
butions to the literature of the fine ^rf5; 2® édition ; Londres, 
1870, pages 182-275), les appréciations de M'»o Jameson : 
Companion to the most celebrated private galleries of art in 
London; Londres, 1842- 1844, 2 volumes (voyez la table), et 
Sacred and legendary art^ 3« édition; Londres, 1857; 
(voyez la table), celles de Wornum, The Epochs of painting; 
Londres, 1864; une vivante étude de M. Gomyns Garr : The 
Grosvenor Gallery illustrated Catalogue: Londres, 1878, 
pages ix-xv; des articles de M. Stephen Thompson (dans 
The old Masters; Londres, 1875, in-folio; de lord Gower, 
dans . The great historié Galleries of England; Londres, 
1880 et suiv., etc. 

. A côté des historiens et des critiques d'art, mentionnons, 
dans cette rapide revue, les philosophes et les esthéticiens : 
Schelling (Philosophie der Kunst, i8o2-i8o5, dans les 
œuvres complètes, Stuttgard et Augsbourg, tome V, 1859, 
passim); Joseph Droz, Étude sur le beau dans les arts; Paris, 
i8i5, pages 23o-23i; Hegel^ Esthétique, traduction Bénard ; 
Paris, 1875, tome II, page ii3; F. T. Vischer, Aesthetik 
(Reutlingen et Stuttgard), 1846- 1857, tome III, 2® partie, 
pages 590-594, 608-61 5, etc.; Victor Cousin, Du vrai, du 
beau et du bien; Paris, i853, page 154; Tonnelle, Fragments 
sur Vart et la philosophie; Tours, 1859, pages 63-65, 68, 
139-145; M. Charles Lévêque, la Science du beau; Paris, 

5 



6G LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

1862; nouvelle édition, Paris, 1872, tome II, pages 1 18-127; 
voyez également les études du même écrivain, si élevées et 
si pénétrantes, dans le Journal des Savants de i883; 
M. Eugène Véron, Supériorité des arts modernes sur les 
arts anciens; Paris, 18G2, pages 481-483; Proudhon, Du 
principe de Vart et de sa destination sociale; Paris, i865, 
pages 75-81 (chapitre fort curieux sur les Vierges de Ra- 
phaël) ; Carrière, Renaissance und Reformation; Leipzig, 1 87 1 , 
pages 149-176. 

Nous tournons-nous du côté des historiens, nous aurons 
à enregistrer une série de jugements, parfois d'une absolue 
originalité, portés sur Raphaël par Roscoe (dans son 
Léon X), par M. Thiers (le Consulat et l'Empire^ tome 
XII, pages xix-xx; voyez aussi l'Atelier d'Ingres^ par 
Amaury Duval; Paris, 1878, pages 35-38), par M. Guizot 
(Études sur les Beaux-Arts en général; Paris, i852, pages 
153-178), par M. de Reumont (Rœmische Briefe von einem 
Florentinery i837-i838, deux volumes, et Neue Rœmische 
Briefe von einem Florentiner ; Leipzig, 1844, deux volumes; 
voyez la table; Geschichte der Stadt Rom; Berlin, 1867- 
1870, trois volumes in-S»; voyez la table), par M. Grego- 
rovius (Geschichte der Stadt Rom im Mittetalter), etc., etc. 

Parmi ceux des savants voués à l'étude de la littérature 
qui ont eu l'occasion de porter un jugement sur Raphaël, 
il faut surtout citer Sainte-Beuve (Causeries du lundi, 
tome V, page 259; tome VI, page 417; tome VII, pages 93, 
96; tome X, pages 2o5, 417; tome XIÏ, page 170) et M. Dé- 
siré Nisard (Histoire de la littérature française, 7® édition, 
tome m, pages 8-10, parallèle entre Virgile, Mozart, Racine 
et Raphaël); signalons aussi une lettre d'O. Millier sur la 
Madone de Saint-Sixte dans son Histoire de la littérature 
grecque, traduction française, i8(')5, tome I, page 114. 

Raphaël a surtout eu le privilège de passionner les 



LE XIX» SIECLE 67 

poètes et les romanciers. En France, Auguste Barbier, dans 
un des sonnets de son // PiantOy Ta comparé à l'archange 
saint Michel. Théophile Gautier oppose les convictions 
profondes des peintres allemands à Télégance parfois mon- 
daine de rUrbinate : 

Auprès d'Albert Durer Raphaël est pal^n. 

(Melancholiaj Poésies complètes, tome I, pages 21 5-222). 

Ailleurs il déplore la mutilation de ses chefs-d'œuvre ; 

On cherche au Vatican Raphaël en ruine. 

(Sonnet à Claudius Popelln.) 

Dans son Voyage en Italie (édition Charpentier, page 214), 
dans Paris-Guide^ 1867, tome I, pages 32o, 323; dans son 
Guide de V amateur au Musée du Louvre; Paris, 1882, 
pages 29, 35,71, Gautier nous a en outre laissé de délicates 
définitions du talent du maître. 

Pour rAllemagne, on sait quel culte Gœthe a professé 
pour le peintre d'Urbin. Son voyage en Italie, ses conversa- 
tions avec Eckermann, ses mémoires, témoignent d'une 
admiration profonde autant que sagace. Tout le monde 
connaît ses admirables vers sur la madone de Saint-Sixte. 

Qu'il me soit également permis de citer ici quelques 
pages écrites sur Raphaël, à l'occasion de mon livre, par 
un autre poète éminent, qui m'honorait de son amitié et 
dont l'Allemagne déplore encore la perte prématurée , 
Gottfried Kinkel (Galette d'Augsbourg^ 4 juin 1881). 

En Angleterre, Byron, peu touché d'ordinaire par les 
créations de l'art, a chanté Raphaël en vers émus : 



Italian beauty, didst thou not inspire 
Raphaël, who died in thy cmbracc. 



(Beppo, XLVI.) 



68 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

If once thcir phantasies be brought to bear 
Upon an objcct, whcthcr sad or playful, 
Tlicy can transfigure brighter than Raphaël. 

(Don Juan, ch. XV, str. xvi.) 

Parmi les romanciers, si Chateaubriand a mentionné à 
peine Raphaël (Génie du Christianisme^ 3^ partie, livre I, 
chapitre III, et livre III, chapitre VI), en revanche M™o de 
Stacl, dans Corinne^ a célébré dignement le talent de « ce 
peintre de l'Evangile » qu'elle oppose à Michel-Ange, ce 
peintre de la Bible (voyez surtout le chapitre III du livre 
VIII). Stendahl s'est occupé du maître dans ses Prome- 
nades dans Rome^ Paris, iSyS, tome I, pages 287-309; dans 
ses Mélanges d'art^ pages 47-80, et ailleurs encore. Le nom 
de Raphaël revient même dans la Peau de chagrin de 
Balzac et dans le Cousin Pons. Quant à Georges Sand, nous 
enregistrons plus loin l'étude qu'elle a consacrée à la Vierge 
à la chaise. 

Les écrivains consacrant leur plume à la défense de 
la religion et les théologiens eux-mêmes ont dans ce siècle 
fait de Raphaël l'objet d'études assidues, depuis le comte 
Joseph de Maistre, dans son quatrième paradoxe (le beau 
n'est qu'une convention et une habitude : Lettres et opus- 
cules inédits; Paris, i853, tome II, pages 190, 191), et Lamen- 
nais (Esquisse d'une philosophie y édition Garnier; 1881; 
voyez surtout pages i35-i36), jusqu'au pasteur protestant 
Athanase Coquerel, qui a soutenu que l'artiste d'Urbin 
n'était pas un catholique (Rembrandt et l'individualisme 
dans l'art; Paris, 1869, page 92 ^). Mentionnons surtout ici 
les travaux de M. E. Cartier (Vie de Fra Angelico; Paris, 
1857, pages 365-367; Jésus-Christ, de Louis Veuillot, 

I. C'est une idée analogue qui a inspire Kaulbach, lorsque dans sa 
grande composition du musée de Berlin, le Triomphe de la Réformation, il 
a placé Raphaël et Léonard au pied de l'échafaudage sur lequel travaille 
Durer. 



LE XIX- SIECLE 69 

3« édition; Paris, 1876, pages 542-546; VArt chrétien; Paris, 
1 881, tome I, pages 41 et suivantes, tome II, pages 279 et sui- 
vantes, avec citations des jugements portés sur Raphaël par 
MM. Veuillot, Darras, marquis de Ségur, comte de Monta- 
lembert, etc.). 

Les iconographes à leur tour ont trouvé dans l'œuvre 
de Raphaël ample matière à dissertation. On consultera 
avec fruit les Annales archéologiques (table des matières 
dressée par monseigneur Barbier de Montault, page 106). 
Rappelons aussi les ouvrages de l'abbé Auber (Histoire du 
symbolisme religieux avant et depuis le christianisme; 
Paris, 1870-1872, 4 volumes in-S»; table des matières), 
du comte Grimouard de Saint-Laurent (Guide de Vart 
chrétien; Paris, 1872-1875, tome VI, pages 62-63, et de 
M. Piper : Mythologie und Symbolik der christlichen Kunst; 
Weimar, 1847-185 1. (Voy. la table du tome IL) 

Les anatomistes, physionomistes et phrénologistes de 
leur côté ont fait des ouvrages de Raphaël Tobjet d'études 
assidues. Il est à peine nécessaire de rappeler ici VEssai 
sur la physionomie y de Lavater (édition de la Haye, 1783- 
i8o3, tome I,'pages 55, 114, 117; tome II, pages 75, 24S, 
249,265,290 et suivantes, 370; tome III, pages 46, 47, 
206, 208; tome IV, page 194). D'utiles indications se trou- 
vent dans la Geschichte und Bibliographie der anatomischen 
Abbildungen de Choulant (Leipzig, i852, pages i3, i5, 
176). 

Au point de vue de la technique propre à la peinture, 
l'œuvre de Raphaël a été étudiée avec un soin tout parti- 
culier par Paillot de Montabert : Traité complet de la pein- 
ture (Paris, i82Q-i85i, 9 volumes, tome III, pages i3o-i38 
et passim). Citons aussi les Original treatises..,on the arts 
of paintingy de M»»® Merrifield (Londres, tome I, 1849, 
page CLXiii) , et les Materials for a history of oïl painting^ 
d'Eastlake (Londres, 1847- 1869; table). 



70 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

Je termine cette revue par les peintres et les sculpteurs. 
En cherchant avec soin on de'couvrirait qu'il n'en est guère 
qui n'ait essayé de définir le charme mystérieux de l'art de 
Raphaël, depuis Ingres (édition Delaborde, Paris, 1870, 
pages i5:, i55, 157, etc.), Léopold Robert (voyez no- 
tamment, dans le volume de M. Feuillet de Conches, 
les pages io3, 104), François Gérard (Correspondance; 
Paris, 1867, page 171), et Flandrin (Lettres et Pensées; 
Paris, 1 865, pages 188, 197 et passim), jusqu'à Eugène Dela- 
croix (Revue de Paris, tome II, i83o, et Eugène Delacroix^ 
sa vie et ses œuvres ; Psivis^ 1 865, pages i3i, 146; Lettres^ 
édition Burty; Paris, 1880, tome I, pages 23, 89, 147, i58, 
159, 229 et 243) et Antoine Etex (Beaux-Arts; Paris, 1877, 
passim). Les architectes se sont également essayés dans 
l'analyse de ce génie multiple : il me suffira ici de citer 
quelques pages curieuses de Schinkel (Aus Schinkels Nach' 
las^; Berlin, 1862-1864, tome II, pages 9, 10, i3, 16, 
17, etc.) et de Hittorf (dans GvunQv^ Décoration des palais et 
églises d* Italie, page 2). Quant aux graveurs, plus d'un des 
ouvrages catalogués dans notre travail témoigne de leurs 
efforts. Il n'est pas jusqu'aux musiciens qui n'aient payé au 
Mozart de la peinture le tribut de leur admiration ; la cor- 
respondance de Mendelssohn surtout contient sur Raphaël 
quelques jugements intéressants. 



•<IX>. 



DEUXIEME PARTIE 



t/œUVRE de RAPHAËL 



CATALOGUES ET DESCRIPTIONS 
EMBRASSANT DIFFÉRENTES CATÉGORIES D*OUVRAGES 

* Catalogue d'une magnifique collection de toutes les 
estampes gravées d'après les tableaux et autres ouvrages 
de Raphaël d'Urbin par les plus excellents maîtres graveurs. 
Ouvrage d'autant plus curieux qu'il n'y a point son pareil 
en Europe, parce qu'il s'y trouve parmi des pièces extrê- 
mement rares. Le tout ramassé avec beaucoup de soin et 
de fraix depuis plus de cinquante ans par M. Jacob Carpi, 
peintre, à Amsterdam. Ledit ouvrage se vendra à Amster- 
dam dans le plantage à la maison de Jacob Carpi, derrière 
le Hortus Medicus, dans le jardin nommé Oranjeburg. Le 
lundi 17 avril 1752. In-8°; 8 pages; s. 1. 

Cabinet des Estampes de Dresde. — La collection comprenait 
44.5 planches. — Voy. aussi ci-dessus les catalogues de l'œuvre de Raphaël 
et de celui de Marc-Antoine, par Daret, Bombourg, Florent le Comte, 
Heinecken, etc. 

* Œuvre complet de Raphaël Sanzio, réduit et gravé au 
trait, d'après les tableaux et dessins des différents Musées 
de l'Europe, les estampes de la Bibliothèque du Roi, et des 
plus riches collections particulières. Recueil de quatre cent 
soixante-quinze planches, contenant plus de six cents com- 



72 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

positions de Raphaël, précédées de son portrait et d'une 
notice sur sa vie et ses principaux ouvrages, et suivies 
d'une table explicative et raisonnée de chaque sujet en 
particulier, par C. P. Landon, peintre de S. A. R. Mgr le 
duc de Berry, ancien pensionnaire de TAcadémie de 
France à Rome et correspondant de la classe des Beaux- 
Arts de l'Institut, etc. A Paris, chez Treuttel et Wurtz, 
libraires, rue de Bourbon (Lille), n» 17, et à Strasbourg, 
même maison de commerce, rue des Serruriers, n° 3. 
Imprimerie de Chaignieau aîné, 1814. In-4°. Tome I, 
40 pages, planches i à 124; tome II, planches 125-236; 
tome III, planches 237-349 ; tome IV, planches 35o-375 et 
pages 1-34. 

Fait partie des Vies et Œuvres des Peintres les plus célèbres. 

* Catalogue des Estampes gravées d'après Rafaël. Par 
Tauriscus Euboeus, membre des Académies de Berlin et de 
Rome. Francfort-sur-le-Mein, librairie de Hermann. 1819. 
In-8°, 3oo pages. 

L'auteur de cet ouvrage est le comte de Lepel. Voyez aussi ci-dessus 
XUebersicht der Gemcclde Raphaels, du même auteur. 

* Der Rafael-Saal. Verzeichniss der ini Kœniglichen 
Orangeriehause zu Sans-Souci auf allerhœchsten Befehl 
ausgestelltcn Copien nach Gemœldcn von Rafaël Sanzio. 
Angeferligt von Robert Bussleu. Berlin, i858. Vcrlag der 
Kœniglichen geheimen Ober-Hofbuchdruckerei (R. Decker). 
In- 12 ; 58 pages. 

British Muséum. 7854 c. — 2« édition publiée en 1861 sous le même 
titre : 64 pages. 

* Beschreibendes Verzeichniss einer Privât Sammlung 
von Kupferstichen. I. Raphaël in gewaehlten Abdriicken, 
meist vor der Schrift, auf chineschises Papier, épreuves 
d'artiste, etc. Dabei die Loggien im Vatican, 45 Blaetter, 
und die Fabel von Amor und Psyché in der Loggic der 



L'ŒUVRE DE RAPHAËL 73 

Farnesina, 12 Blœtter, beide in Miniatur-farben ausge- 
fiihrt. Leipzig. 1866 (parW. ENGELMANN).In-8°; iv-108 pages. 

Ouvrage qui n'a pas été mis dans le commerce. La seconde édition a 
paru en 1875 (i5o pages). Il existe en outre, d'après un renseignement dont 
je suis redevable à l'obligeance de M. le docteur Rodolphe Kngclmann, un 
placard in-folio contenant la liste des acquisitions nouvelles. La collec- 
tion se trouve toujours à Leipzig, chez les héritiers de M. Engelmann. 

* The Raffaelle Gallery. A séries of twcnty autotype re- 
productions of engravings after the most celebrated works 
of Raflaelle Sanzio d'Urbino,with memoir and descriptions. 
London, Bell and Daldy,York Street, CoventGarden; Cun- 
dall and Fleming, 168, New Bond Street, 1871. In-folio; 
pi. et explications (précédé d'un mémoire de 24 pages, 
extrait de la biographie de Raphaël, par Lanzi.) 

Oxford. Bodléienne. Arts. A. 73. 

* The great works of Raphaël Sanzio of Urbino ; a 
séries of thirty photographs from the best engravings of his 
most celebrated paintings; with descriptions, translated from 
Passavant's Rafaël von Urbino und sein Vater : Vasari's 
life of Rafaël, translated by Mrs Jonathan Foster : and an 
appendix, containing a classified list of the principal pain- 
tings of the artist. Edited by Joseph Cundall. Second 
édition. London, Bell and Daldy, 186, Fleet Street. Cam- 
bridge, Deighton, Bell and C°. 1866. In-40; viii-yô pages. 

* The Works of Raphaël Santi da Urbino as represenled 
in the Raphaël collection in the royal Library at Windsor 
Castle, formed by H. R. H. the Prince Consort, 1 853- 1 861, 
and completed by Her Majesty Queen Victoria (par 
G. Ruland). London; John Murray, Albemarle Street. 
MDCCCLXXVL In-40; xxxii-385 pages. 

Tiré à cent exemplaires. 

Voyez en outre : The Raphaël collection of H. R. H. the Prince Con» 
sorty par E. Bccker et C. Ruland, dans the Fine Arts Quartcrly Rcview : 
Tome I, i863, pages 27-^0, et nouvelle série, tome I, 1806, pages So-99, 
333-343, et tome 11, 1867, pages 100-119. 



71 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

* Katalog zur Raphaël -Ausstellung im Kunstausstel- 
lungsgeboBude auf der Bruehrschen Terrasse, veranstaltet 
von Ernst Arnold, Kgl. Hofkunsthandlung in Dresden. 
Katalog nach der Raphael-Sammiung in Windsor bearbeitet 
von Adolf GuTBiER, Kœnigl. Hof-Kunsthaendler... Dresden, 
Verlag von Adolf Gutbier (1879). In-S»; 65 pages. 

* Rafael-Werk. Saemmtliche Tafelbilder und Fresken 
des Meisters in Nachbildungen nach Kupferstichen und 
Photographien, herausgegeben von Adolf Gutbier, Kœnigl. 
Hof-Kunsthaendler, mit erlaeuterndem Text von Wilhelm 
LuBKE. Lichtdruck von Martin Rommel in Stuttgart. 
Dresden, Verlag von Adolf Gutbiçr. In-4*. S. d. (1881.) 

Tome I, xvii pages : Sacmmtliche Fresken, Tapeten und Mosalken, 
92 pi.; tome II, xviii pages: zwei und neunzig Tafelbilder; tome III, 
ix-204 pages : Rafaels Leben und Werke. 

Plusieurs parties de cet ouvrage ont été tirées à part : Rafaels Madon- 
tien und heilige Familien^ xx pages, 41. pi., in-fol. Dresde, 1882 ; Rafael- 
Werk. Scemmtliche Tafelbilder und Fresken ; Rafaël, Scemmtlichc Tafel- 
bilder; Rafaël, Sœmmtliche Fresken und Tapeten; W. Lûbke, Rafaels Leben 
und Werke ; Rafaël, die Stan^endes Vatikan, viii-23 pages, 35 pi. (i883). 

* Le Opère di Raffaello (Raffael-Werk) (par A. Reumont). 

(Firenze, tip. Cellini e G.) Estratto dair Archivio storico 

italiano (s. d.). In-S» ; i5 pages. 

Compte rendu de l'ouvrage de M. Lûbke ci-dessus mentionné. 

* Raphaël Santi in der Ungarischen Reichs-Gallerie. 
Von D»" Karl v. Pulszky. Mit vierzehn Illustrationen im 
Text. (Aus der « Ungarischen Revue »). Budapest. Friedrich 
Kilian. 1882. In-S"; 47 pages; grav. 

* Rafael-Album mit einer Lebensskizze RafaeFs und den 
Erklœrungen der Bilder, von Adolf Stahr. Vierte Ausgabe. 
Berlin, Gustave Schauer. Photographisches Kunst und 
Verlags Institut. 40 pages; phot. In-folio. S. d. 

British Muséum. 1758, a. 



FRESQUES, mosaïques -jb 

La bibliothèque de Windsor renferme en outre un manuscrit de 67 feuil- 
lets portant le titre suivant : « Extract from an italian manuscript entitled 
Indice, etc., or an index of ail the works of Raphaël Sanzio d'Urbino which 
hâve becn engraved, dedicated to His Holiness Clément XI, by D. Vincenzo 
ViTTORiA. (Roma, lyoS). » 

On trouve d'autre part, au Cabinet des Estampes de Paris, un manuscrit 
intitulé : « Notes relatiles [sic) à la biographie de Raphaël Sanzio d'Urbin, 
i83i. » (Y 5o a. In-8®, non paginé ; Appréciations, extraits de livres impri- 
més ; listes de tableaux et de dessins, etc.) 



II 

FRESQUES, mosaïques 

Les fresques de Sienne (attribuées). — La Cène de Sant' Onofrio 
(attribuée). — La fresque de San Sevcro. — Les Stances et les Loges. — 
La Farnésine. — La chapelle Chigi. — La Magliana. 

* Narrazione délie geste di Enea Silvio Piccolomini poi 
Pio II rappresentate nelle pareti délia libreria corale del 
duomo di Siena dal Pinturicchio con gli schizzi, e cartoni 
di Raffaello d'Urbino in dieci gran quadri colle loro respet- 
tive iscrizioni : in Siena Tanno MDCCLXXI. Per Francesco 
Rossi. 25 pages. In-4". 

British Muséum. 4855, bbb. 19. 

* Di un nuovo dipinto a fresco di Raffaello in Firenze. 
Cenni di Pietro Selvatico. Articolo estratto dal giornale 
la RivisTA, num. 20. Firenze. Per la Società tipografica 
sopra le Logge del Grano. 1845. In-12; 18 pages. 

Voyez le compte rendu de ce travail dans la Foreign Quarterly Rcvicw 
volume 37, avril 1846, pages 206-212. 

* Suir affVesco di Raffaello d'Urbino recentemente 
scoperto in Firenze. Lettera di P. T. air avv. Onorato 
Mochi. Articolo estratto dal Gior. del Commercio n"> 46. 
Firenze, péri torchi di Federigo Bencini. 1845. In-8° ; 
10 pages. 

Collection de M. Georges Duplessis. 



76 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

* Délia ultima Cena di Cristo con gli apostoli, pittura 
a frcsco nel refettorio del monastero di Sant' Onofrio detto 
di Fuligno attribuita a Raffaello d'Urbino. lilustrazione 
con documenti (par G. Gargani Garganetti). Firenze, 
coi tipi di Gio. Batlista Campolmi. 1846. Petit in-4% 
54 pages. 

* Il Cenacolo dipint.o a fresco di Raffaello Sanzio 
d'Urbino nel soppresso convento di S. Onofrio délie 
monache di Foligno. Descrizione di Enrico Montazio. 
Firenze, tipografia del Vulcano. 1847. In-fol. ; 18 pages; 
avec une gravure. 

* Sul Cenacolo del già monastero di Sant' Onofrio detto 
di Fuligno in via Faenza di Firenze. Lettera seconda al 
signor abate Luigi Razzolini (par G. G. Garganetti.) 
(Firenze, tipografia Campolmi. 1848). In- 12, avec une gra- 
vure ; 14 pages. 

* Sul cenacolo di S. Onofrio. Risposta di Samuele Jesi 
air opuscolo del sig. cav. senatorc G. Rosini, stampato a 
Pisa presso Niccolô Capurro. Firenze, pei tipi di David 
Passigli. 1848. In-8* ; 12 pages. 

Voyez en outre, dans les Études sur l'histoire de l'art, de M. Vitet, 
les deux articles extraits de la Revue des Deux Mondes (i85o et 1862); Paris, 
1864, tome II, pages 1-90 : Raphaël à Florence. 



* La Cappella délia Madonna in S. Severo di Perugia 
(par A. Rossi). In-8* ; 7 pages. (Perugia, 1879. Tip. G. 
Boncompagni e C.) 



LES STANCES 77 

LES STANCES 

* Descrizione délie imagini dipinte da Rafaelle d' Urbino 
nelle camere del palazzo apostolico Vaticano. DiGio.Pietro 
BELLORi.Alla Santità di Nostro Signorepapainnocenzo duo- 
decimo. In Roma. MDCXCV. Nella stamparia di Gio. 
Giacomo Komarek Boemo, alla Fontana di Trevi. Petit 
in-folio; 112 pages; une gravure. 

Autre édition : Rom^, 175 1. In- 12; LXiv-268 pages, avec la vie de 
Raphaël par Vasari et un portrait de Raphaël inspiré de celui du prince 
Czartoriski. 

Au'.re édition : Rohie, 1821. Petit in-8», avec le portrait de Raphaël, 
d'après ïEcole d'Athènes, xxxv-582 pages. Voir ci-après. 

Le travail de Bellori a été en outre réimprimé dans la Biblioteca porta- 
tile latina, italiana e francese, Milan, 1825. Voir ci-aprês. 

Rapprocher du travail de Bellori la description des fresques de Raphaël 
au Vatican, manuscrit du xvii« siècle, conservé au British Muséum : 
additional mss. n« 8489, fol. 5i-6i verso. 

* Descrizioni délie immagini dipinte da Rafïaello d'Urbino 
nel Vaticano e di quelle alla Farnesina di Gio. Pietro Bellori 
colla vita di Rafifaello scritta dal Vasari, ec. ec, si aggiun- 
gono per opéra diMelchiorMissiRiNi, prosegret.deir insigne 
accad. di S. Luca la descrizione délie altre pitture di 
Rafïaello poste al pubblico in Roma e due dissertazioni, 
una délia supremazia di RafFaello, altra délia vera effigie 
del medesimo, infine la nota dissertazione del Bellori, 
intorno le belle arti. Roma, 1821. Nella stamperia de Roma- 
nis. Petit in-80; xxxv-285, portrait. 

Voyez en outre : Deseine, Rome moderne, Leide, 171 3, table p. 1738. 

LioNi : Ritratti di alcuni celebri pittori del secolo xvii.Rome, 1731 ; 
pages 237 et suiv. détails sur la restauration des Stances par C. Maratta, 
en 1702-1703. 

Taja : Descrizione del pala\\o apostolico Vaticano; Rome, 1750; in-8». 
(Voyez la table.) 

Chattard, Kuova descrizione del Vaticano i Rome, 1762-1767; 3 volu- 
mes in-8* (voyez la table), et Ramdohr, Veber Mahlerei uni Bildhauer- 
arbeit in Rom ; Leipzig, 1787, 3 volumes in-8'. 

* Esposizione descrittiva délie pitture di Raffaello Sanzio 
da Urbino nelle Stanze Valicane, date alla luce da Pietro 



78 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

Paolo MoNTAGNANi... (épigraphe). Roma, 1828 (sans nom 
d'éditeur : nella Stamperia délia Rev. Cam. Apost.). Un vo- 
lume in- 12 de viii-226 pages, orné d'un portrait de Raphaël 
et d'un plan des Stances. 

Voyez en outre Platncr : Bcschreibung der Stadt Rom, tome II (i832), 
pages 3o2-397, et Pistolesi, // Vaticano descritto. 

* Alcune osservazioni artistiche fatte dal cavalière 
Filippo Agricola, primo cattedratico di pittura neir insigne 
e pontificia Accademia romana diS. Lucae sotto-Ispettore 
délie pitture de' SS. PP. Apostolici, in occasione di aver 
tolto via r ingombro di polvere che offuscava i famosi 
dipinti di Raffaello nelle Camere Vaticane. Roma, tipografia 
di Crispino Puccinelli, al Corso vicino a S. Marcello, n^ 202 
A. 1839. In-40; 23 pages. 

Le même auteur a publié en 1842 un rapport sur les restaurations 
exécutées au troisième étage des Loges, au-dessus des Loges de Raphaël. 

* Notice sur les fresques de Raphaël et de Michel-Ange 
dont les copies sont exposées au Panthéon. Prix : 25 cen- 
times. Se vend au profit des pauvres du i-i^ arrondisse- 
ment. Paris, imprimerie de Guiraudet et Jouaust, rue 
Saint-Honoré, 3i5. 1847. In-12; 8 pages. 

Les copies exécutées d'après Raphaël, par MM. Paul et Raymond Balze, 
sont : la Dispute du Saint-Sacrement, VÉcole d'Athènes, le Parnasse, la 
Messe de Bolsène, Y Incendie du Bourg, Saint-Pierre aux Liens, Héliodore 
chassé du Temple, Attila repoussé par saint Léon, les Loges. 

* Notice sur les fresques de Raphaël, qui étaient expo- 
sées au Panthéon et qui se trouvent actuellement au Musée 
Européen et à l'Ecole des Beaux-Arts. Prix : 25 centimes. 
Se vend au profit des orphelins de la guerre. Paris, impri- 
merie Charles de Mourgues frères, rue Jean-Jacques-Rous- 
seau, no 58. 1873. In- 12; 7 pages. 

Il s*agit des fresques copiées par MM. Paul et Raymond Balze, la 
Dispute du Saint-Sacrement, VÉcole d'Athènes, le Parnasse, la Messe de 
Bolsène, Vlncendie du Bourg, Saint-Pierre aux Liens, Héliodore chassé 



LA CHAMBRE DE LA SIGNATURE 79 

du Temple, Attila repoussé par saint Léon et les Loges. La brochure 
contient une lettre de M. Ingres. 

* Essai sur les fresques de Raphaël au Vatican, par F. A. 
Gruyer. Chambres. Paris. Veuve Jules Renouard, éditeur, 
6, rue de Tournon, MDCCCLIX(i858). In-80, xi-363 pages 
et un portrait. 

* Scriptureprintsfromthefrescoes of Raphaël in the Vati- 
can. Edited by Lewis Gruner, with an introductory préface 
by Rev. Charles H. H. Wright. London, 1866. In-folio obi. 

Cité par VUniversal catalogue ofbooks on art, 

* Le Pitture delle Stanze Vaticane dette le Stanze di 
Raffaele descritte e dichiarate da Francesco Cerroti, 
bibliotecario délia Corsiniana, eintagliate a bulino da varii 
artefici a spese e cura del cav. Pietro de Brognoli. Roma, 
dalla tipografia Salviucci, Piazza SS. XIIApostoli. 1S69-1872 
(texte italien, anglais et allemand). — (i»"® stance : 35 pages; 
2^ : 38 pages; 3« et 4.^ : 82 pages). In-folio. 

La rédaction du texte a été continuée par l'abbé Gaetano Frascarelli. 
Les Recensionen uni Mittheilungen ûber bildende Kunst citent en 
outre (1864, p. 127) un ouvrage de M. Slahr, intitulé RafaeVs Stan\en, 



LA CHAMBRE DE LA SIGNATURE 



* Cenni sulle pitture di Raffaello nella sala délia Segna- 
tura in Vaticano, F. D. P. Treviglio, coi tipi di Francesco 
Messaggi. i858. In-8<^; 1 3 pages. 

* Rafaël und die Stanza délia Segnatura im Vatikan zu 
Rom. Vortrag gehalten von Hermann Dalton. St-Peters- 
burg, 1870. Verlag der Kaiserl. Hofbuchhandlung H. 
Schmitzdorfï (Karl Rœttger). Petit in-80; 35 pages. 



8o LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

* Letlera di Francesco Cancellieri ail' Emo e Rmo 
signor cardinale Antonio Pallotta sopra una copia air 
encausto délia Scuola di Atene di Raffaello, ed un codice 
membranaceo di Ferdinando Cordubense de consuîtandi 
ratione dedicato al cardinal d'Ausia, e poi posseduto dal 
cardinal Girolamo Verallo. Pesaro, coi tipi di Annesio 
Nobili. MDCCCXXVL In-8o; lxxx p. 

* Raphaels Schule von Aihen. EinVortrag im wissen- 
schaftlichen Vereine zu Berlin. Von Adolf Trendelenburg. 
Mit den Umrissen nach Giorgio Mantuano. Berlin, 1843. 
Verlag von G. Bethge. In-80; 38 pages; une gravure. 

* Ueber Rafaels Schule von Athen. Vortrag von D"" Ar- 
thur Richter, Professor. Cari Winter*s Universitœts buch- 
handlung in Heidelberg. 1882. In-12. 

Fait partie de la Sammlung von Vortrcegen, hcrausgogeben von W. 
Frommel uni Fricdr. Pfaff, volume VI, pages 281-3 10. 

Voyez aussi «Raphaels' School of Athens)»,par M. Watkiss Lloyd, dans 
Théine arts Quarterly Revicw^ tome II, iS')4; pages 42-69, et dans le 
volume du même auteur cité plus haut. — M. Renan s'est occupé de l'École 
d'Athènes dans son beau travail sur Avcrroès et iAverroîsme, 3« éd.; Paris, 
1867, p. 3i5. 

* Raffaels Disputa, von J. W. I. Braun, Doktor der Phi- 
losophie, der Théologie, und beider Rechte, o. œ. Pro- 
fessor an der Kœnigl. Universita^t zu Bonn (etc., etc.). — 
Dusseldorf, Verlag von Julius Buddeus. iSSg. In-80 ; 
169 pages ; une gravure. 

* Raphaels Disputa. Von D^ A. Hagen, Professer der 
Universitœt zu Kœnigsberg. Besonderer Abdruck aus dem 
VI. Jahrgang des Naumannschen Archivs fur die zeichnenden 
Klinste. Leipzig, Rud. Weigel. 1860. In-S»; 22 pages. 

* Rafaels Disputa, von Anton Springer. Bonn, bei Adolph 
Marcus. 1860. In-12; 52 pages; une gravure. 






LA SALLE D'HELIODORE 8i 

* Dissertation on the Helicon of Rafaël, written in the 
french language by the baron cI'Hancarville, and trans- 
latée! with some altération by Wolstenholme Parr, esqr., 
the depositary of his manuscripts. Lausanne. Printed by 
Hignou. 1842. In-40; xi-35 pages. 

Collection de M. G. Duplessis. 

Sur une gravure d'après la Poe'sie, voyez l'article de M. Riegel dans les 
Jahrbûcher fur Kunstwissenschaft, 1871; pages 253-258, et l'ouvrage de 
M. Mûller cité plus loin. 



LA SALLE d'hÉLIODORE 



* The Caryatides from the «Stanza deirEliodoro»,inthe 
Vatican. Designed by Raffaelle d'Urbino.Engraved andedited 
by Lewis Gruner. London. MDCCCLIl. (Texte par le D»"!!. 
W. ScHULz). In-folio ; 3 pages de texte non paginées ; 
i5 planches. 

* Di un cartone di Raffaelio Sanzio, custodito nel 
Museo reale Borbonico e dei tempi in cui venne operato. 
Memoria diretta alla reale Accademia di belle arti, da 
Felice Niccolini. Napoli; pe' tipi del cav. Gaetano Nobile. 
1859. In-4<^ ; 24 pages; i pi. 

Collection de >L G. Duplessis. Ce carton représente Moïse devant le 
buisson ardent. 

* Frescoes by Raphaël on the ceiling of the Stanza deir 
Eliodoro in the Vatican, drawn by Niccola Consoni and 
engraved by Louis Gruner and Théodore Langer. With 
descriptions by lady Eastlake. Published for Louis Gruner 
by Virtue and Conipany, 26, Ivy Lane. Pater nosier Row 
1876. VI p.; pi.; in-folio. 

British Muséum. 1761, d. I. 

Voy. aussi sur la Messe de Bolscnc, VAverroès et l'Averroisme^ de 
M. Renan, p. 363. 

6 



Si LES HISTORIENS DE RAPHAËL ' 

LA SALLE DE L'INCENDIE 

Aux flammes dans la nuit cette ville est en proie ; 
Que la lueur au loin dans les airs se déploie, 
Kt que par tourbillons les vents roulent les feux. 
Mais peins plus fortement des objets plus affreux, 
Le citoyen fuyant loin du toit qui s'embrase, 
Ceux que surprend la flamme ou que la pierre écrase, 
Ceux à qui sous les pieds le feu rompt les chemins 
Et qui restent aux ais suspendus par les mains; 
Qu'un autre, sur le seuil d'une porte enflammée 
Tombe étouff'é soudain par des flots de fumée; 
Que la mcrc tremblante, un enfant dans ses bras, 
Un autre à son côté, précipite ses pas. 
Fais descendre un vieillard par ce mur que l'on brise 
Et qu'un nouvel Enée emporte un autre Anchise. 

Le Mierre 

* An account of Raphael's celebrated fresco, the Incendio 
di Borgo, copied in oil by M"" Hollins. London : printcd 
by F. Marshall, 3o Kenton street, Brunswick square. 1829. 
10 pages in-80. 

British Muséum. 7856 aaa. 

Sur les télamons de la Salle de l'Incendie, on consultera avec fruit l'ar- 
ticle de M. le commandant Paliard, dans la Chronique des Arts^ 1882 
page 200. 



LES LOGES 

* Les tableaux de la Sainte Bible ou Loges de Raphaël, 
collection des cinquante-deux fresques du Vatican... dessi- 
nées et lithographiées...sousla direction de M. Hippolyte de 
Courval. Paris, 1825. In-folio obi. (ne contient que les 
textes extraits des livres sacrés et placés en regard de 
chaque composition). 

* La Bibbia di Rafaele Sanzio da Urbino nelle Logge 
Vaticane, descritta dal cavalier Angelo Maria Ricci, dise- 
gnata ed incisa da Gio. Battista Mariani. Asisi, dalla stam- 
peria Sgariglia, i83o. Petit in-folio oblong. 



LES LOGES. LES HEURES 83 

* Etudes sur les Loges de Raphaël, par le baron de 
Reiffenberg, d'après les aquarelles et les gravures de J. C. 
de Meulemecster. Publié par A. Lacrosse. Bruxelles. 
Lacrosse, éditeur, à la librairie de Pcrichon, rue de la Mon- 
tagne, 26. 1845. In-4'' ; XVI- 1 3 feuilles non paginées. 

Cet ouvrage conlient, p. xin-xvi, une bibliographie fort complète des 
gravures executives d'après les Logos. 

* Étude des études de M. le baron de Reiffenberg sur 
les Loges de Raphaël, par Edmond de Busscher, Tun des 
secrétaires de la Société royale des Beaux-Arts et de Litté- 
rature de Gand. AGand, et chez les principaux libraires de 
la Belgique et de l'étranger. 1846. In-S*^; 52 pages. 

Collection de M. G. Duplessis. 

* Essai sur les fresques de Raphaël au Vatican, par F, A. 
Gruyer. Loges. Paris. Vve Jules Renouard, éditeur, 6, 
rue de Tournon, MDCCCLIX. In-S*^; 292 pages. 

Voyez en outre sur les Loges l'Otude insérée dans le Cabinet de l'Ama- 
teur, de M. Piot, tome IV, 1845-1846, pages i23-i3o, où l'on trouve éga- 
lement une notice de M. Pelletan sur le Bain de Jules II : tome III, 1844 
pages 440-4-1-3. Une autre étude sur les fresques, aujourd'hui ruinées, de la 
chambre de Bain, a paru dans la Galette des Beaux-Arts, 187.1., tome 1 
pages 476-480. Article de M. P. Senneville). 

* Expositions of Raphacl's Bible. By the author of ihe 
Expositions of the cartoons of Raphaël, etc. (Smith). Illus- 
trated with photographs by Dunmore... (épigraphe tirée de 
Hamlet). London. Arthur Miall, 18, Bouverie street, E. G. 
MDCCCLXVIIL 1 34 pages; photographies. In-40. 

British Muséum. 3149 ^'^' 

LES HEURES 

* Die Tag-und Nachtstunden mit den Sockelbildern aus 
der Renaissancezeit Rafaël Sanzio's. Zwœlf Blatt Farben- 
druck mit erlaeuterndem Text von Cari Clauss, Inspcktor 



y 



84 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

des Grlinen Gewœlbes in Dresden. Ausgefuhrt und verlegt 
in der artistichen Anstalt : Gustav W. Seitz. Wandsbeck. 
Typographie der Anstalt, s. d. In-folio ; 2 pages de texte 
sur deux colonnes; 12 chromolithographies. 

Bibliothèque de TEcole des Beaux-Arts. 



LA FARNÉSINE 



•• w », V 

• «. k> 



w 



V *- 



Bellori : Descrizione. Voyez ci-dessus, page 77. (La 
description des peintres de la Farnésine a été réimprimée 
dans la Piacevole raccolta di opuscoli sopra argomenli 
d* arti belle ^ volume 4, fasc, 3, pages 163-187.) 

* Alcune riflessioni di un oltramontano su la creduta 
Galatea di RafFael d' Urbino (par le marquis Joseph Haus) 
(Palermo, nella reale stamperia, i8i6).In-8o, 11 pages non 
paginées, 

* (Haus). Difesa délie riflessioni di un oltramontano. 
Palermo. 1818. In-4''. 

Bibliothèque royale de Berlin. 

M. A. Prunetti : Descrizione délie celeberrime pitture 
esistenti nei reali Palajp Farnese et Farnesina in Roma. 
Rome, 1816. In-40. 

* Le Palais de la Farnésine au Transtévère romain, par 
F. A. Gruyer. Paris. Imprimerie de J. Claye, 7, rue Saint- 
Benoît. MDGCCLXII. Grand in-80; i5 pages, 

Extrait de la Galette des Beaux- Arts. 
Collection de M. Gustave Gruyer. 

* Raphaël et l'Antiquité. Le Triomphe de Galatée, par 
F. A. Gruyer. Paris, imprimerie de J. Claye, 7, rue Saint- 
Benoît. MDGCCLXII. Grand in-80; 32 pages; une gravure. 

Extrait de la Galette des Beaux-Arts. 
Collection de M. Gustave Gruyer. 



LA FARNESINE. LA CHAPELLE CHIGI 83 

* Raphael's Fabel der Psyché. Den Bildern Raphaers in 
der Farnesina nacherzaehlt von Hugo Freiherrn von Blom* 
BERG. Berlin. Gustav Schauer, photographisches Kunst- 
und Verlags-Institut. In-folio; photog. S. d. (1868). 

A chaque planche est jointe une explication en vers. 
British Muséum. 1758 a. 

* Raphaels Frescomalereien aus dem Mythus von Amor 
und Psyché in der Farnesina zu Rom.VonD^'G.F.WAAGEN. 
Verlag und Eigenthum der photographischen Gesellschaft zu 
Berlin, am Dœhnhofsplatz. (Berlin), S. d. (1870?). 7 pages; 
une pL; petit in-folio. 

British Muséum. 7857 k. 

* Notice sur Tesquisse originale de la fresque de Raphaël 
d'Urbin,au palais de la Farnesina, représentant le Triomphe 
de Galatée, par G. Giacometti. Paris, Alphonse Lemerre, 
éditeur, 3i, passage Choiseul, 3i. MDCCCLXXV. In-80; 
24 pages. 

Bibliothèque nationale. 

Voyez en outre sur la Farnésine les articles de MM. Grimm et de Rcu- 
mont (Jahr bûcher fur Kunstwissenschafl, 1868, pages 65-66, 213-220; les 
Farnesina-Studteny de M. Richard Fœrster; Rostock, 1880; in-8«, et Agos- 
tino Chigi, il Magnijico^ par M. G. Cugnoni; Rome, 1881, in-8*). — Cico- 
gnara, dans son Catalogo ragionato^ décrit plusieurs suites de gravures 
représentant l'Histoire de Psyché, n«« 3450, 345 1, etc. 



LA CHAPELLE CHIGI 

* I mosaici délia cupola nella cappella Chigiana di S. 
Maria del Popolo in Roma inventati da Raffaelle Sanzio 
d' Urbino, incisi ed editi da Lodovico Gruner, illustrati da 
Antonio Grifi. Roma, presso V editore. Dalla tipografia 
Salviucci. 1839. In-folio; 18 pages; 10 pi. 



8Ô LES HISTORIENS DE RAIMiAEL 



LA MAGLIANA 

* I freschi nella cappella délia villa Magliana fuori di 
porta Portese di Roma inventati da Raffaelle Sanzio 
d* Urbino. Incisi sui lucidi ed édite da Ludovico Gruner. 
Con descrizione délia villa di Ernesto Platner. Londra : 
presso l'editore, i83, Régent street, and P. and D. Colnaghi 
and G**. MDGGGXLVII.In-tbl. oblong, 2 pages de texte sur 
3 colonnes, 5 planches. 

* De rhistorique et de Tauthenticité de la fresque de 
Raphaël, « le Père Eternel bénissant le Monde », prove- 
nant de la Magliana, et acquise par l'Etat, en vente publi- 
que, le 25 avril iSyS. Par L. Oudry, l'un des anciens pro- 
priétaires de cette fresque. Paris, imprimerie de Victor 
Goupy, rue Garancière, 5 (iSyS). In-S^; 20 pages. 

* De l'authenticité des fresques de Raphaël, provenant 
de la Magliana et de leur acquisition (par Haro). Paris, 
s. d. In-8°; 16 pages. 

* Les fresques de Raphaël provenant de la Magliana 
(par A. Gruyer). Paris. Imprimerie de J. Claye, 7, rue 
Saint-Benoît, 7. iSyS, In-S»; 3o pages; une photographie. 

Extrait de la Ga\ette des Beaux-Arts, 1873, tome I, pagjs 336-352. 

Il existe un autre tirage du même travail, sur le titre duquel, à la suite 
des mots transcrits ci-dessus, sont ajoutés ceux-ci : « Ces fresques seront ven- 
dues le vendredi 25 avril 1873; elles seront exposées à Paris-Auteuil, rue 
Michel-Ange, 11, à partir du 10 avril, de i heure à 6 heures. M« Escribe, 
commissaire-priseur, 6, rue de Hanovre, 6. M. Haro, peintre-expert, cheva- 
lier de la L,cgion d'honneur, 14, rue Visconti, et rue Bonaparte, 20. » 

Voyez aussi l'étude de M. Vitet, Revue des Deux-Mondes, i«' mars 1873, 
et l'article de M. J. P. Richlcr, Zeitschrift fur bild. Kunst, tome X, pages 
126, 127. 



VIE DU CHRIST 87 

II. — TABLEAUX 

SUJETS RELATIFS AU CHRIST 
LK SPASIMO 

* Die Komposition von RafFaels Spasimo di Sicilia und 
ihre Vorlaeufer. Von G. Dehio. In-4'^; 8 pages; 4 gravures 
(Leipzig, 1881). 

Extrait de la Zeitschriftfûr bildcndc Kunst. 

Le journal El arte en Espana contient un certain nombre de documents 
sur l'histoire du Spasimo de 1661 à 1819 (octobre 1867, pages 202 et 
suiv.). 

LA TRANSFIGURATION 

Quel nouveau Raphaël pourra montrer encor 
Le Christ transfiguré sur le haut du Tabor? 
L'air s'épure et blanchit; d'une splendeur divine 
Son corps, son vêtement tout à coup s'illumine. 
Son visage éblouit, l'éclair part de ses yeux ; 
Le Dieu tient en suspens les puissances des cicux. 
Ses disciples tombés le front dans la poussière 
Restent comme aveuglés sous c-i poids de lumière : 
Le peintre soutient seul ce céleste appareil : 
Une fois l'œil de l'homme a fixé le soleil. 

Le Mierre. 

* Examen analitico del quadro de la Transfiguracion de 
Rafaël da Urbino (par Benito Pardo di Figueroa). Paris. 
1804. In-8\ 

Cité par M. Duplessis : Essai d'une Bibliographie générale des Beaux- 
Arts, n« 2359. 

* Examen analytique du tableau de la Transfiguration de 
Raphaël, traduit de l'espagnol de M. Benito Pardo de 
Figueroa, par S. C.Croze-Magnan, auteur de la partie des- 
criptive et littéraire du Musée français, publié par MM. 
Robillard-Peronvillç et Laurent. Paris, chez Debray, 



88 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

libraire, rue S. -Honoré, barrière des Sergents. An xiii- 
i8o5. In-8»; G3 pages. 

Bibliothèque de l'Ecole dos Beaux-Arts. 

* Ueber die Transfiguration von Raphaël von Urbino. 
Nebst einigen Bemerkungen liber die Malerei der Griechen 
von Benito Pardo de Figueroa, KœnigL Spanischem General, 
auszerordentlichem Gesandtenund bevollmœchtigtemMinis- 
tei am KœnigJ. Preuszischen Hofe. Aus dem spanischen 
libersetzt von Friedrich Greuhm. Doctrina sed vimpromovet 
insitam. Horat. Berlin, bei Ludwig Wilhelm Wittich. 1806. 
174 pages. In-8'>. 

Bibl. royale de Berlin. Nt. 661 g. 

* La Transfiguration, par Raphaël. Ode, par Pierre 
Lamontagne (de Langon), auteur de plusieurs poèmes dra- 
matiques, poésies diverses et ouvrages traduits de Tanglais, 
de TAcadémie des sciences et belles-lettres de Bordeaux. 
(Épigraphe : Et transfiguratus est, etc.). A Paris, chez 
l'auteur, rue du Faubourg-du-Roule, n» 68. Hugelet, édi- 
teur, rue des Fossés- St-Jacques. 18 18. In-S'»; i5 pages. 

* Ueber Rafaël Sanzio's Verklaerung... von Karl Morgen- 
STERN... Dorpat, auf Kosten des Verfassers gedruckt bey J. G. 
Schunmann. Leipzig, in Commission bey P. G. Kummer. 
1822. In-40; vi-42 pages. 

* SuUa unità del soggetto nel quadro délia Trasfigura- 
zione di RafFaele. Ragionamento recitato nella pontificia 
Accademia romana d'archeologia, li 12 agosto i83o, dal 
signor cardinale D. Placido Zurla, vicario di N. S., pre- 
fetto délia S. G. degli studi, ecc. ecc. ecc, socio d*onore 
nella medesima. Roma, per Giuseppe Brancadoro e G. 
MDGGGXXX. In-40; 20 pages. 

Collection de M. G. Duplessis. 

Extrait du tome IV àQ^Atti délia pontificia Accademia Romana d' ar- 
cheologia; tiré à 5o exemplaires. 



VIE DU CHRIST 89 

* Die Verklœrung Christi. Gemselde Raphaels in der 
Pinakothek des Vatican. Eine Rede von Cari Justi. Leipzig, 
F. C. W. Vogel. 1870; 39 pages, in-S^. 

* Die Original-CElfarben-Skizze zu RafaeFs Transfigura- 
tion, seinem letzen, in der Pinakothek des Vatican befind- 
lichem Gemselde. Auffindung und Begutachtung durch 
mehrere Kunstler und Kunstkenner. Agram. Verlag der 
Kunsthandlung von Julius Hiihn. 1871 ; 21 pages; in-S», 

Bibliothèque de Windsor Castlc. 

* Délia Transfigurazione di Raff'aele Sanzio, descritta 
da Erasmo Pistolesi... Roma, tipografia Menicanti, via del 
Teatro Valle, n» 63 (s. d.). In-8*; 72 pages avec une gra- 
vure. 

TABLEAUX ATTRIBUÉS 

* Nuova descrittione non più uscita aile stampe, con 
esattissimo trasporto neir italiano linguaggio procurata da 
vecchi esemplari manuscritti in francese, delli due princi- 
palissimi quadri di RafTaelle Sancio da Urbino, trà dipin- 
tori il supremo, V uno espressivo délia Natività di Giesù 
effigiata a pennello con dicianove figure, L' altro délia 
Regia Adorazione de Magi, numerosa ben al di sopra délie 
cinquanta figure... Data in luce da Giacomo delli Ascanii. 
Consacrata alla sacra reale Maestà cristianissima di Lodo- 
vico XV augustissimo Re délia Francia, di Navarra, ec, 
(In Bologna, nelle stampe de Péri air Angelo custode, 1720.) 
In-12; i37 pages; et un errata non paginé. 

Rarement on a réuni en aussi petit volume, considérations aussi dif- 
fuses et aussi vides. D'après Murr, Bibliothèque^ tome I, page 93 , la Nati- 
vité est l'œuvre d'Andréa Schiavone. 

* Un sublime dipinto di Raff'aello Sanzio descritto ed 
illustrato da Giuseppe Colbacchini. Venezia, dalla tipogra- 



(jo LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

fia municipale di Gaetano Longô. 1877; 24 pages; une 
photographie. In-folio. 

Description d'une Mise au tomb.\ui qui, d'après la photographie, n'offre 
pas la moindre ressemblance avej le stylj de Raphaël. 

British Muséum. 1760, c. 2. Il existe une édition in-S», de 28 pages. 

* Raffaello Sanzio eJ un suo insigne dipinto. Discorso 
critico di Giuseppc CoLBACCHjNi,socio corrispondente dell' 
Accademia Raffaello in Urbino, ufficiale d'onore delFAcca- 
demia Pico délia Mirandola; présidente onorario dell' 
Associazione nazionale d'incoraggiamehto di Napoli; mem- 
bro di varie Accademie scientifico-letterarie, ecc. Bassano, 
dalla tipografia di A. Roberti, 1878. ln-8»; 39 pages. 

SUJETS REL.\TIFS A LA VIERGE I 
MADONES, SAINTES FAMILLES, ETC , ETC. 

* C H. (Chambers Hall). The picture. A nosegay for 
amateurs — painters — picture sealers — picture cleaners 
— liners — repairers — and ail the croft. Being the auto- 
biography of a holy family by Raphaël. London. 1837. 
In-8^ 

Catalogue de la Bibliothèque de Windsor. 

* Book of RaphaeFs Madonnas. By James P. Walker. 
New-York : Leavitt and Allen. 1860. 104 pages; photogra- 
phies. In-40. 

* Les Vierges de Raphaël et Ticonographie de la Vierge, 
par F. A. Gruyer. Tome premier : les images de la Vierge 
en Italie considérées en dehors des faits évangéliques 
depuis les temps apostoliques jusqu'à Raphaël. In-8o;xii- 
337 pages. Tome deuxième : la Vie évangélique de la Vierge 
dans Tœuvre de Raphaël et dans les œuvres de ses précur- 
seurs. 592 pages. Tome troisième : les Vierges de Raphaël. 
643 pages. Paris, librairie de V^e Jules Renouard, 



MADONES 91 

Elhiou Pérou , directeur-gérant , 6 , rue de Tournon, G. 
MDCCCLXIX. 

* Monographie des Vierges de Raphaël, par M. Hellis. 
Rouen, imprimerie de H. Boissel, rue de la Vicomte, 55. 
1869. In-80 ; 98 pages. 

Extrait du Précis djs travaux do l'Acadiimie impériale des sciences, 
belles-lettres et arts de Rouen. Année i867-i8:>8. 

* Rafaela Madonny (Madones de Raphaël). Poynan 
(Poscn), J. Lissner. 1871. In-4". viii-10 pag.; port., 10 phot. 

Titre communiqué par M. Pawlowski. 

* I fanciulli neir arte Raffaellesca. Pensieri di Giovanni 
Franciosi. Modena, dalla Société tipografica. 1874. In-8"; 
77 pages, avec 3 photographies. 

Tiré à 100 exemplaires, dont 10 sur papier teinté. 

LA VIERGE CONESTABILE 

* Sulla vendita délia Madonna dcl Libro di Raffaello. 
Alcune parole di Giancarlo Conestabile al Comm. Aurelio 
Gotti, direttore délie RR.Gallerie in Firenze. Perugia, tipo- 
litografia di G. Boncompagni e G. 1871. In-80; 16 pages. 

■ 

* Iconografia délia Madonna di Raffaello detta del Libro 
o di Conestabile. Terzine di Carlo Conestabile. Peru- 
gia, tipo-litografia di G. Boncompagni e C. 1871. In-8"; 
1 1 pages. 

* La Madonna del Libro. Quadretto in tavola di Raffaello 
Sanzio da Urbino. Illustrazione delF avv. Domenico Rem- 
BADi. Firenze, tipografia di G. Marlani. 1873. Petit in-folio; 
Si pages. 

Il s'agit d'u:ie réplique de la Vierge Conestabile, appartenant au 
marijuis Luigi rjjravanti de Fcrrare. 



92 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

* Raffaers Entwurf zur Madonna del Duca di Terranuova 
und zur Madonna StafFa-Connestabile (par F. Lippmann). 
Petit in-folio; 5 pages; une gravure. (Berlin, 1881), 

Extrait du Jahrbuch dcr Kœnîglich Preussischen Kunstsammlungen. 
Voyez aussi la Zeitschriftfûr bildende Kunst, 1881, tome xvi, p. 343, 252, 
273,282 (articles de M. Lermolieff.) 

LA SAINTE FAMILLE DU DUC DE RIPALDA 

* Notices historiques sur un tableau inédit de RafFaello 
Sanzio décrit par plusieurs historiens, ainsi que sur le 
dessin et la gravure entièrement finie par M. le chevalier 
T. Aloysio-Juvara, professeur ordinaire de gravure à Tlns- 
titut des Beaux-Arts (etc., etc.). Gravure demandée exprès à 
Tauteur par les commissions royales de Florence et de 
Naples, pour la grande exposition de Paris en 1867. 
Naples, imprimerie de M. Lombardi. 1867. In-80; 22 pages. 

La gravure exécutée par M. Juvara reproduit le célèbre tableau donné 
par le roi de Naples au duc de Ripalda et connu sous le nom de Raphaël 
d*un million. 

* La Vierge et les Saints de Saint-Antoine de Pérouse. 
Tableau de Raphaël appartenant à M. le duc de Ripalda et 
déposé au Musée du Louvre, par F. Martel. Paris, imprimé 
chez Jules Bonaventure, 55, quai des Grands-Augustiris. 
1870. In-8'>; 90 pages. 

Bibliothèque des Musées royaux de Berlin. 

* Una Madonna di Raffaello. Lettera al prof. Adamo 
Rossi di Giacomo Trêves. Perugia, Stabilimento tipo-lito- 
grafico di G. Boncompagni e Comp. 1870. In-8*^; 28 pages. 

* Paul Casimir-Périer. Un nouveau Raphaël au Louvre. 
Nos Musées de peinture ancienne et moderne. Lettre à 
M. le ministre des Beaux-Arts. Paris, librairie d'Amyot, 
éditeur, 8, rue de la Paix. 1870. In-8«; 95 pages. 



MADONES 93 

Voyez aussi sur les projets d'acquisition de ce tableau un article de 
M. Galichon, dans ses Études critiques sur l'administration des Beaux- 
Arts en France de 1S60 à 1870. Paris, 1871, pages 96-100. 

M. Vitet a consacré une étude approfondie à ce qu'il appelle la Madone 
de Pérouse, dans la Revue des Deux-Mondes, du i*' mars 1870. 

* Le Raphaël d'un million, par M. le commandant 
Paliard. Extrait de la Galette des Beaux-Arts (septembre 
1877). Paris, imprimerie Jules Claye. A. Quantin, succes- 
seur, rue Saint-Benoît. 1877. In-80; 6 pages avec deux 
gravures sur bois. 

LA VIERGE d'oRLÉANS 

* La petite Madone d'Orléans et diverses erreurs de 
Passavant, par M. le commandant Paliard. Extrait de la 
Galette des Beaux-Arts, août 1878. Paris, imprimerie de 
A. Quantin, ancienne maison J. Claye, rue Saint-Benoît. 
1878. In-8'^; 8 pages, avec une gravure sur bois. 

Aux auteurs qui se sont occupés de la Madone d'Orléans, il faut ajouter 
Burger : Zeitschrift fur bildende Kunst, tome IV, pages r 38-140. 

LA VIERGE DANS LA PRAIRIE 

* Raphaël Sanzio und die Madonna im Grunen. Vortrag 
gehalten am 25 april 1867, von Wilhelm WvMErAL. Wien, 
1868. Wilhelm Braumuller, K. K. Hof-und Universitœts- 
buchhœndler. In-80; 20 pages. 

LA BELLE JARDINIERE 

* Researches into the history of a painting by Raphaël 
of Urbino, entitled la Belle Jardinière (première idée du 
peintre), by Miner K. Kellogg. London. MDGCGLX. 
32 pages. In-80. 

Bibl. de Windsor. Voyez aussi U Revue universelle des Arts.XomQ XIV, 
1861, pages 209-211. 

LA MADONE DE LORETTE 

* Die Madonna von Lorelto. Eine Kunstgeschichtliche 
Untersuchung von S. Vœgelin. Mit einer Beilage,enthaltend 



94 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

das Verzeichniss der washrend der franzœsischen Invasion 
aus Italien weggeschlepptcn Kunstwerke. Zurich. Verlag 
von Oreîl, Fussli und C'*'. 1S70, In-8"; vir-106 pages, avec 
une photographie. 

* Un quadro di RafTaello che si cerca da tanto tempo. 
Estratto dal Leonardo da Vinci^ n9 12 del 19 dicembre 

1878. Anno II (par Pietro Garzotti). (Milano, Gennaio 

1879, tipi deir Osservatore caltolico). In-S*^; 14 pages. 

Description d'une réplique de la Vierge au voile ou Vierge de Lorette, 
appartenant à M. Garzotti, archiprêtrc de l'Isola délia Scala, entre Vérone et 
Lcgnan i. 

LA VIERGH DE FOLIGNO 

* Rapport sur la restauration du tableau de Raphaël, 
connu sous le nom de la Vierge de Foligno, adopté par les 
classes des sciences mathématiques et physiques et de 
Littérature et Beaux-Arts, dans les séances des i et 3 nivôse 
an 10, par les citoyens Guyton, Vincent, Taunay et Ber- 
THOLLET. Paris. Baudouin, imprimeur de l'Institut National, 
pluviôse an X. In-4«'; 16 pages. 

Réimprimé dans la Revue universelle des Arts, iSSg, tome IX, pages 
221-228 et dans l'édition française de Passavant, tome II, pages 622-626. 

LA VIERGE AU POISSON 

* La Vierge au Poisson, de Raphaël, explication nouvelle 
de ce tableau ; par P. G. Belloc... Paris, Belin-le-Prieur, rue 
Pavée S.-André-des-Arts, n» 5. Lyon, Sauvignet et C»«, 
GR. Rue Mercière, n'> 55. i833. In-8o; x-99 pages; 2 pi. 

* La Vierge au Poisson, œuvre de Raphaël, par Adolphe 
Belly. Lyon, typographie et lithographie J. Gallet, rue de 
la Poulaillerie, 2. 1880. In-8o; 7 pages. 

Explication nouvelle du cclèbre tableau de Madrid. 



MADONES ()5 



LA VIERGE D*ALBE 



* Die Alba-Madonna, Ein œchter Rafaël in Berlin. 
Kunstgeschichtliche Notiz von Robert Bussler. Berlin, 1 868. 
Verlag der Kœniglichen geheimen Ober-Hofbuchdruckerci 
(R. V. Decker). In-12; 40 pages. 



LA VIERGE AUX CANDELABRES 



* Memoranda on ihe Madonna dei candelabri cf 
Raffaelle. By J. C. Robinson, F. S. A... (etc.). London, J. 
Rimell and son, 400, Oxford street. 1878. 45 pages; in-4". 

Voyez en outre sur la Vierge aux candélabres l'art'clc de Charles 
Timbal : Notes et causeries sur l'art et sur les artistes, Paris. 1881, pages 
i38-i^4. 

LA VIERGE A LA CHAISE 

(Article de Georges Sand, dans la Revue des Deux- 
Mondes, du i5 mars i863,) 

LA PERLE 

*Alfredo Reumont. La sacra famiglia detta « la Perla », 
di Rafïaello Sanzio. In Roma. Prcsso Forzanie C.,tipogratî 
del Senato. 1881. In-8"; i5 pages. 

Dans cet extrait de l'/l rcAmo dclla Società romana di storia patria, 
volume IV, le savant historien a établi r.dentitc de la Perle, du musée de 
Madrid, avec le tableau exécuté par Raphaël pour les Canossa de Vérone, 
M. de Reumont avait étudié précédemment cette question dans les Jahrbti- 
cherfûr Kunstwissenschaft, 1869, pages 25o-255. 

LA VIERGE DE SAINT-SIXTE 

* Raphael's Madonna di San Sisto aus der Kœnigl. Bil- 
dergalerie zu Dresdcn, sammt ihren Nebenfiguren zum 
ersten Maie zusammcnha^ngend erkloîrt; nebst Andeu- 



y6 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

tungen iiber die Transfiguration und den fœlschlich so 
genannten Streit liber das Sacrament. Von Karl Hermann 
Weise. Quedlinburg und Leipzig. Druck und Verlag von 
Gottfr. Basse. i835. iv-28. In-S^. 

* Die Sixtinische Madonna. Ein erzœhlendes Gedicht in 
zchn Gesœngen von Wolfg. Rob. Griepenkerl. Brauns- 
chweig, Druck und Veriag von Fr. Vieweg und Sohn. i836. 
Petit in-80; 173 pages. 

Le titre dit assez le contenu du volume : c'est une fiction rythmée con- 
sacrée à la genèse du chef-d'œuvre de la galerie de Dresde. 

Énumércr toutes les compositions poétiques auxquelles la Vierge de 
Saint-Sixte a donné naissance, depuis le sonnet d'A. G. Schlegcl (1799) 
jusqu'à celui de J. Hûbner (i855) et jusqu'aux strophes de M. Léon Curmer 
(Dresde, Paris^ Rome, Montpellier ; Paris, i863, pages 3,4) serait une tâche 
fastidieuse. Mais comment ne pas rappeler ici les beaux vers de Goethe : 

Der Mûttcr Urbild, Kœnigin der Frauen, 
Ein Wunderpinsel hat sie ausgedrûckt. 
Ihr bcugt ein Mann, wit liebevollem Grauen, 
Ein Weib die Knie, in Demuth still entzûckt. 

* Programme d'invitation à l'examen public du Collège 
royal français fixé au 3o octobre 1837. Berlin. Imprimé 
chez J. F. Starcke. (pages 3-i3 uber die Sixtinische 
Madonna, par L. Michelet). ln-40. 

Travail réimprimé dans le Der Lesegarten; Berlin, i855, pages 
i38-i55. 

* Raphaels Madonna di San Sisto i Dresdener Galeriet 
af J. Morgenstern. Ofversâttning. Stockholm. 1847. In-8<», 
8 pages. 

Titre communiqué par M. le prof. Wieselgren, directeur adjoint de la 
Bibliothèque royale de Stockolm. 

* Sikstinskaïa Madona Rafaélia (la Madone Sixtine de 
Raphaël), par Nikitenko. Moscou, 1847. In-S^. (Traduit en 
polonais par Hajvvonouski. Varsovie, 1859. In-i6; 32 pag.) 

Titre communiqué par M. G. Pawlowski. 



MADONES 97 

* Die Sixtinische Madonna, In ihrer sittlichen Wirkung 
ausgelegt und erkisert von Heinrich Ernst Heucking... Si- 
Petersburg, in Commission der Kaiserlichen Hofbuch- 
handlung H. Schmitzdorff. 1862. In-S®, xxiv- 166 pages avec 
3 photographies. 

* Gedanken liber die Meisterwerke der Dresdener 
Gemœlde-galerie in zwanglosen Biœttern von Theodor 
Seemann. Erstes Blatt : Rafaël und die Sixtinische Madonna. 
Dresden. Im Verlage des Herausgebers. 1868. 16 pages, 
in-8». 

British Muséum. 7854 bbb. 

* Das Bild der Bilder. Vortrag uber die Sixtinische 
Madonna, gehalten von Humbert, Regierungsrath in 
Oppein, Berlin, 1869. Verlag von Ludwig Rauh. In- 16; 
iv-48 pages. 

* Die Sixtinische Madonna von Raphaël und die Cam- 
posanto Kartons von P. von Cornélius, von Gustav Portig. 
Leipzig. Julius Drescher*s Verlag. 1882. In-80; 63 pages. 

Voyez en outre l'article de M. C. G. Carus, dans les Jahrbûcher \ur 
Schiller-Stijltungj iome I^ Dresde, 1857, pages 1-22, et celui de M. Hûbncr 
dans les Jahrbûcher ffir Kunstnnssenschafl, 1870, pages 249-279. 

LA VISITATION 

* La Visitation par Raphaël (par Emeric David). S. 1. 
n. d. (Paris, 1818). In-80; 4 pages. 

Extrait du Moniteur^ du i«"" décembre 1818. Collection de M. Georges 
Duplessis. 

MADONES ET SAINTES FAMILLES ATTRIBUÉES A RAPHAËL 

* Lettera al signor marchese Canova scritta dal sig. 
Stefano Ticozzi, intorno a un quadro di Raffaello posseduto 



n 
I 



g8 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

dal sig. D. Camillo Fumagalli. Estratto dallo Spettatore, 
no LXXXII. Milano, dalla stamperia Pirotta. 1817. In-12; 
16 pages. 

Petit triptyque représentant la Vierge entre des saints et des saintes. 

* Description sur (sic) un tableau peint en détrempe de 
Raffael Sanzio. Commentaire de Melchior Missirini. (Roma, 
tipografia SalviuccL 1828). (Texte français et italien, sur 
2 colonnes.) 6 pages; in-12. 

* Sopra un quadro di Raffaello Sanzio posseduto dai 
PP. Filippini dell' oratorio in Palermo. Osservazioni sto- 
rico criiiche di Agostino Gallo, segretario délia classe di 
lett. ed arti deir Accademia di Palermo (etc.). Palermo. 
tipografia Stampinato. MDCCCXXXV. In-12; 22 pages. 
(Extrait de Tlndagatore siciliano, janvier i835.) 

Bibliothèque de Windsor. Ce tableau représente la Sainte Famille. 

* De la bienheureuse Vierge Marie avec TEnfant Jésus, 
par Raphaël Sanzio ; notice de Melchior Missirini, traduite 
de l'italien (texte italien et français). Firenze,per Leonardo 
Ciardetti. 1834. Paris, A. Guyot, imprimerie du Roi, rue 
Neuve-des-Petits-Champs, Sy. i838. In-80; 25 pages. 

* Air illustre e nobil uomo il sig. marchese Luigi Monte- 
cuccoli, impérial regio ciambellano e capitano a Vienna 
(deux lettres du d*" G. Bonfanti, sur une Sainte Famille de 
Raphaël, appartenant au d»* Bernasconi). S. 1. n. d. (Vérone, 
i838-i839). In-40; 8 pages et 11 pages avec une gravure. 

* Notizie sopra un dipinto di RafFaele rappresentante la 
sacra famiglia in riposo, posseduto dalla nobile famiglia di 
Castelbarco (par Giuseppe Vallardi). Milano, dalla tipo- 
grafia di Giuseppe Bernardoni di Gio. 1842. In-80; 22 pages. 



MADONES 



99 



La gravure placée en tête de l'opuscule nous montre une composition 
presque identique à celle de \sl Petite Sainte Famille de Madrid?? Une 
seconde édition de ce travail a paru en 1857 à Milan, typographie Guglicl- 
mini. Grand in-8"; 22 pages. 

* Notice sur deux tableaux de Raphaël d'Urbin regardés 
depuis longtemps comme perdus et qui se trouvent main- 
tenant à Rome, rue délie Quattro Fontane, 92 a, chez P. 
Casali. Rome. Typographie des Beaux-Arts. iSSy. In-S^; 
32 pages; 2 pi. 

La Sainte Famille, peinture sur bois, hauteur, 71 cent.; larg., 5i cent., et 
Taddeo Taddci, portrait peint sur bois, hauteur, 5y cent.; largeur, 48 cent. 
Bibliothèque de Windsor Castle. 

* An account of the discovery of the holy Family by 
Raphaël. The picture that was in the collection of Charles 
the Ist, and numbered 716 in the catalogue made of the 
pictures in the reign of James the 2nd, since which period 
ail trace of it was lost. On exhibition at the Burlington 
Gallery, 191, Piccadilly, from 10 till 7 o*clock. June i863. 
Placard in-folio; 3 pages. 

South Kensington Muséum. Box 4. 

* Notice sur les tableaux exécutés d'après la composition 
de Raphaël dite la Bénédiction. Tours. Imprimerie Lade- 
vèze. i863. In-12; 10 pages; un fac-similé. 

British Muséum. 7856 aaa. 

11 s'agit d'une Sainte Famille appartenant à M. le comte de Latour, à 
Véretz (Indre-et-Loire), et qui, au dire de l'auteur, serait antérieure à celle 
du musée de Naples. 

* Il cameo di Raffaello Sanzio (par Achille Monti). 
Napoli; stamperia di F. Ferrante e C^, strada S. Mattia, 
63 e 64. 1864. In-80; 16 pages. 

Petite Sainte Famille, tableau appartenant au comte de Marvilly et 
identique, quant à la composition, à celui du musée de Naples. 

* La Madonna di Vallombrosa di Raffaello di Urbino. 






loo LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

Notizie inédite di C. Jacopo Cavallucci. Firenze, tipo- 
grafia Barbera. 1870. In-12; 20 pages. 

Extrait de la Na^ione, mars 1870. M. Cavallucci a reconnu depuis, avec 
une loyauté qui l'honore, que les documents publiés dans cette brochure se 
rapportent à un homonyme de Raphaël, non au peintre d'Urbin lui-même. 

* Un tableau de Raphaël à Genève (par Marc Debrit). 
Genève. Imprimerie Ramboz et Schuchardt. 1870. In- 12 ; 
21 pages. 

Extrait du Journal de Genève, d\is i3 et 14 avril 1870. Le tabljau en 
question est une Vierge avec l'Enfant Jésus et saint Jean-Baptiste, prove- 
nant de l'abbaye de Vallombreuse, et analogue à la Vierge au chardonneret. 

* Una primizia pittorica del giovanetto Raffaello Sanzio 
da Urbino. Lettera per felicitazione délie nozze Zaballi- 
Cittadella di Ferrara (par Gaetano Giordani). Bologna. 
Regia tipografia. Editore Gaetano Romagnoli. 1870. In-12; 
1 1 pages. 

* Sopra una Madonna di Raffaello d' Urbino a lui negata 
dal Passavant e da altri storici. Ragionamento critico-este- 
tico in continuazione de' Nuovi studi su Raffaello, del can. 
David Farabulini, prof, nel Seminario Vaticano. Roma, 
tipografia délia Pace. 1875. In-80; vii-240 pages. 

Notice consacrée à la Madone de Sainte-Claire, appartenant aujourd'hui 
à M. Hooker. 

* Review of a work lately published by professor David 
Farabulini, descriptive of the early painting by Raphaël, 
now in possession of J. G. Hooker, esq. Rome. Lon- 
don : printed by J. E. Adlard, Bartholomew close. 1876. 
(par T. Adolphus Trollope). 38 pages; in-8'. 

* Lettre sur la Vierge de Sainte-Claire, par Raphaël 



MADONES loi 

(par David Farabulini). Paris, imprimerie de E. Brière, 
257, rue Saint-Honoré, 257. 1878. In-S'; 21 pages. 

Voyez en outre sur ce tableau l'article publié dans Mr/, du 28 mai 
1882. 

* Le Triomphe de Tart dans la plus belle des peintures 
de Raphaël d'Urbin, la Vierge délia Rovere, ou Notre- 
Dame de la Prophétesse, par Ph. Casella. Traduit de 
l'italien par Victor Maire. Suivi d'un extrait de quelques 
articles de la presse, sur le tableau de N.-D. de la Pro- 
phétesse. Gênes. Imprimerie des sourds-muets. 1877. In-S»; 
48 pages; 2 photographies. 

Brochure consacrée à une réplique de la Madone de la maison d'Albe^ 
appartenant à M. le docteur Peirano, Palazzo Bianco, à Gènes. — Il en 
existe une édition italienne. 

* A l'Europe artistique. La découverte d'un grand tableau 
d'autel de Raphaël de sa troisième manière, par Gustave 
Gaspard, prêtre. Genève, imprimerie Ch. Pfeffer, rue du 
Mont-Blanc, 3. 1879. In-80; 16 pages. 

Ce tableau représente le Sommeil de la Sainte Famille. 

* Di un antico dipinto che tiensi pel bozzetto délia Ver- 
gine alla culla di Raffaello. Ora posseduto dal sig. Pio Molini 
Romano. (Genova, tip. délia Gazz. dei Trib.). In-folio ; 
4 pages. 

Il existe une traduction française du même opuscule. 

* Memoria di tre quadri originali di Rafaele che fanno 
collezione aile sue tre manière. Propriété deir ingegnere 
Serantonj, autore délia scoperta del metodo di Rafaele, 
utile aile scuole di Pittura, e particolarmente alla conser- 
vazione délie sue opère. S. 1. n. d. In-8°; 8 pages. 

Ces trois tableaux sont : la Vierge à l'aloès, V Adoration des Mages et 
le Martyre de saint André, 



102 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

SAINTS ET SAINTES 
SAINTE CÉCILE 

* La Cecilia Raffaellesca. Pensieri àelV avv. Giovanni 
Franciosi, prof, di lettere italiane. Modena, tip. deir Imm. 
Concezione. 1872. 76 pages; in-8*; une photographie. 

Bibliothèque royale de Berlin. Nt. 6606. 

Voyez aussi la lettre de Gœthe, du 18 octobre 1786 (Italienische Reise, 
éd. Schuchardt, tome I, page 146, et l'article de M. A.de Wolzogen: Einc 
bis jetz unbekannt gewesene Darstcllung von Rafael's heiliger Cœcilia 
dans les Recensionen und Mittheilungen ûber bildende Kunst, i863, pages 
i54, 187. 

SAINT MICHEL 

* Extrait des Quatre Saisons du Parnasse. Automne, 
1808. (Saint-Michel qui terrasse Satan, par Raphaël). (Des 
bœufs près d'une chaumière, par Paul Potter) ; (par Emeric 
David). S. 1. n. d. (Paris, 1808). In-80; 16 pages. 

Collection de M. Georges Duplessis. 

* Précis historique, concernant le second original du 
Saint Michel terrassant le démon, peint par Raphaël pour 
Charles-Quint, précédé de détails également curieux sur le 
ic*" original que Léon X fit faire pour François I*^*". 
Extrait d*un mémoire très récent sur la découverte, à 
Paris, du Saint Michel de Charles-Quint, lu par M. Abel 
DE PuJOL, membre de l'Institut de France, dans la séance 
de l'Académie des Beaux-Arts du 11 mars 1848. Cette 
lecture a tellement intéressé l'illustre Assemblée, qu'elle 
a ordonné le dépôt de ce mémoire dans les archives de 
l'Académie. In-80; 7 pages (autographié). 

Collection de M. G. Duplessis. 

TABLEAUX ATTRIBUÉS 

* La tavola del san Luca, insigne opéra di Raffaello res- 
tituita al suo splendore nella galleria délia pontificia Acca- 



SUJETS MYTHOLOGIQUES io3 

demia Romana délie belle arti. Dichiarazione del professore 
cav. Ferdinando Cavalleri, consigliere di essa Accademia 
nella classe délia Pittura. Roma, tipografia di Tito Ajani. 
i858. In-8o; 22 pages. 

Extrait du tome X de la nouvelle série du Giornale arcadico. 

* Intorno Raffaello Sanzio da Urbino per una tavoleita 
da lui dipinta nella quale ammirasi Eliseo che risuscita 
tre fanciulli. Lettera del cavalière Gaetano Giordani, is- 
pettore délia Pinacoteca nella R. Accademia di belle arti 
in Bologna. Bologna, regia tipografia. 1871. In-80; 11 pag. 

Tiré à cent exemplaires. 

SUJETS MYTHOLOGIQUES, HISTORIQUES ET ALLÉGORIQUES 

LES TROIS GRACES 

* Raphaël et l'antiquité. Les Trois Grâces, par F. A. 
Gruyer. Paris, imprimerie de J. Claye, 7, rue Saint Benoît. 
MDCCCLXII. Grand in-80; 16 pages; 3 gravures. 

Extrait de la Galette des BeauX'Arts. 
Collection de M. G. Gruyer. 

* Notice historique et descriptive sur une peinture de 
Raphaël, nouvellement découverte, représentant les Trois 
Grâces, par le D' Le Roy de Sainte-Croix, rédacteur-cor- 
respondant du Journal des BeauX'Arts^ etc. Londres : chez 
M. W. King Lucas, propriétaire de la peinture, 11, John 
Street, Bedford Row, Bloomsbury, W. G. 1874. 25 pages; 
in-80. 

La substance de cet écrit a paru dans le Journal des Beaux^Arts, du 
3i janvier 1874. British Muséum. 7867 bbb. 

LE SONGE DU CHEVALIER 

* Raphaël. Le Rêve du Chevalier, par M. F. A. Gruyer. 
Extrait de la Galette des Beaux- Arts (livraison du i*»" juin 



104 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

1867). Paris, aux bureaux de la Galette des Beaux-ArtSy 55^ 
rue Vivienne. 1867. Grand in-S"; 16 pages; 2 gravures. 

Collection de M. G. Gruyer. 

APOLLON ET MARSYAS 

* H. R. H. Prince Albert and the Apollo and Marsyas 
by Raphaël. To the public a statement with anappendix by 
Morris Moore. Seconde édition augmentée de la traduction 
française de « A. Statement ». Paris, imprimerie et litho- 
graphie de Renou et Maulde, rue de Rivoli, 144. 1859. 
In-80; 61 pages. 

* Le Raphaël de M. Morris Moore. Apollon et Marsyas. 
Documents accompagnés de préfaces, de traductions, de 
notes et d'une étude par Léon Batte. Paris, Alphonse 
Taride, libraire-éditeur, rue de Marengo, 2. Londres, 
William Jeffs, libraire-éditeur, 1 5, Burlington Arcade. 1859. 
In-80; XIV- 109. 

Nous ne croyons pas que jamais, en matière d'art, la polémique ait 
atteint à un degré de violence aussi extraordinaire que dans les articles 
composant ce volume. 

* Apollo e Marsia, opéra di Raffaello Sanzio da Urbino 
(par Morris Moore). Milano, tip. già Boniotti,diretta da G. 
Merlo. 1860. In-12; 20 pages. 

Réponse à un article anonyme (de M. Mongcri), publié dans la Perse» 
véranda, du 3i mars 1860. 

* Rafael's Apollo und Marsyas. Vortrag gehalten in der 
Abend-Versammlung des Wiener Alterthums Vereines vom 
3 Februar 1. J. von Prof. R. v. EiTELBERGER.Wien,aus der 
K. K. Hof und Staats-Druckerei. 1860. In-12; 25 pages. 

Extrait des Mittheilungen der K. K. central Commission ^wr Erfor- 
schung und Erhaltungder Baudenkmale, 

* Dichiarazioni intorno air Apollo e Marsia di Raffaelle 



SUJETS MYTHOLOGIQUES io5 

dei Professori délie classi di Pittura e Scullura deir insigne 
e pontificiaAccademia Romana délie belle arti denominata 
di S. Luca e di altri distinti pittori. Con appendice. Roma, 
stamperia délia S. C. de propaganda fide, amministrata 
dal socio cav. Pietro Marietti. 1866. In-S^; 48 pages. 

* Quelques documents relatifs à l'Apollon et Marsyas de 
Raphaël. Rome, imprimerie Monaldi. 1866. In-8*; 22 pag. 

Recueil de certificats d'authenticité donnes au tableau de M. Moore, par 
un certain nombre d'Académies des Beaux-Arts et d'artistes, tels que Cor- 
nélius, Overbeck, Hippolyte Flandrin. 

Voyez en outre l'intéressant travail de M. le vicomte Delaborde, dans 
ses Études sur les Beaux- Arts en France et en Italie^ tome I, pages 

228-258. 



l'abondance 



* M. le commandant Paliard. L'Abondance. Tableau du 
Louvre, peint sous la direction de Raphaël. Extrait de la 
Galette des Beaux-Arts, Octobre 1881. Paris, imprimerie de 
A. Quantin, 7, rue Saint-Benoît. 1881. Grand in-80; i5 pag , 
une gravure. 

TABLEAUX ATTRIBUÉS 

* Description of the Raphaël gem, exhibiting at the Cos- 
morama gallery, n*» 209, . Régent street. From ten till six 
o'clock (Londres, 1840). 7 pages ; in- 12. 

South Kensington Muséum. — Panneau représentant Neptune et 
Amymone. 

* Illustration du Parnasse, tableau sur toile du célèbre 
Raphaël Sanzio, riche d'un cadre avec des métaux dorés et 
entouré de pierres dures. Possédé par M. Sartori. Rome, 
imprimerie Sinimberghi, Piazza Nicosia, 46. 1876. In- 12; 
8 pages. 



loô LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

PORTRAITS 

* Raphaël, peintre de portraits. Fragments d'histoire et 
d'iconographie sur les personnages représentés dans les 
portraits de Raphaël, par F. A. Gruyer, membre de Tlns- 
titut. Tome premier : portraits exécutés sous le pontificat 
de Jules II. Tome second : Portraits exécutés sous le ponti- 
ficat de Léon X. Paris, Librairie Renouard. Henri Loones, 
successeur, 6, rue de Tournon, 6. MDCCCLXXXI. Tome I, 
xv-382 pages et un portrait; tome II, 420 pages. 

PORTRAITS DE RAPHAËL PAR LUI-MEME 
(authentiques ou attribués). 

* Ritratti di Rafaello Sanzio e Leonardo da Vinci, des- 
critti da Giuseppe Vallardi. Edizione seconda. Milano 
presso Pietro e Giuseppe Vallardi contr. di S» Margherita, 
n<> iioi. MDCCCXXXIII. In-i8; 36 pages; 4 portraits. 

Bibliothèque de Windsor Castle. 

* Notice of a portrait of Raffael in the collection of James 
Dennistoun of Dennistoun. Edinburgh. MDCCCXLII (par 
Dennistoun). 12 pages; in- 12. 

Oxford. Bodléienne. 170 m. 100. 

* Raphaël et son portrait par lui-même. Étude histo- 
rique et critique, par P. J. Antoine. Rome. 1880. 52 pages; 
in-80 ; photographie. 

Il s'agit du portrait de la collection de dom Marcello, photographié par 
Braun. — Bibliothèque des musées royaux de Berlin. 

* Institut de France. Les portraits de Raphaël par lui- 
même, par M. A. Gruyer, de TAcadémie des Beaux-Arts. 
Lu dans la séance publique annuelle des cinq Académies, 
le 25 octobre 1876. Paris, typographie de Firmin-Didot et 
C>e, imprimeurs de l'Institut de France, rue Jacob, 56. 
MDCCCLXXVI. In-40; 16 pages. 



PORTRAITS 107 

LA FORNARINE 

* A proposito di un giudizio emesso dalla R. Accademia 
di belle arti di Venezia sopra un disegno originale di 
Rafifaello. Osservazioni critiche di Giuseppe Colbacchini. 
Venezia, tipografia municipale di Gaetano Longo. 1874. 
In-80; II pages. 

Tiré à cent exemplaires. 

* Memoria di Giuseppe Colbacchini, che puo servire di 
conclusione a due opuscoli risguardanti un disegno origi- 
nale di Raffaello dal medesimo teste pubblicati. Venezia, 
dalla tip. municipale di Gaetano Longo. 1874. In-80 ; 
1 1 pages. 

* Nuove osservazioni critiche di Giuseppe Colbacchini, 
intorno al disegno rappresentante la donna amata da 
Raffaello che possono servire corne riassunto di quanto nei 
tre antecedenti opuscoli venne dal medesimo afFermato. 
Venezia, dalla tip. municipale di Gaetano Longo. 1874. 
In-80 ; 2 3 pages. 

Édition de 100 exemplaires. British Muséum. 7853 f. 

* Institut de France. Les portraits de la Fornarina, par 
Raphaël, par M. A. Gruyer, membre de TAcade'mie des 
Beaux-Arts. Lu dans la séance publique annuelle des cinq 
Académies du 25 octobre 1877. Paris, typographie de Fir- 
min-Didot et C»«, imprimeurs de ITnstitut de France, rue 
Jacob, 56. MDCCCLXXVIL In-40; 19 pages. 

* Varietà. Il Ritratto délia Fornarina (par Alfred Reu- 
mont). — (1879. Rome). In-8<>; 3 pages. 

Extrait de V Archivio délia Società romana di storia patria. 
Sur la « donna Velata », du Palais Pitti, voyez l'article de M. Sidney 
Colvins : The Art-Journal, 1882, pages i-3. 



io8 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

LE PORTRAIT DE LEON X 

* Sul rilratto di Leone X. Dipinto da RafFaelio di 
Urbino e sulla copia di Andréa del Sarto. Ragionamento 
del cav. Antonio Niccolini, présidente délia R. Accademia 
di belle arti. Napoli, dalla stamperia reale. 1841. In-40; 
52 pages; 4 planches. (Extrait du R, Museo Borbonico). 

* Sul ritratto di Leone X. Dipinto da RafFaelio da 
Urbino e sul simile quadro rifatto da Andréa del Sarto. 
Lettera al signor cavalière D. Bernardo quaranta acca- 
demico Ercolanense, controlloro del real Museo Borbo- 
nico, ec, ec. (par Roberto Betti). Napoli, dalla tipografia 
Virgilio. 1842. In-40; 24 pages. 

* Sulla vertenza intorno il ritratto di Léon X di RafFaelio 
e la copia di Andréa del Sarto. Considerazioni di Carlo 
pANCALDi; e lettera in appendice di Opprandino Arrivabene. 
Milano. 1842. In-80; 58 pages. 

* Sul ritratto di Leone X dipinto da RafFaelio d' Urbino 
e sulla copia del medesimo fatta da Andréa del Sarto. Osser- 
vazioni di Giovanni Masselli in risposta a quanto scrisse su 
taie argomento il cav. A. Niccolini nel tomo XIII del 
Museo Borbonico illustrato. Firenze, coi tipi délia Gali- 
leiana. Marzo 1842. In-80; 67 pages et 2 pages non pagi- 
nées. 

* De la légitimité du portrait de Léon X, attaquée dans 
le XIII® vol. du Musée Bourbon; réponse à Monsieur le 
commandeur A. Niccolini, par Hector de Garriod. Flo- 
rence. Imprimerie de Félix Le Monnier. Janvier 1842. 
In-8'* ; i32 pages. 

* Il Léon X di RafFaelio. Articolo di R. Liberatore 
(dal fascicolo LVI degli Annali civili), Napoli. 1842. In-S^; 
34 pages. 



PORTRAITS 109 

* Intorno al ritratto di Leone X, risposta di Emmanuele 
Rocco aile osservazioni di un certo Giovanni Masselli. S. 1. 
(1842). In-8°; 19 pages. 

* Sul Leone X del real Museo Borbonico alcune idée 
esposte air Accademia pontificia di belle arii in Bologna dal 
socio d'onore G. Guerra, professore délia scuola di piitura 
nel reale Istituto di belle arti e socio ordinario délia reale 
Società Borbonica. Napoli, stabilimento tipografico di 
Gaetano Nobile, via Goncezione a Toledo num. 3. 1843, 
32 pages; in-8<>. 

* Notizie e documenti intorno al ritratto di Léon X, 
dipinto da Raffaello Sanzio ed alla copia fattane da Andréa 
del Sarto (par Carlo d'ARCo et Willelmo Braghirolli). 
Estr. dair Archivio storico italiano, série terza, tomes II- 
VII, pag. II. Firenze, tip. Galileiana. 1868. In-80; 21 pages. 

British Muséum. 7855 ff. 

Voyez en outre l'article de M. de Reumont dans les Jahrbûclicr fur 
Kunstmssenschaft, 1H68, pages 211-212. 



JULIEN DE MÉDICIS 



* Notice historique sur un tableau de Raphaël, repré- 
sentant Julien de Médicis, duc de Nemours (par G. E. de 
Liphart). Paris, imprimerie de J. Glaye, rue Saint-Benoît, 7. 
J867. In-80; 16 pages. 

B. castiglione 

* Institut de France. Le comte Balthazar Gastiglione et 
son portrait par Raphaël, au musée du Louvre, par M. A. 
Gruyer, de l'Académie des Beaux-Arts. Lu dans la séance 
publique annuelle des cinq Académies, le 25 octobre 1879. 
Paris, typographie de Firmin-Didot et G'«, imprimeurs de 
rinstitut de France, rue Jacob, 56. MDGGGLXXIX. In-4'>; 
3i pages. 



iio LES HISTORIENS DE RAPHAËL 



PORTRAITS ATTRIBUÉS 



* Lettera sopra un ritratto riputato di Raffaello, da 
ScARPA. Milano, 1829. In-S». 

Cité par VUnivcrsal catalogue of books on art. 

* Notizie istorico-critiche raccolte e redatte da Giacomo 
FiASCAiNi di Firenze circa un quadro di Raffaello d' Ur- 
bino, da lui posseduto e discoperto da esso recentemente. 
Firenze, nclla tipografia Magheri. i838. 16 pages; in-8«. 

2« édition, Florence, 1842; 32 pages. 
Prétendu portrait de Giovanni dclla Casa. 

* Ritratto del duca Cesare Valentino Borgia dipinto da 
Raffaele Sanzio scoperto nellagaleria Castelbarco a Milano. 
Lettera di Giuseppe Vallardi. Milano, tipografia Bernar- 
doni. 1843. In-80; 8 pages. 

D'après la lithographie jointe à la brochure, il ne s'agit que d'une de ces 
revendications téméraires, qui ne peuvent même pas s'appuyer sur les ana- 
logies de style les plus lointaines L'identité même du personnage représenté 
est loin d'être fixée. 

* Il ritratto del cardinale Antonio dal Monte, quadro in 
tavola di Raffaelle da Urbino esistente in Roma presso il 
signor Leopoldo Fabri. Articolo del prof. L. M. R. estratto 
dal Diario di Roma^ n" 3i dei 18 aprile 1846. In-80; 5 feuil- 
lets non paginés ; une gravure. 

Avec une lettre d'Overbeck certifiant l'authenticité du portrait. (Le bon 
billet qu'à La Châtre !) La même brochure a paru en français sous le titre 
de : « Le portrait du cardinal Antoiiic dal Monte, tableau original peint sur 
bois, par Raphaël d'Urbin». S. 1. n. d. In-8"; 7 pages, avec une gravure. 

* Notice d'un portrait de Charles VIII, roi de France, 
peint par Raphaël (à l'âge de 12 ans) et de quatre autres 
tableaux par Salvator Rosa, Canaletti, Titien et Sébastien 
del Piombo, dont la vente aura lieu Hôtel Drouot, salle 



PORTRAITS. TAPISSERIES m 

n" 3, le jeudi 23 juin 1864, à quatre heures précises... (Paris, 
imprimerie de Pillet fils aîné, 5, rue des Grands- Augustins). 
In-40; II pages; une planche. 

La seule transcription de ce titre nous dispense de tout commentaire 
Ajoutons toutefois que le prétendu Charles VIII ressemble à s'y méprendre 
à son successeur Louis XII. 

* Notice d'un tableau attribué à Raphaël, dont la vente 
aux enchères publiques aura lieu Hôtel Drouot, salle n« 7, 
le samedi 2 mars 1867, à quatre heures. Par le ministère de 
Mo Escribe, commissaire-priseur, rue Saint-Honoré, 217, 
assisté de M. Dhios, expert,'rue Le Peletier, 33... Paris. 1867. 
In-80; 3 pages. 

Buste de jeune femme, vue de profil 

* Farabulini: Guidobaldo I, duca d' Urbino,e Baldassare 
Castiglione, rappresentati in un quadro di Raffaello. Ragio- 
namento storico-critico. Roma. 1877. In-12. 

Cité sur la liste des ouvrages de M. Farabulini. (Extrait du Saggio Ji 
nuovi studi su Raffaello d'Urbino.) 

* The portrait of Dante by Raphaël (in the possession 
of Mr. Morris Moore, in Rome) — par Morris Moore). Pla- 
quette de deux pages d'impression. S. 1. n. d. 

Voyez en outre, sur le portrait d'homme du musée de Montpellier, l'ar- 
ticle de M. Gonse, dans la Galette des Beaux-Arts^ 1875, tome II, pages 
I 14-120. 

III. — LES TAPISSERIES 

* A hymn tothe light of the world. With a short des- 
cription of the cartoons of Raphaël Urbin, in the gallery at 
Hampton Court. London, printed for Jacob Tonson, wilhin 
Grays-Inn Gâte next Grays-Inn Lane. 1703. 26 pages; in- 
folio. 

La description des cartons est en vers comme le r«ste de l'ouvrage. 
Oxford, Bodl. G. Pamph. 1669. 16 pages. 



112 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

* Scoperta fatta in Venezia di varj cartoni di disegni di 
Rafaello e suoi scolari. In-8". S. L n. d. 

Catalogue Cicognara, n» 3455. Brochure mentionnée en outre par Cico- 
gna, dans son travail sur M. A. Michiel (page 4o5), où il en place l'impres- 
sion dans la seconde moitié du xvm« siècle. Ces cartons représentent : 
I et n, le Triomphe de Camille :lUy les Romains quittant leur ville 
après la victoire de Brennus; IV, V Incendie de Rome; V, Sulpiciusà 
table avec Brennus; VI, des sénateurs assis, etc Ils n'ont évidemment 
rien de commun avec Raphaël. 

Citons encore ici pour le xviii» siècle une lettre de Goethe, de 1787 [Ha' 
lienische Reise, édition Schuchardt, 1862, tome I, pages 400-404, et un 
passage de ses Mémoires (2« partie, liv. IX), le travail de Fernow, réimprimé 
plus tard dans ses Rœmische Studien, {tome III, pages 11 5-2 10) et analysé 
dans le Magasin encyclopédique, 1797, tome III, pages 397 et suiv. 

Dans sa Descri^ione délie cappelle pontijicie e cardinali\ie ; Rome, 
1790, pages 287-294, travail diffus et confus, comme à l'ordinaire, Cancel- 
lieri a fait preuve d'une rare inexactitude. Personne n'a répandu autant 
d'erreurs sur l'hist ire des tapisseries de Raphaël. 

* Cartoons of Raphaël d*Urbin. Intended as a supplé- 
ment to the Cabinet Bible. Engraved and published by 
James FiTTLER.With some anecdotes of ihe painter. London, 
1797. In-4\ 

Catalogue de la Bibliothèque de Windsor. 

* Notice des tapisseries d'après les grands maîtres des 
écoles italienne et française, exécutées à l'ancienne manu- 
facture de Bruxelles et à celle des Gobelins de Paris. Ces 
tapisseries sont exposées dans la cour du Palais National 
des sciences et arts, conformément à l'article I®*" du pro- 
gramme de la fête anniversaire de la fondation de la Répu- 
blique. Prix : i5 centimes. Se distribue au Louvre, guichet 
du Télégraphe. De l'imprimerie des sciences et arts, rue des 
Moulins, no 5oo. 12 pages; in- 18. S. d. 

La description des tapisseries de Raphaël occupe les pages 5 et 6. 

* Ail the cartoons of Raphaël, now in Ham.pton Court. 
Explanaiion of the prints. Published for John Bell. Lon- 
don. 1808. In-8^ 

Catalogue de la bibliothèque de Windsor. 



TAPISSERIES ii3 

* The cartoons of Raphaël d'Urbino... to which is 
added the Transfiguration, whith appropriate descriptions. 
London ; Printed for Vernon, Hood, and Sharpe, 3i, 
Poultry; at the Union Printing office, St. John's Square, 
by W. Wilson. 1809. In-40; 3o pages, non paginées; 8 plan- 
ches. 

* Exhibition of the arrasor tapestry,forwhich Raffaello 
di Urbino designed the cartoons; presented by pope Léo X 
to Henry VIII, of England; purchased, after the death of 
Charles I, by the spanish ambassador in London; and 
lately brought from Spain, where they had been conveyed, 
in the year 1649. ^^ be seen, for a few days only, from 10 
o'clock in the morning until 4 in the afternoon, at the 
Egyptian Hall, Piccadilly. Admittance one shilling. Lon- 
don, printed for the proprietor. 1824; 22 pages. In-80. 

Oxford, bibliolhcque Bodlcieiine; Douce, FF, 70.5. Le nombre des 
tapisseries s'élevait à neuf. 

* Cartonensia : or, an historical and critical account of 
the tapestries in the palace of the Vatican ; copied from 
the designs of Raphaël of Urbino, and of such of the car- 
toons whence they were woven ; as are now in préserva- 
tion. With notes and illustrations. To which are subjoined 
remarks on the causes which retard the progress of the 
higher departments of the art of painting in this country. 
By the Rev. W. Gunn, B. D... London : James Ridgway, 169, 
Piccadilly. MDCCCXXXI. xvi-198 pages. In-8". 

La bibliothèque du château de Windsor possède une seconde édition, 
datée de i832. 

* Historical account of the cartoons of Raffaelle. Lon- 
don. 1837. In-folio. 

Catalogue de la bibliothèque de Windsor. 

* The book of the cartoons. By the Rev. R. Catter- 
MOLE, B. D. The engravings by Warren...(e'pigraphe tirée de 

8 



114 1-ES HISTORIENS DE RAPHAËL 

Lanzi). London : Joseph Rickerby, Sherbourn Lane, King 
William street, City. iSSy. i85 pages; 8 gravures. In-8o. 

11 existe une seconde édition, de 1S45. (i85 p.; grav.) 

* The cartoons of Raphaël. A séries of discourses, 
preached in Bowood Chapel, on subjects from the cartoons 
of Raphaël : to which are added, a sermon preached on 
King Charles's martyrdom; and some account of the last 
moments of Chillingworth. By the Rev. W. L. Bowles, 
canon residentiary of Sarum,and vicar of Bremhill. Second 
édition. Salisbury : W. R. Brodie and Co. Canal. London, 
John Murray, Albemarle street. MDCCCXXXVIII. viii-jyS 
pages. In-8"; un portrait. 

Hritish Muséum. 4 |.55 ce. 

* The original Raphaël tapestries the same as Léo the 
tenth set, at Rome. London : printed for the proprietor, 
by W. H. Cox, 5, Great Queen street, Lincoln'slnn Fields. 
i838. 16 pages. In-8" (par W. Trull?). 

British Muséum. 7807 b. 

* Raphaël vindicated; by a comparison between the 
original tapestries (now in London) of Léo X, and the car- 
toons at Hampton Court, as repaired by Cooke. With brief 
historical and artistical remarks upon the whole séries, 
by W. Trull. London : Thomas Hookham, Old Bond 
street. 1840. In-12; viii-56 pages. 

Britislî Muséum. 7856 d. 

* Galleria degli arazzi al Vaticano. Roma, nella tipo- 
grafia Baldassari. 1844. ^8 pages. In- 12. 

British Muséum. 7707 b. 37. 

* Die Cartons von Raphaël in besonderer Beziehung 
auf die nach denselben gewirkten Teppiche in der Rotunde 
des Kœniglichen Muséums zu Berlin von G. F. Waagen. 



w " 



TAPISSERIES ii5 

Berlin. Verlag von E. H. Schroeder. Hermann Kaiser. 
Unter den Linden, 23. 1860. Petit in-8«; 44 pages. 

* (Preis I Sgr.). Kœnigliche Museen. Die Teppiche 
nach den Cartons von Raphaël in der Rotunde (Gedruckt 
bei W. Moeser und Kiihn in Berlin). S. d. In-12; 7 pages. 

* Expositions of the cartoons of Raphaël. By Richard 
Henry Smith, jun. Illustrated by photographs, printed by 
Negretti and Zambra. London : James Nisbet and C°; 21, 
Berners street : MDCGCLX. vi-92 pages, photographies. 
Petit in-4" 

British Muséum. 7854 c. 

* Raffaelle cartoons. Illustrated and descriptive cata- 
logue of the magnificent copies of the celebrated cartoons of 
Raffaelle, at Hampton Court, painted by order of William 
the third, by Antonio Verrio. Admission, by day, one 
shilling... (etc., etc.). (Londres). S. d.(i864?). In-40; 10 feuil- 
lets non paginés; grav. 

South Kcnsington Muséum. I. c. 6. 

* Christianity in the cartoons referred to artistic treat- 
ment and historic fact. By William WatkissLLOVD. Williams 
and Norgate, 14, Henrietta street, Covent Garden, Lon- 
don; and 20, South Frederick street, Edinburgh. i865. 
In-80; X-412 pages; 16 gravures. 

British Muséum. 7856 ce. 

M.Watkiss TJoyd a en outre public dans Thejïnc aris quartcrly Revicn* 
(tome ni, i865, pages 243-265), une étude intitulée : « i'he Sixtine chapel 
and tlic cartoons of Raphaël. » 

* Notes on the cartoons of Raphaël now in the South 
Kensington Muséum, and on Raphael's other works ; pre- 
pared for the science and art department, by Charles 
RuLAND, formerly librarian to the Prince Consort. London : 



ii6 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

printed by George E. Eyre and William Spottiswoode... for 
her Majesty's stationery office. 1867. 55 pages. In-S». 

A rinstallatioa des cartons dans le South Kensington Muséum se ratta- 
chent les trois rapports suivants, formant de simples placards imprimés, non 
destinés au commerce: 

* Suggestions for the conservation of Raphael's cartoons, 
now at the South Kensington Muséum (par Richard Red« 
grave), s. 1. n. d. Une simple feuille. 

South Kensington Muséum. 

* Report on the state of the cartoons on their removal 
from Hampton Court Palace in april i865, and the nature 
of their accomodation at Hampton Court, and in their new 
locality (par Richard Redgrave, inspector gênerai for art). 
2 ff. non paginés. In-folio. 

South Kensington Muséum. 

* Mémorandum on the removal of the cartoons from 
Hampton Court to the South Kensington Muséum (par E. 
Robert Festing). Une simple feuille. In-folio (i865). 

South Kensington Muséum. 

* Peintures al sugo d'erba, représentant des sujets com- 
posés par Raphaël pour les tapisseries de la chapelle Six- 
tine. Ces peintures sont exposées à l'entrée du Palais pen- 
dant l'Exposition des Beaux-Arts appliqués à l'industrie, 
ouverte le 10 août i865. Paris, V« Benjamin Duprat, 
libraire-éditeur, rue du Cloître-Saint-Benoît (rue Fon- 
tanes), 7. i865. In-18; 23 pages. 

* Qui a colorié les cartons de Raphaël pour les fameuses 
tapisseries? (par Julius Hubner, conservateur du musée de 
Dresde). S. 1. n. d. In-8"; 6 pages. 

Extrait de ]& Revue universelle des Arts, 1866, tome XXII, pages 3i5- 

321. 



TAPISSERIES 117 

* Notizie intorno agli arazzi disegnati da Rafaello pos- 
seduti dai Gonzaga di Mantova, per Carlo d'ARCo. Man- 
tova, stabilimento tipografico di L. Segna. iSGy. In-8"; 
12 pages. 

* Le Couronnement de la Sainte Vierge,d'après un carton 
de Raphaël. Tapisserie retrouvée au Vatican, par M. le 
commandant Paliaud. Extrait de la Gajette des Beaujc- 
Arts, (Livraison de juillet 1873.) Paris, imprimerie de 
J. Claye, rue Saint-Benoît, 1S73. Grand in-S**; 7 pages. 

* Tapisseries du xvii*' siècle exécutées d'après les car- 
tons de Raphaël, par Jean Raes, de Bruxelles. Description 
et notes par Frantz Bauer, architecte, précédées d'une 
notice par Edmond About. Paris, librairie moderne, chez 
Jules Lemir et C^®, 1 7, boulevard Montmartre. MDCCCLXXV. 
In-8**; 28 pages. 

* Gli arazzi di Raffaele al Vaticano, descritti e dichiarati 
dal canonico don Gaetano Frascarelli Ascolano, cavalière 
deir ordine militare di Cristo in Portogallo (etc., etc.). Roma, 
coi tipi del Salviucci. Piazza SS. XII Apostoli. i877.In-4o; 
80 p. 

Texte italien, espagnol et français. Fait partie dos Pîtture délie Stan\e 
Vaticane, éditées par M. de Brognoli. 

* Rafaels Tapeten im Vatican zu Rom nach den Kartons 
im Kensington Muséum. In Lichtdruck ausgefuhrt und 
herausgegeben von L. Koch, mit einer Einleitung und 
mit Erlaiiterungen versehen von V. K. Schembera. Wien. 
1878. Druck und Verlag von L.Koch,V. Rampersdorfgasse, 
i5. In-folio obi., 4 pages d'introduction, non paginées, et 
7 pages de légendes. 

Bibliothèque de l'Ecole des Beaux«.\rts. 



ii8 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

* Catalogue and descriptions of a séries of tapestries 
executed at Rome, from Raphael's painiings in the Vatican: 
and which illustrate the most remarkable events of the old 
testament. Which will be sold by auction (by order of the 
exécutons), by messrs. Sotheby,Wilkinson and Hodge, auc- 
tioneers of literary property and works illustrative of the 
fine arts, at their house, n» i3, Wellington street, Strand, 
W. C, on thursday, the loth day of July, 1879, at three 
o' clock precisely. 7 pages. In-12. 

I-a Création, la (h-éulion d'Kvc, la Tentation d'Adam, rKxpulsion du 
Paradis, Adam et Hvc après leur expulsion. — Oxford, Bodlcienne. 

* Raphael's cartoons engraved on steel by G. Greatbach, 
from the originals at the South Kensington Muséum. With 
a biography and portrait of Raphaël painted by himself. 
And fac-similé of autograph. Charles Griffin and Company. 
Exeter street. Strand (Londres). S. d. (1882 ?) x-14 pages; 
planches. In-folio. 

South Keusinj;t )n Muséum. 

* Descriptive catalogue of the Raffaello tapestries exe- 
cuted al Brussels in i5i7, by order of pope Léo X. From 
the celebrated cartoons at Hampton Court, now exhibiting 
at the gallery, n* 21 3, Piccadilly. London. H. Teape 
and son, printers. Tower-Hill. Price : 2 d. In-i8; 22 p. 

Bibliothèque des musées royaux de Berlin. 

Citons encore les excellentes notices consacrées aux « Arazzi », par Mo- 
relli, dans VAîionimo^ par Platner, dans la Reschreibung der Stadt Rom. 
tome II, pages 390-415, et par le marquis de I.aborde, dans sa Renaissance 
des Arts à la cour de France. 

L'auteur du présent travail a publié de son côté sur les « Arazzi » une étude 
développée, fondée sur des documents nouveaux, dans la Chronique des 
Arts et de la Curiosité, 1876, pages 2.17, 254, 262, 268,277, dans Vlîistoire 
générale de la Tapisserie, Tapisseries italiennes, pages 18, 3o, 87 et 88, et 
dans son Raphaël, pages 475 et suiv. 



ARCHITECTURE 119 

IV 

OUVRAGES D'ARCHITECTURE ET DE SCULPTURE 
PEINTURES SUR FAÏENCE. GRAVURES 

* Opère architettoniche di Raffaello Sanzio, incise e 
dichiaratedallarchitetto Carlo PoNTANi.Roma.MDCCCXLV. 
In-folio, xi-28 et 36 pages; 36 pi. non numérotées. 

Ouvrage consciencieux, mais auquel les découvertes récentes, notam- 
ment celles de M. de Geymûller, ont enlevé une grande partie de son impor- 
tance. D'une grande rareté. 

* Trois dessins d'architecture inédits de Raphaël, par 
M. Henry de Geymûller. Extrait de la Galette des Beaux- 
Arts. (Livraison de janvier 1870). Paris, imprimerie de 
J. Claye, 7, rue Saint-Benoît. 1870. In-S^; i5 pages; avec 
4 gravures. 

M. de Geymûller s'est en outre occupe des travaux d'architecture de 
Raphaël dans ses Noti^en iïbcr die Entivûrfe yU St Peter in Rom. (Carlsruhe, 
1868; in-8"). Le chapitre consacré à Raphaël, architecte, dans mon Raphaël, 
sa vie, son œuvre et son temps, est presquj intégralement son ouvrage. 
Knfin en ce moment même il prépare un grand travail d'ensemble sur les 
services rendus par l'Urbinate à la cause de l'architecture. 

* Les projets primitifs pour la basilique de Saint-Pierre 
de Rome par Bramante, Raphaël Sanzio, Fra-Giocondo, 
les Sangallo, etc., publiés pour la première fois en fac- 
similé, avec des restitutions nombreuses et un texte par le 
baron Henry de Geymûller, architecte, membre honoraire 
et correspondant de plusieurs Académies. Paris, J. Baudry, 
libraire-éditeur, i5, rue des Sts-Pères, 1 5. Vienne, Lehmann 
et Wentzel, libraires, 34, Kasrntnerstrasse. MDCCCLXXV- 
MDCCCLXXX. Un volume in-folio, vii-38o pages ; pi. 
et un atlas. 

Voir en outre, sur les travaux d'architecture de Raphaël, les Memorie 
degli arcliitetti anlichi e jnoderni, de Milizia, 4» édition, Hassano, 1785, 
tome I, pages 154-1 56; le mémoire de J. A. Schmoller, Uebcr Raphaël Sanzio 



I20 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

als Architektcn nach Handschriften dcr K. Bibliotlick \u Mfinchcn; Abliand' 
lungen derAkademie der W'issenschaflen, IV Band; Ablh. I. pages 229-321 
(i8.|3); VArcliitctto girovago. de (îaspajoni, tome 1, Rome, 1841, pages 18-26; 
Il Sjg^iatore, de Rome, iH [5, tome III, pages 55-67 (article de Poiitani): 
l'article de M. Redteubacher dans ta Zeitschriftf. b. Kunst, tome IX, pages 
3 10 et suiv., et les Forschungcn fibcr dcn Bail der Peter skir che ^u Rom, 
de M. Jo>aiio\vits, Vienne, 1877, pages 51-70. 

Sur le « Casino » de Rapliael près de la villa Borghesi, voyez le Magasin 
pittoresque, tome IX, 1841, pages 353. 

* Mertvyi rebenok na delfinié, grouppa iz mramora, 
npipissyvaiémaïa Rafaeliu. (L'Enfant mort sur le dauphin, 
groupe de marbre, attribué à RaphaeL Par S. A. GuÉ- 
DÉONow, directeur du musée de l'Ermitage de Saint-Péters- 
bourg. Appendice au tome XXT des Notices de TAcadémie 
des sciences. Saint-Pétersbourg. 1872). In-8"; 12 pages. 

Titre traduit par M. Pawlowski. 

* L'Enfant mort porté par un dauphin, groupe en marbre 
attribué à Raphaël. Par M. de Guédeonow, directeur de 
l'Ermitage impérial. (Extrait du Bulletin de l'Académie 
impériale des sciences de Saint-Pétersbourg.) Saint-Péters- 
bourg. 1872. 

Je ne connais celte brochure que par le compte rendu publié dans les 
Jahrbûcher fiir Kunstivissenschaft, 1873, pages 269-272. 

*Ueber eine dem Raphaël zugeschriebeneMarmorgruppe 
ein todter Knabe getragen von einem Delphin, von S. v. 
Guédeonow, Director der Kaiserlichen Eremitage. St- 
Petersburg. 1872. Verlag der Kaiserlichen Hofbuchhandlung 
H. Schmitzdorff, Cari Rœttger. In-80; 11 pages. 

Tirage à part de la Russische Revue, tome I, livr. III. 

* Sopra una statuina in marmo attribuita a Raffaello 
Sanzio e sopra un giudizio di dieci membri dell' Accademia 
di belle arti di Firenze. Osservazioni dell' avvocato Achille 
Gennarelli, professore di archeologia nell'Istituto di studi 



SCULPTURE. — GRAVURE 121 

superiori e di perfezionamento. Firenze, tipografia di G. 
Mariani. 1873. In-12; 56 pages. 

* Sopra una scultura di Raffaello Sanzio. Poche osser- 
vazioni deir avvocato Achille Gennarelli, professore di 
archeologia nelF Istituto di Perfezionamento in Firenze. 
Firenze, coi tipi dei successori Le Monnier. 1873. Petit 
in-80; 16 pages. 

* Il putto in marmo di Raffaello Sanzio da Urbino e i 
dieci membri dell' Accademia délie arti del disegno di 
Firenze. Ghiribizzo serio-faceto. Firenze, tip. del Regno 
d'Italia di G.Faziola eC. Via S. Antonino,i5. i873.(Tiratura 
di 10,000 esemplari). In-80; 8 pages. 

Cette parodie, en vers, du rapport de rAcadémic des Beaux-Arts de 
Florence est signée : « il nipote del pievano ArloUo ». 

* Poche parole sul putto di Raffaello. Estratto dalle 0/7^r<? 
di Giorgio Vasari^ ediz. Sansoni, tom. IV, pag. 406 e segg. 
(par Gaetano Milanesi).S. 1. n. d. (Florence, 1880). 4 pages. 
In-8". 

Voyez en outre, dans la Galette des Beaux-Arts, de 1874 (tome I, pages 
78-84), l'article de M. Aquarone; les Capriole, de M. Foresi; Florence, 
1874, pages 33 et suiv., et la Russische Revue, de 1877, page 357. (Article 
de M. Dobbert.) 

* Dimostrazioni sopra alcune antiche terrette dipinte 
dalla propria mano di Apelle e del Sanzio, scritte da 
Giuseppe Hh.brat, intorno la risoluzione pronunciata 
dair insigne Accademia romana di S. Luca nel giorno 
26 Luglio 1844. Roma, nella tipografia Baldassari. 1847. 
In-8o; 72 pages. 

L'auteur ne possédait pas moins de dix-sept briques et plats, décorés 
de la main même de Raphaël (!), et en ou'.re un plat peint par Apelle (!) 

* Ein Kupferstich von Rafaël in der Sammlung der 



122 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

Kœniglichen Kunst-Akademie zu Dusseldorf, beschrieben 
von dem Conservator dieser Sammlung Andréas Muller, 
Historienmaler u. KœnigL Professor. Nebst einem Fac-similé 
des Stiches von Rafaël und einer Photographie nach Marc- 
Antonio. DUsseldorf, Verlagshandlung von JuliusBuddeus. 
1860. Petit in-folio; 24p.; 2 pi. 

V.— DESSINS 

ITALIE. — FRANCE. — ALLEMAGNE ET AUTRICHE. — ANGLETERRE. 

* Remarks on XII historical designs of Raphaël, and the 
Muséum grœcum et a^gyptiacum, or antiquities of Greece 
and Egypt, illustrated by prints, intended to be published 
from M. Dalton's drawings. In answer to a letter of inquiry 
concerning thosc works. London : printed for M. Cooper, 
et the globe, in Pater Noster Row. MDGCLIL 36 p. In-80. 

Bibliotlièquiî de Windsor. 

Ch. Blanc (les dessins de Raphaël) : Ga:^ette des Beaux- 
Arts^ i85(j, tome IV, pages 193-210. 

Pages admirables et qui vivront autant que les chefs-d'œuvre qu'elles 
servent à illustrer. 

R. Weigel : die Werke der Maler in ihren Hand^^eich- 
nungen. Leipzig. iSôS. In-8<^ (pages 5 30-628.) 

* Photographies de dessins de Raphaël et de quelques 
autres maîtres existant dans les galeries de Florence, 
Venise et Vienne, reproduits par la photographie par les 
frères Alinari et publiés par L. Bardi. Florence (Paris, 
typographie Renou et Maulde, rue de Rivoli, 144). In- 12 
de 20 pages non paginées. 

* Drawings by Raphaël in the galleries of Venice and 



DESSINS 123 

Vienna. Dedicated by permission to H. R. H the Prince 
Consort. Photographed by Alinari, brothers, and published 
by L. Bardi, at Florence. Westminster : J. B. Nichols and 
sons, 25, Parliament street. In-12; iG pages. 



VENISE 

* Disegni originali di Raffaello perla prima voltapubbli- 
cati esistenti nella impérial regia Accademia di belle arti 
di Venezia. MDCCCXXIX (par l'abbé Luigi Celotti). 
(Venise.) In-folio; une page de texte, 3o pi. 

* Trenta disegni di Raffaello posseduti dalla I. R. Acca- 
demia di Venezia, illustrati da Francesco Zanotto. Venezia. 
Giovanni Brizeghel, tipografo, lib. cale, editore. 1860. In- 
folio; 5 feuillets non paginés et 3o pi. 

J.'Univcrjal catalogue of Books on art mjiitionne une édition de 18^4 
(page 1691). 

Catalogo délie opère d'arte contenute nella sala délie 
sedute delV I. R. Accademia di Venepa (par le marquis 
Selvatico). Venise. 1854 (p. 3o-3(), 68). 

* Observations sur deux dessins attribués à Raphaël et 
conservés à l'Académie des Beaux-Arts de Venise, par 
Louis CouRAJOD. Extrait du journal l^Art. Paris. Honoré 
Champion, libraire, i5, quai Malaquais, i5. 1880. In-12: 
12 p. avec 5 gravures. 

Notice intéressante consacrée à deux dessins d'anatomie, copiés d'après 
d.'s dessins de Pollainolo. 

* Raphael's Skizzenbuch in Venedig (Abdruck aus dem 
XLVIII. Bande der Preuszischen Jahrbucher. Druck von 
G. Reimerin Berlin), (par Schmarsow), 1881. ïn-8''; pages 122 
à 149. 



124 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

* Das Venezianische Skizzenbuch und seine Bezie- 
hungen zur Umbrischen Malerschule, von Robert Kahl. 
Wit 23 Illustrationen. Leipzig. Verlagvon E. A. Seemann. 
1882. In-80; 127 p. 

L'authenticité du recueil de Venise a été, pour la première fois, Je crois, 
révoquée en doute par M. Springer dans son Raphaël und Michelangclo. 
Depuis, MM. Woltmann (Geschichte der Malerci), Thausing (Repertorium 
fur Kunstwissenschaft. tome III, 1880, p. 429), LermoliefT (Die Werkc der 
italicnischen Meister in dcn Galérien von Mûnchen, Dresden und Berlin ; 
Leipzig. 1880, p. 3o9 et suiv ) et plusieurs autres savants, parmi lesquels 
M. Kalîl, dans l'ouvrage ci-dessus mentionné, ont cherché à renforcer l'opi- 
nion de M. Springer par des arguments nouveaux. Le recueil de Venise n'en 
consjrve pas moins de nombreux et vaillants défenseurs, M.M. Bode, Lipp- 
mann, Cavalcaselle, Crowc, de Liphart, Schmarsow, Baycrsdorffer, et toute 
la critique française. 

FLORENCE 

* I disegni di RafFaello da Urbino che si conservano 
nelle gallerie florentine. Discorso delcav. GuglielmoEnrico 
Saltini, letto nella pubblica e solenne adunanza tenuta 
dalla R. Accademia Raffaello il vi aprile MDCCCLXXIV, 
natalizio del suo gran titolare. Urbino, per Savino Roc- 
chetti e C. 1874. In-8<», de 43 p. 

La brochure se termine par les Atti délia R. Accademia Raffaello ; 
Anno V, 1873-74 (p. 37-43). 



LE LOUVRE 

* Notice sur un dessin de Raphaël, par A. Constantin, 
auteur de la copie sur porcelaine de la Transfiguration, etc. 
Ce dessin appartient à M'' O. Gigli. Rome. Imprimerie Sal- 
viucci. 1841. In-12; i3 p. 

Ce dessin parait identique à celui qui, de la collection de M. Timbal, est 
entré au Louvre. 

Constantin a en outre publié des observations curieuses sur la Transfi- 
guration, l'École d'Athènes, la Messe de Bolscne, la Délivrance de saint 



DESSINS 125 

Pierre, et autres ouvrages de Raphaël dans ses Idées italiennes sur quelques 
tableaux célèbres. Florence, 1840. 

Outre l'excellent catalogue de M. Rciset, voy. sur les Dessins du Louvre, 
la Notice supplémentaire des Dessins..., par M. le vicomte Both de Tauzia 
(Paris, 1879^, le Catalogue de la collection Timbal (Paris, 1882, p. 11-12) 
et les Dessins du Louvre^ de M. Henry de Chennevières. 



LILLE 



* Choix de dessins de Raphaël qui font partie de la col- 
lection WicaràLille, reproduits en fac-similé parMM.Wac- 
quez et Leroy, gravés par les soins de M. H. d'Albert, duc 
de Luynes, membre de Tlnstitut. Paris, librairie artistique 
de Rapilly, quai Malaquais, 5. 1 858. Typographie de Henri 
Pion, rue Garancière, 8. In-fol.; 4p. de texte sur 2 colonnes 
et 20 pi. 

Les dessins du Musée Wicar ont été en outre décrits par M. Benvignat : 
(Ville de Lille, Musée Wicar. Catalogue des dessins et objets d'art légués 
parJ.B. Wicar. Lille, i856; p. 169 et suiv.), et par M. Gonse; Musée de 
Lille. Le Musée Wicar ; Paris, 1878, p. 72 et suiv. 

ANGLETERRE 
LA COLLECTION LAWRENCE 

* Lawrence Gallery. A séries of fac-similés of original 
drawingsby Raffaelle da Urbino,selected from the matchless 
collection formed by sir Thomas Lawrence, late Président 
of the Royal Academy. London : published by S. and A. 
Woodburn, 112, St. Martin's Lane. 1841. In-fol.; 9 p.; 
3o pi. 

Bibliothèque de l'Kcole des Beaux-Arts. Les exemplaires de luxe con- 
tiennent en outre le portrait en couleur de Timoteo Viti. 

OXFORD 

* On the authenticity of the designs of Raffaelle and 
M. Angelo, being the substance of a paper read to the 



126 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

committee for the purchase of the collection, with addi- 
tions, par V. T. (Vaugham Thomas). Oxford. 1842. xxvi p. 
In-8'». 

Oxford. Bodléicnne. 

* Catalogues ot original designs by Michael Angelo and 
Rafïaelle, proposed to be purchesed by suscription, and 
exhibited in the new University Galleries. Oxford, printcd 
by W. Baxter. MDCCCXLIL viM-43 p. In-S». 

* Subscriptions of the drawings by M. Angelo and 
Rafaelle, formerly in the Lawrence collection, for the 
University of Oxford. Pet. in-foL; 3 p. S. d. n. 1. 

British Muséum. 1701 b. .|. 

* Fac similes of original studies by Raffaelle, in the 
University galleries, Oxford. Etched by Joseph Fisher. 
London : Bell and Daldy, 186, Fleet street. i865. 3i p.; 
61 pi. In-8«. 

British Muséum. 7854 g. 

* A critical account of the drawings by Michel Angelo 
and Raffaello in the University galleries, Oxford. By J. C. Ro- 
BiNSON, F. S. A... By authority of the curators of the Univer- 
sity galleries. Oxford, at the Clarendon Press. MDGCCLXX. 
In-80; xxxii-376 p., avec fac-similés de filigranes. 

Travail cxemplairj, dû à l'uu des premiers connaisseurs de ITÀirope. 

* Drawings and studies by Raffaelle Sanzio in the Uni- 
versity galleries, Oxford. Etched and engraved by Joseph 
Fisher, Keeper of the University galleries. New édition, 
revised and enlarged. London : George Bell and sons, 
York Street, Covent Garden. 1879. xiii-41 p.; 102 pi. In-4'». 

Voyez aussi l'arlicle signe G. B. dans les Oxford Essays, contribtited by 
memters of the University, i85(); Londres, i85(), p. i3o-iq3. 



DESSINS 127 



BRITISH MUSEUM 



Fagan : Handbook to the départ ment of prints and 
drawings in the British Muséum. Londres; 1876, p. 52-55. 



WINDSOR 



The fine arts quarterly Review^ tome I, i863,p. i63-i65, 
avec gravures. 



COLL^:CTION MALCOLM 



J. C. RoBiNsoN : Descriptive catalogue of drawings by 
the old masters, forming the collection of John Malcolm of 
Poltalloch. London. i87r), p. 01-78. 

COLLECTIONS DIVERSES 

* Raphaël Sanzio and Michel-Angelo Buonàrroti. Bur- 
lington fine arts Club Catalogue. 1870. London : Printed by 
Metchim and son, 20, Parliament street, S W. 1870. In-4'* ; 
25 p. 

Hibliolhèque de l'Kcole dos Beaux-Arts. 

P. 3-y. original drawings by Raphaël Sanzio; p. 17-20. ancient engra- 
vings; p. 22-25, modem engravings. 



28 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 



SUPPLÉMENT 

£ quei che furo a' nostri di, o sono ora, 
Lconardo, Andréa Mantegna, (]ian Bcllino, 
Duo Dossi, e quel ch' a par sculpe e colora, 
Michel, più che mortale, angcl divino; 
Bastiano, Rafaël, Tizian ch' onora. 
Non men Cador, che quei Vencziu e Urbino; 
K gli aliri di cui tal Topra si vedc. 
Quai dclla prisca ctà si leggc c crede. 

(Ariosle : Orlando furioso^ch. XXXIII, str. 2). 



APPENDICE 



DOCUMENTS INEDITS OU PEU CONNUS 



I 

DOCUMENT SUR UN VOYAGE FAIT PAR RAPHAËL A URBIN 

EN l507. 

D'après ce document, découvert par M. Alipio Alippi et 
publié par lui, en 1880, dans le journal II Raffaello^ d'Urbin, 
Raphaël s'obligea, le 11 octobre iSoy, à payer aux Cervasi 
de Montefalcone la somme de cent ducats, de quarante 
bolonais chacun, pour soulte d'échange d'une maison. La- 
dite somme devant être affectée au payement d'une amende 
infligée à ses cosignataires , Raphaël mettait douze 
ducats et demi à la disposition immédiate de la Chambre 
ducale d'Urbin; trente-sept et demi autres ducats devaient 
être payés à première réquisition; le reste le jour de Noël. 
Le contrat nous apprend en outre que les Cervasi avaient 
donné à Raphaël une quittance fictive de cent ducats, sans 
doute pour empêcher la saisie de la somme dont ils étaient 
créanciers. L'intervention réelle de l'artiste à la signature du 
contrat résulte de ce fait qu'il jura « ad sancta dei Evan- 
gelia, manu corporaliter tactis scripturis ». 

« In nomine Domini,amen; anno Domini ab ejus nativi- 
tate MDVII inditione X, tempore pontificatus sanctissimi 
in Christo patris sanctissimi domini Julii pape secundi, 
die vero XI mensis octobris, in Cancellaria parva palatii 
ducalis civitatis Urbini, sita in dicta civitate juxta sua 
notissima latera : prœsentibus Antonio Fazini de Fazinibus 

9 



i3o LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

et Thoma Petri Bette de Urbino testibus ad haec vocatis, 
habitis et rogatis. 

Raphaël quondam Jovannis Sanctis pictor urbinas : 
non obstante confessionne facta per don Jeronymum Berar- 
dinum Petrum Archangelum et Bartolomeum fratres invi- 
cem filios quondam Seraphini Cervasii de Monte Falcone 
eorum nominibus et vice et nomine Joan Baptistas eorum 
fratris de receptione florenorum centum ex caussa ressidui 
pretii seu estimationis domus per eos permutatœ cum dicto 
Raphaële, de qua permutatione et confessione apparet sub 
dicta die manu mei notarii infrascripti : quas re vera fuit 
ficta et simulata et facta sub spe prœsentis obligationis : 
per se et per suos heredes se et sua bona obligando : pro- 
misit et convenit dare et solvere et numerare dictis domino 
Jeronimo Berardino Petro Arcangelo et Bartolomeo prœsen- 
tibus et acceptantibus pro se et eorum heredibus et vice et 
nomine dicti Joannis Baptistœ eorum fratris et illius here- 
dum florenos duodecim cum dimidio ad rationem XL blnor. 
pro floreno ad omnem eorum requisitionem et terminum et 
volentibus et mandantibus prxnominatis Domino Jero- 
nymo fratribus nominibus prœJictis dare, solvere et nume- 
rare Francisco Buffœ magistro domus Illmi Domini nostri 
Ducis Urbini prœsenti et aceptanti vice et nomine prœfati 
Illmi Dfîi nostri Ducis Urbini et ejus Camerœ fyscalis pro 
quadam pena incursa per dictura Petrum Arcangelum et 
Bartolomeum ob desponsationem per eos factam de filiabus 
Sr Guidi de Granis de Monte Falcone, proutasseruit dictus 
Franciscus Buffa : florenos triginta septem cum dimidio 
ad omnem requisitionem prsefatœ Camerse et dicti Francisci 
et florenos quinquaginta similes hic ad festum nativitatis 
Diii nostri Jesu Christi proximas futurae et deinde ad omnem 
dictoe Gamerœ et dicti Francisci petitionem et terminum : 
volens dictus Raphaël pro dictis quantitatibus posse realiter 
et personaliter conveniri, capi, cogi et compelli hic in 



APPENDICE i3i 

civitate Urbini et ubique locorum non obstantibus feriis et 
diebus feriatis extatis et vindemiarum salvis-conductis bul- 
lectinis et rescriptis quibuscumque tam impetratis quam 
impetrandis, privilégie fori judicibus incompetentibus 
quibus omnibus expresse renunciavit et insuper exceptioni 
doli mali, condition! sine causa vel ex injusta causa; in 
factum actioni exceptionique fictionis et simulationis, 
erroris juris et facti et omni alii legum et juris auxilio sibi 
compétent! vel competituro. Quœ omnia et singula et in 
prœsenti instrumente contenta dictus Raphaël per se et 
suos heredes promisit dictis Domino Jeronymo et fratribus 
et dicto Francisco Buffae ut super stipulantibus et reci- 
pientibus et promittendo solemniter juravit ad Sancta Dei 
Evangelia manu corporaliter tactis scripturis vera fuisse et 
esse et ea omnia semper et perpetuo firme rata et grata 
habere, tenere et observare et in nullo contra facere, 
dicere, opponere vel venire per se vel alios aliqua ratione 
vel causa de jure ingenio, vel de facto directe vel indirecte 
vel aliquo quesito colore sub pena et ad penam dupli dicte 
quantitatis solemni stipulatione promissa. Quae pena totiens 
comittat et exigi possit quotiens fuit contrafactum ratis 
manentibus predictis pro quorum observatione obligavit 
omnia sua bona prxsentia et futura. 

Et ego Ludovicus quondam Baldi de Urbino, in quadra 
Episcopatus publicus imperiali auctoritate notarius pras- 
diciis omnibus et singulis prœsens interfui et ea rogatus 
scribere scripsi et publicavi signumque meum consuetum 
apposui: dictis anno etdie prœsens istrumentum (sic) auten- 
ticavi. » 

II 

EXTRAITS DU DIARIUM DE PARIS DE GRASSIS, 
RELATIFS AUX APPARTEMENTS PONTIFICAUX DU VATICAN. 

iSoy. « In die coronationis. Hodie papa incepit in supe- 



i32 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

rioribus mansionibus palatii habitare, quia non volebat 
videre omni hora, ut mihi dixit, figuram Alexandri praede- 
cessoris sui, inimici sui, quem marranum et judaeum 
appellabat et circumcisum. Quod verbum cum ego et cura 
nonnullis domesticis riderem, ipse quasi aegre tulit a me 
qui non crederem ei quae diceret de Papa Alexandro, quia 
esset circumcisus. Et cum ego replicarem quod si placeret 
ipsam imaginera delere de pariete, ac oranes alias siraul 
cura arrais pictis, non voluit dicens quod hoc non diceret ; 
sed ipse nolebat ibi habitare ne recordaretur raemoriae 
illius pessirase et sceleratœ. » (Cf. mon RaphaeU p- 3 17.) 

i5o8, 3 juillet. « In aula regia, in capite illius ubi solet 
pontifex in solio pontificali ter sedens alios recipere oratores 
regios, non sedit propter fabricam, quae in illius aulas 
capite fiebat, sed in cauda, id est ex opposito, in alia extre- 
mitate aulœ ubi est fenestra pro rege Franciae depicta. » 

i5i3. « Die sanctae Luciae de raense decerabris papa in 
caraera ultiraa superiori nova, id est ea quœest picta signa- 
ture sanctas raeraoriae Julii, consecravit reverendissiraum 
dorainum Laurentiura Putium. » 

i52i, 10 avril, g Consistorium fuit habitura in aula 
magna inter duas capellas, ex eo quia aula solita consisto- 
rialis erat plena trabibus substentantibus solare sive lec- 
tum, quod ruinara rainabatur, et in alia equali non potuit, 
quia porta, quae erat antiquitus in angulo, nunc in raedio 
parietis est, ita ut soliura papale in raedio poni non potuit. 
Propterea necesse fuit consistoriura ipsum in aula regali 
ponere contra legem et raorera nostrura sic volente papa, 
cura quo consului, et sic factura est ^. » 

I. M. Audin, dans son Histoire de Léon X, a rapporté le récit fait par 
Paris de Grassis, des funérailles de Raphaël, d'après le manuscrit conservé, 
affîrme-t-il, à la Harbcrine. Or, ce passage, aucun de mes prédécesseurs n'a 
pu le retrouver jusqu'ici, et en vérité, ils ont été bien bons de le chercher avec 



APPENDICE i33 



III 



PAYEMENTS FAITS A RAPHAËL PAR LA COUR PONTIFICALE 

« Qui a pie si fara richordo di tutti e lavori fatti fare da 
M. Giuliano Leno in palazo et altrove, veduti questo di 
primo di dicenbre i3i3 per mo Rinieri da Pisa, et per Bar- 
tolomeo Marinai et per me Francesco Magaloti. 

N» 78. A mo Guelfo d. ottanta d'oro datti sopra aie stanze 
del tesauriero, d. 104, b. 

A m» Anto da S^o Galo d. 5o d'oro datti sopra ala sofitta 
del tesauriero, d. 65. 

No 79. A m* Rafaelo d. 4 d'oro.datti sopra a certe'porli- 
cele, d. 5, b. i3. 

N* 87. Uno muro da ricatto dove s'ane a dipignere 
chane XII quadre, vale k. d. 2. d. k.-d. 2. 

N' 90. Per quadri fatti nel choridore che va a Belvédère 
a tempo di papa Leone d. cinque centto a ragione di i25 
Tuno, che tanti tocha per quadro, avendo avère per quadri 
16 d. 2000, de quali n'e fatti detti 4 quadri, dice che si mer- 
catorno tutti a tenpo di papa Julio d. 3400, che erono 
quadri 17, d. 65o. 

No 134. Cose s'anno afïare a Belvédère nelle stanze 
tiene Leonardo d. Vinci. Uno tramezzo di tavole d'abeto 
lungo palmi 20 (etc.) » (Archives de la Fabrique de Saint- 
Pierre. Voy. la Gai^ette des Beaux-Arts, 1879,1. II; p. i83.) 

i5i7, I*''' juillet. « E più a di primo di luglio a li gioveni 
di Raphaello da Urbino, che hanno dipinta la stanza avanti 
la Guardaroba, ducati 20. 

tant de soin : la mention seule de cardinaux portant en terre la dépouille 
terrestre de Raphaël aurait dû suffire à éveiller leurs soupçons. C'est en 
effet pju connaître les habitudes de la cour de Rome que de se figurer que 
même un Léon X aurait consenti à faire porter à des princes de l'Eglisj 
le cadavre d*un artiste, fût-il le plus grand de tous. 



i34 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

i5i9, 7 mai. « La S. di N» S'*c de dare duc. quattrocento 
d'oro di caméra dati a Raphaello da Urbino per ordine di 
Sa Bne insiemc con una cedula di credito de altri seicento.» 

1 1 juin. « A H garzoni che hanno dipinta la loggia 
duc. venticinque. » (Publié pour la première fois, avec quel- 
ques inexactitudes, par A. de Zahn : Notifie artistiche iratte 
dalV Archivio segreto Vaticano; Florence, 1867, p. 24.) 



IV 

CONTRAT D^ACQUISITION d'uN TERRAIN PAR RAPHAËL 



« Ind. VI mensis maii die xv i5i8. 

In presentia mei notarii etc., personaliter constituta 
honesta mulierDîîa Antonina uxor viri nobilis dîîi Antonii 
de Sanis cum consensu etc. prefati dîii Antonii ibidem pre- 
sentis etc. quatenus etc. quietavit viro nobili domino Raf- 
faello de Urbino licet absenti etc. omnia et singula jura etc. 
que prefata dna habet etc. eundem dnum Raffaellem, in 
summa et quantitate trecentorum duc. de cari, ad ra- 
tionem X cari. etc. in qua idem Raffael tenetur et obligatur 
ratione residui pretii unius vinee alias pereandam dominam 
eidem Raffaeli vendite per acta dni lo. Bapt. de Cortona 
notarii pub. etc. Itaque prefata domina etc.habuit et recepit 
a dicto domino Raffaele per manus providi viri Mag. Antonii 
de SanctoMarino presenti, et solventis nomine dictidomini 
Rafïaelis et de propriis pecuniis ipsius dni Raffaelis dictos 
trecentos ducatos etc. et promisit etc. Et quia prefata diia 
promisit tempore solutionis fiende de dictis trecentis 
ducatis dare idoneos fidejussores de evictione dicte vinee 
volens etc. personaliter constitutus nobilis vir dnus Hiero- 
nimus oripes de Trevio etc. et sponte fidejussit etc. d. 
Raffaeli licet absenti etc. et promisit quod viiîae prefata 
tempore venditionis etc. erat d.dne, alias teneri voluit etc. 
Et prefatus d. Antonius et ipsa dna venditores promiserunt 



APPENDICE i35 

conservare indemnem dictum d. Hieronimum etc. Actum 
Rome in regione S. Eustachii in domo dicti dni Antonii 
presentibus diio Felice de Villa et Bernardino diii Andrée 
de Castrocaro Carrectorio de dicta regione testibus. » (Not. 
Teodorus Gualdaronus, i5i7-i52i fol. 102.) (Bertolotti : 
Artisti Urbinati in Roma prima del secolo XVIIL Urbin, 
i88ï; p. 68-69.) 



CONTRAT d'acquisition D*UN AUTRE TERRAIN ^ 

i520, 24 mars. « In nomine domini amen. Anno a Nati- 
vitate ejusdem millesimo quingentesimo vicesimo indictione 
octava die vero vicesima quarta mensis Martii Pontificatus 
Sanctissimi in Chrîsto Patris et domini nostri domini 
Leonis divina providentia pape decimi anno octavo in mei 
notarii publici testiumque infrascriptorum ad hec specia- 
liter vocatorum et rogatorum presentia personaliter consti- 
tuti R. P. Domini Camillus de Porcariis Episcopus Apru- 
tinus, Bartholomeus Ferratinus cornes sancti Bonifatii et 
Latinus Juvenalis, canonici et camerarii dicte Basilice, et 
cum eis R. domini Paulus Capozucha, Julius Corvinus et 
Jacobus Mutus, canonici ejusdem Basilice, dicti domini 
camerarii ad omnia et singula infrascripta peragenda à R. 
d. canonicis et capitulo ipsius Basilice specialiter deputati, 
de qua deputatione et commissione patet ex actis mei 
ejusdem Notarii, et pro quibus de rato et ratihabitione sub 
obligatione omnium et singulorum bonorum suorum mobi- 
lium et immobilium presentium et futurorum promiserunt, 
non coacti, non convicti, aut aliqua sinistra machinatione 
circumventi, sed ex eorum certa scientia ac spontanea 
voluntate, et non per errorem aliquem juris vel facti,omni- 

I. Voy. la Galette des Beaux-Arts : 1880, t. I, p. 353. Ce document est 
encore inédit. 



i36 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

bus melioribus modo, via, jure, causa et forma, quibus 
magis et melius potuerunt et debuerunt, in translationem 
et cessionem infrascripti terreni, alias domino Leonardo 
Bartholino locati, per eundem dominum Leonardum Bar- 
tolinum in personam honorabilis viri domini Raphaelis 
de Urbino pictoris factam, et per quemdam Johannem de 
Vegge publicum notarium rogatum, juxta tamen formam 
locationis et concessionis eidem domino Leonardo facte et 
sub eisdemet pactis et conditionibus quibus ipsi domino 
Leonardo dictum terrenum concessum et locatum fuit, et 
non alias, aliter, nec aliomodo, omologarunt, confirmarunt, 
et approbarunt, eorumque consensum et assensum dede- 
runt et prestiterunt et insuper iidem domini camerarii et 
canonici ex similibus certa scientia ac spontanea voluntate 
locarunt et titulo locationis in emphiteosim perpetuam 
dederunt, cesserunt et concesserunt dicto honorabili viro 
domino Raphaeli de Urbino pictori, presenti ac pro se 
suisque heredibus et successoribus quibuscumque in perpe- 
tuum légitime stipulanti et recipienti, prelibatum petium 
terreni seu sodi mensare ducentarum et decem septem 
cannarum cum dimidia ad mensuram Senatus Urbis posi- 
tum in regione Pontis, sub proprietate et parrochia sancti 
Blasii de la Pagnotta, membri annexi et incorporati dicte 
Basilice juxta ab omnibus lateribus vias publicas vel si qui 
alii sunt, vel esse possunt ad dictum terrenum ut supra 
locatum plures aut veriores confines antiqui vel moderni 
ac vocabula et nomina veriora cum omnibus et singulis 
introilibus et exitibus ejusdem ad habendum, utendum, 
fruendum et de eo disponendum et faciendum prout qui- 
libet similis emphiteota facere potest et débet. Item titulo 
locationis in emphiteosim perpetuam predicti prefati domini 
camerarii et canonici dederunt, cesserunt et concesserunt 
dicto domino Raphaeli, presenti et stipulanti ut supra, 
omnia et singula jura ac actiones quascumque eisdèm 



APPENDICE i37 

dominis canonicis et capitule desuper competentia et com- 
pétentes nullo jure nuUaque actione eisdem et canonicis et 
capitulo nisi directi dominii pactis et conditionibus infras- 
criptis quomodolibet de cetero reservatis. 

Hanc autem approbationem, confirmationem, locatio- 
nem, cessionem et concessionem, ac omnia et singula 
supradicia et que infra dicentur fecerunt dictidomini came- 
rarii et canonici dicto domino Raphaeli, presenti ac reci- 
pienti et slipulanti ut supra, ex eo quia dictus dominus 
Raphaël per se suosque heredes et successores promisit 
dictis dominis camerariis et canonicis, ac mihi notario 
publico infrascripto presentibus, ac vice ac nomine dicte 
Basilice illiusque dominorum canonicorum et Capituli, et 
in ea pro tempore successorum légitime stipulantibus et 
recipientibus, in dicto terreno domos habitabiles ipsius 
domini Raphaelis suorumque heredum et successorum pro- 
priis sumptibus et expensis construere et fabricare, ac 
construi et fabricari facere, ac pro annuo canone et respon- 
sione dicti terreni eisdem dominis canonicis et capitulo aut 
eorum generali camerario pro tempore existenti et solvere 
et pagare singulis annis in perpetuum in festo beatorum 
Pétri et Pauli cujuslibet anni, inchoando in festo beatorum 
Pétri et Pauli proxime futuro de hoc presenti anno mille- 
simo quingentesimo vicesimo , unica solutione ducatos 
octuaginta de carlenis ad carlen. decem pro quolibet 
ducato, ad rationem bone monete et in bona moneta, sine 
aliqua exceptione et diminutione, cum pactis et condi- 
tionibus infrascriptis, inter ipsas parles sollempni stipu- 
latione firmatis, légitime interveniente, videlicet quod dicti 
domini Raphaël suique heredes et successores in perpe- 
tuum non possint neque deheant dictum terrenum et domos 
in eo construendas videlicet jus emphiteoticum et meliora- 
menta in dicto terreno fienda eis competentia et competi- 
tura irrequisitis dictis dominis canonicis et capitulo alicui 



i38 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

persone loco seu universiiati vendere, alienare, seu quomo- 
dolibet transferre, et casu quo dictus dominus Raphaël 
suique heredes et successores dictum petium terreni et 
domos in eo fiendas jura emphiteotica et melioramenta 
eis competentia et competitura alicui persone, loco, seu 
universitati irrequisitis dictis dominis canonicis et capitulo 
vendiderint, alienaverint, seu quomodolibet transtulerint, 
dicta res, locata jura, et melioramenta predicta ipso jure 
et ipso facto ad dictam Basilicam illiusque dominos cano- 
nicos et capitulum libère devolvantur et revertantur. 

Itemque in eventura in quem dictus dominus Raphaël 
suique heredes et successores in domibus dicto terreno 
fiendis per quinquennium négligentes fuerint et illas facere 
cessaverint, seu quod dictum annuum canonem continuatis 
temporibus juxta juris dispositionem non persolverit, in 
quolibet casu predictorum et alterius cujuscumque devolu- 
tionis et reversionis dicte rei locate pariter dictum terre- 
num cum omnibus et singulis melioramentis predictis in 
eo seu eis fiendis seu factis, quantumcumque magnis et 
excessivis, ipso jure et ipso facto sine aliqua illarum resti- 
tutione et satisfactione ad dictam Basilicam illiusque domi- 
nos canonicos et capitulum libère devolvatur, revertatur et 
applicetur. 

Item in omnem casum et eventum in quem forte fiscus 
succederet in dicta locatione, aut etiam nulli superessent 
heredes aut successores dicti conductoris, convenerunt 
dicte partes quod dicta Basîlica illiusque domini canonici 
et capitulum in dictis rébus locatis et melioramentis pre- 
dictis in eisdem factis et fiendis succédât et succedere 
debeat. 

Item quod in omnem casum devolutionis dictarum rerum 
locatarum liceat et licitum sit eisdem dominis canonicis et 
capitulo et agentibus pro eis dictas reslocatascum omnibus 
et singulis melioramentis in eis factis predictis propria 



APPENDICE i39 

eorum auctoritate ad dicte Basilice lucrum commodum et 
omnimodam utilitatem sine aliqua dictorum melioramen- 
torum satisfactione et restitutione capere et apprehendere, 
ac se investire, retinere, usufructuare, et de illis disponerc 
tamquam de re propria ipsius Capituli et Basilice, quia sic 
actum et conventum extitit inter ipsas partes sollempni et 
légitima stipulatione, interveniente salva semper et reser- 
vata in premissis auctoritate Sedis Apostolice, quam pre- 
fatus dominus Raphaël teneatur impetrare et litteras desu- 
per oporteat expedire et expediri facere ipsius conductoris 
propriis sumptibus et expensis, et premissa omnia et singula 
dicte partes promiserunt vicissim altéra alteri presenti et 
stipulanti, ut supra attendere et observare ac grata rata et 
firma habere et tenere et in nullo contrafacene, dicere, vel 
venire quoquo modo... (Suivent les formules d'usage.) 

Acta fuerunt haec Romœ in regione Parionis, in domo 
habitationis dicti domini episcopi Aprutini sub anno, 
indiclione, die, mense et pontificatu quibus supra. Presen- 
tibus ibidem discretis viris d. Nicolao Spina de Turano et 
Honofrio Pontano beneficiatis et Petro de Regno factore 
dicte Basilice, testibus ad premissa omnia et singula voca- 
tis, habitis specialiter atque rogatis. » 

VI 

DOCUMENTS SUR LES TAPISSERIES DE RAPHAËL 

i526, i8 juin. « In nomine domini amen. Série presentis 
publici instrumenti cunctis pateat evidenter et sit notum ex 
anno a nativitate ejusdem domini millesimo quingentesimo 
vigesimo sexto, indictione décima quarta, die vero décima 
octava mensis junii, in mei notarii publici testiumque 
junctorum presentia personaliter comparuerunt specta- 
biles viri Joannes Gabriel Boncompti bononiensis pro se 
nec non Aughustinus Thurchij Bernardinus de Minutolis, 



I40 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

et socii mercatores Antverpie négociantes simul et con- 
junctim et quilibet eorum insolidum dictis... (mot arraché) et 
nominibus, ac pro et nomine Pétri van Aelst tapecerii sanc- 
tissimi D. N. pape, confessi fuerunt et quilibet palam et 
publice confessus fuit habuisse et récépissé realiter et cum 
eff'ectu a domino Camillo de Diaceto, présente pro se Fran- 
cisco Nasii et sociis, acceptantes et stipulantes pro se et 
pro et nomine Gherardi de Burtolinis et Pétri de Gualte- 
rottis depositariorum spoliorum in regnis Hispaniarum 
pro S^o D. N. papa et Caméra apostolica in diminutionem 
et deductionem ducatorum duodecim milium quinquaginta 
auri de caméra, et corrobationem contractus coram me 
notario publico subscripto et certis adhibitis testibus hoc 
die data presentium per dictos comparentes facti et stipu- 
lati ad opus s"»» d. n. pape et Camere apostolice summam 
septem milium quadringentorum ducatorum auri de caméra, 
quam supradictus d. Camillus de Diaceto nomine quo 
supra solvisse dixit de hordine et comissione dominorum 
Zanobii et Gherardi de Bartolinis et sociorum de Florentia 
de qua quidem summa septem milium quadringentorum 
ducatorum auri de caméra sic uti promittitur per supra- 
dictos Joannem Gabriel et Augusiinum quibus supra nomi- 
nibus recepta iidem Joannes Gabriel et Augustinus quibus 
supra nominibus eosdem Camillum Franciscum Nasi et 
socios predictos depositarios, ac prefatos Zanobium et 
Gherardum Bartolini, et socios de Florentia, ac omnes alios 
et singulos hujusmodi quitanzia indigentes quitarunt, libe- 
rarunt penitus et absolverunt... (Suivent les formules 
d'usage.) 

Actum fuerunt hec Antverpia Cameracenis diocesis in 
domo habitationis dicti domini Joannis Gabrielis sita juxta 
locum burse in caméra posteriori presentibus discretis 
viris Bartolomso de Tricoli bononiensis (sic), Blasio Bernar- 
dini lucensis et Joanne du Bois gandensis testibus ad pre- 



APPENDICE 141 

missa vocatis et rogatis. » (Florence, Archives d'Etat. Fonds 
Strozzi, n<* 337 5 ^^^' ^^^j inédit.) 

« Die Mercurii XIIII mensis junii i53i. Cum fuerit et 
sit, prout asseritur, quod alias, videlicet die octava mensis 
octobris anni 1524 bo. me. Franciscus Armellinus Medices 
dum vixit s^i diii nri pape et Sancte Ro. Ecclesise camera- 
rius dederit ordinem et commissionem d. Gherardo de 
Bartholinis et Petro de Galterotis civibus et mercatoribus 
fiorentinis depositariis spoliorum in regnis Hispaniarum 
pro smo D. iîro et Caméra apostolica quatenus de dictis 
spoliis et rébus per dicto (sic) depositarios in dictis regnis 
exactis sive exigendis solverint dno Petro van Alst flamingo 
diîi nri pape tapezario usque ad summam duodecim mil- 
lium quinquaginta ducatorum auri de caméra pro residuo 
ducatorum viginti millium septingentorum quinquaginta 
pro precio et valore duodecim peristromatum seu panno- 
rum auro et serico contextorum eidem Petro ad elaboran- 
dum ordinatorumejusdem sortis et bonitatis cujus est his- 
toria beatorum apostolorum Pétri et Pauli pro Capella s^i 
dni nri pape perficiendorum infra decem et octo menses a 
die solutionis dictorum XII millium Lta ducatorum proxime 
sequentes. Et quod dicti depositarii dicto Petro hujusmodi 
summam duodecim millium D» ducatorum solvere non 
deberent donec et quousque prius et ante omnia haberent 
idoneam et sufficientem cautionem de consignando dicta 
peristromata seu pannos Rome infra decem et octo menses 
proxime venturos a dié solutionis hujusmodi, cumque idem 
Petrus sub die décima sexta mensis februarii anni i525 
narrato et intellecto dicto mandato promiserit Benedicto 
de Galterottis recipiente et stipulante pro dictis depositariis 
et eorum nomine supradicta peristromata et pannos elabo- 
ratos bene et diligenter contexere de et sub bonitate de 
qua supra et ea Rome consignare dum et quando pro dicto 



142 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

Petro tapezario dhis Joanni Gabrieli Bonconti mercatori 
Bononiensi et Augustino Turchi et Bernardino de Muntolis 
et sociis mercatoribus Lucensibus quos ad hujusmodi nego- 
cium ac receptionem et exactionem ordinavit predicta 
summa duodecim millium quinquaginta ducatorum foret 
légitime et rite persoluta potissime infra dictos decem et 
octo menses se suosque heredes et bona sua presentia et 
futura efficaciter obligando. Et ipsamet die instantia prefati 
d. Jo. Gabriel Bonconti mercator Bononiensis et Augustinus 
Turchi mercator Lucensis pro se et sociis suis predictis ad 
preces et requisitionem dicti dni Pétri principalis pro tra- 
ditione et consignatione predictarum XII petiarum peri- 
stromatum per dictum Petrum Rome ut prefertur facien- 
darum et pro omnibus aliis per dictum Petrum promissis 
fidejusserunt se et quemlibet eorum in solidum cum efficaci 
et valida forma obligando dummodo pro parte dictorum 
depositariorum seu s*ni dni iiri pape antedicti Benedicti de 
Gualterottis ipsis fidejussoribus predicto Petro et ejus 
nomine supradicta summa XII millium Lt» ducatorum auri 
de caméra numeraretur et non aliter nec alio modo prout 
hoc et multa alia ad hoc negocium facientia tam diversis 
publicis instrumentis rogatis et subscriptis manu discreti 
viri D. Michaelis de Heyst clerici Leodiensis diocesis 
publici apostolica et imperiali auctoritatibus notarii quam 
nonnullis scripturis et cedulis privaiis de super per partes 
confectis latius apparere et contineri dicuntur que seu quas 
illorumque et illarum veriores tenores plena relatio ha- 
beatur. 

Gumque postmodum dictus dhus Petrus van Aelst 
cupiens prout equum erat ac prudentis et probi viri offîcio 
incumbebat dictorum suorum fidejussorum indemnitati et 
exonération! providere per infrascriptos artis peritos viros 
probos dicta peristromata seu pannos bene juste et fideliter 
examinari circumspici et estimari procuraverit ad finem et 



APPENDICE 143 

efFectum justificationis dicte sue promissionis, videlicet 
quoad qualitatem et bonitatem de qua supra fit mentio : 
Hinc est quod in mei etc. personaliter constituti discreii 
viri magri Angélus de Farfengo laicus Cremonensis s»"» dhi 
îîri pape Clementis septimi in Urbe recamator in regione 
Pontis et Mag*" Joannes Lengles de Calesio recamator in 
Urbe per prefatum Petrum ad effectum predictum electi 
medio eorum et cujuslibet eorum juramento in manibus 
mei notarii infrascripti tactis per eos et eorum quemlibet 
ad sancta dei evangelia scripturis sacrosanctis solemniter 
prestito asseruerunt et affirmarunt se omni respectu favoris 
metus vel gratie postposito sed pro veritatis et justicie 
elucidatione prout salva bona conscientia melius potuerunt 
bene et diligenter et attente vidîsse et circumspexisse et 
examinasse ac paragonasse dicta peristromata seu pannos 
et quantitatem et qualitatem materie qua contexta et ela- 
borata fuerunt ac illis sic visis circumspectis examinatis et 
paragonatis ad infrascriptas estimatiohes et judicia meliora 
quibus secundum suas conscientias melius potuerunt deve- 
nisse, videlicet sub his verbis vulgaribus italicis scriptis et 
contentis in quadam cedula per me notarium coram dictis 
estimatoribus et eorum quolibet ac testibus infrascriptis 
alta et intelligibili voce perlecta, cujus tenor de verbo ad 
verbum sequitur, et est talis : 

Noi M» Angelo da Cremona et M« Joanne Lengles de 
Calais recamatori in Roma dicemo che la tapeceria quale 
Pietro Van Aelst ha consignato ultimamente a papa Clé- 
mente de la Nativita de Xpo sono bene et lialmente facte 
et meglior laboraie del tapezaria che quelle de sto Pietro 
et sancto Paulo li quali dicto Pietro Van Aelst ha fatte luy 
et consignate a papa Leone. Et anchora judicano (sic) che 
r ultimi dicti panni de tapezaria consignati a papa Clémente 
sono piu ricchi d'oro et di seta che quelli de s^o Pietro et 
sancto Paulo. Et sopra la .conscientia nra et nro miglior 



144 I-ES HISTORIENS DE RAPHAËL 

judicio judicamo che dicti panni ultimo consignati sonno 
piu ricchi un terzo parte (sic) d'oro che non sonno quelli de 
Sto Pietro et sancto Paulo avanti consignati, cioe secondo 
le mesure aie per aie et questo judicamo perche abiamo 
visti et revisti li sopradicti panni et tapezerie al paragone 
stese in capella del papa in palatio a Roma Tultimo di de 
marzo i53i. 

Qua quidem cedula sic ut premittitur per me nota- 
rium infrascriptum lecta et per dictos estimatores suc- 
cessive audita iidem Mâgri Angélus et Joannes estimatores 
tactis manualiter scripturis prescripte cedule in manibus 
mei notarii infrascripli jurarunt asserentes omnia et singula 
in dicta cedula contenta et scripta fuisse et esse vera secun- 
dum eorum conscieniie melius et verius videri. 

Super quibus omnibus et singulis dictus dnus Petrus ' 
Van Aelst sibi et aliis quorum interest aut quomodolibet 
interesse poterit a me notario infrascripso fieri petiii unum 
vel plura publicum seu publica instrumentum et instru- 
menta (omni meliori sapientis judicio et intellectu facta 
tamen substantia in aliquo non mutata dictanda et corri- 
genda.) Acta fuerunt hec Rome in regione Pontis primo 
ante apothecam dicti Magri Joannis Lengles presentibus 
ibidem discretis viris Mâgro Hieronimo de Fabris de 
Urbino banderario et Magro Jacobo de Senis calzulario 
in dicta regione quoad estimationem dicti Mâgri Joannis. 
Et quoad vero estimationem juratam dicti Magri Angeli in 
apoiheca ipsius Magri Hieronimi presentibus ibidem 
eodem Mâgro Hieronimo et Matheo filio q. Leonardi 
Gaillardi laico Neapolitano testibus ad hec omnia et sin- 
gula respective habitis vocatis et rogatis dictos mâgros 
estimatores ut asseruerunt cognosceniibus *. » 

I. Archives du Capitole. Documenl qui m'a été obligeamment signalé 
par M. le chevalier Bertolotti. 



APPENDICE 145 

VII 

DESCRIPTION DES PRINCIPAUX OUVRAGES DE RAPHAËL 
PAR UN AUTEUR DU XVl® SIECLE ^ 

« A di 14 marzo i543. Memorie di più chose, et prima : 

« Dipoi alla morte di Bramante fu sopra alla fabricha in 
suo scambio un certo fra Jocondo vinitiano ; e Rafïaello da 
Urbino insieme a Antonio da san Gallo ; dipoi la morte di 
detto fra Jocondo : et Raffaello da Urbino seguitô delta 
fabricha. 

Su nel Palazo del papa v'é tre sale, overo tre camere 
dipinte di mano di Raffaello da Urbino, che son cose bellis- 
sime tutte,tanto bene et di disegno et colorite,che è mara- 
viglia. Et cosi le loggie fatte per ordine di detto Raffaello, 
fatte di modo dell' antiche a grottesche et con varie histo- 
riette, molto mirabilmente faite, come si puô vedere, 
cosi di pittura come di slucchi. 

E per la nave di mezo (S, Agostino) in sulla mano 
sinistra, v'è in uno pilastro una Sant' Anna di marmo di 
mano d'Andréa dal Monte a Sansovino, cosa certissima 
bella et molto maestrevole et molto grata a vederla : et 
sopra a detta Sant' Anna v'è dipinto un profeta con due 
putti di mano di Raffaello, cosa bellissima. 

In Santa Maria délia Pace, ail* entrare in chiesa a mano 
destra, la prima cappella dipinta di mano di Raffaello da 
Urbino, che v'è dipinto cel-te sibille con certi agnoli, 
tanto bella opéra, quanto sia in Roma di sua mano. 

In detta chiesa (S. Maria del Popolo) vi sono due quadri 
dipinti di mano di Rafïaello da Urbino, che s'appicchano 
per le solennità a certi pilastri; che in uno v'è una meza 
Madonna con un pulto a diacere, et un poco di Giuseppo, 

I. Bibliothèque nationale de Florence. Fonds Magliabecclii; classe XVI f, 
pal. 5, n» 17, ff. 99 et ss. 

10 



146 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

che è uno quadro tanto bene facto quanto cosa di sua 
mano; et nell' altro v'è la testa dipapa Julio con la barba, 
a sedere in une sedia di velluto ; che la testa, e' drappi 
e tutto, e maravigliosa. 

In Santa Maria Araceli v'è la tavola deir altare mag- 
giore, di Raffaello da Urbino, cosa bella et mplto ben 
fatta. 

In Transteveri in nel Palazo che fu di messere (ou monsi- 
gnore) Agustino Chisi sanese, v'è una Loggia dipinta di 
mano di Raflaello da Urbino, che la prima loggia che è 
nel cielo délia volta vi è il convito di tutti gli Dei, cosa 
molto bene condotta : et le lunette di detta volta, dipintovi 
varii Dei tante cose bellissime dipinte in frescho : dreto 
in un altra Loggia che risponde in sul giardino, vi è di 
mano pure di Raffaello, el charro di Galetea tirato da dua 
delfini; e il cielo di detta volta è di mano di Baldassarre 
da Siena. 

In detta Chiesa (S. Piero a Montorio) v*è la tavola deir 
altare maggiore dipinta di mano di Raffaello da Urbino, 
tanto bene disegnata e colorita che délie cose di Raffaello 
è maravigliosa : che di sopra v'è la Trasfiguratione, et di 
soito sono tutti gli apostoli, che vi è uno spiritato. 

In bottega d'uno pittore, vissi di mano di Raffaello da 
Urbino uno chartone che èla lapidazione di S. Stefano,et di 
sopra una aparizione di uno Dio Padre et Jesu; et la tavola 
d'esso dichano è sera a Genova nella chiesa di sancto 
Francesco di mano di detto Raffaello. 

Una tavola di una pialta {sic) molto bella. 

A di 3o di marzo in Roma 

In decto palazo (del Papa) è una bellissima udienza 
dipinta di mano di Raffaello da Urbino, et evvi uno bellis- 
simo quadro d'ebano chomesso chon moite belle parte et in 
sala et moite belle figure di mano d'esso Raffaelo et sua 
discepoli. 



APPENDICE 147 

Et una bella chamera anchora meglio de Taltre di mano 
d'esso. 

Et in sala che si dice di Farnese è uno bellissimo quadro 
tutto storiato di figure e ucegli e animali, et uno bello 
fregio et faito di legniami di più cholori et in prospettiva. 

In sancto Spirito (sic), di mano di Rafïaello da Urbino 
incontro una colonna è uno sancto con dua Angeli, e sotta 
a detta è una S. Anna di marmo di mano di Andréa da 
Sansovino. » 



VIII 



LETTRE DE GIOVANNI ANTONIO DOSI, RELATIVE A UN DESSIN 

DE RAPHAËL 

Mollo Magco S. Cavalière 

« Per la lettera di V. S. con la listra o visto quanto fa di 
tara. lo la rimando e in tutto vi agiungho tre scudi, la potra 
rimandare quegli che non vole elordine de denari et ancho 
se la manda li denari del cartone di Raffaello lo mandero 
subito e gli faro fare una cassetta e acomodarlo che non si 
guasti. V. S. mandi sette scudi per esso per che non lo 
posso havere per mancho ; mandero e disegni che già si 
messero da banda del Salamancha nel stesso modo de gli 
altri. V. S. fara quel tanto che allei piacera. 

Ho anchora trovato una carta di Michelagniolo la quale 
è mia havendola bazzarata con altri disegni; non ci mettero 
prezzo. V. S. ne fara quel tanto che la vuole non ci met- 
tendo prezzo alcuno, ne spero del altre per che mené sono 
State promesse da m : Severo che sa chi ne hà forse 
20 pezzi con molti altri di vari maestri. 

Quanto a quel che mi scrive di disegniare vari peiti dal 
antico non manchero, ben che ne habbij per il passato 
disegniati assai e ne faro quanti ne potro havere e de più 



148 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

belli. Et non essendo questo per altro resto per servirla 
sempre. Che il S. Dio la contenti. Di Roma a di p» Agosto 
1578. 

Di V. S. afectionatiss. ser»"®. Gio : Ant» Dosj ». 

(Sans adresse.) 

(Collection de M. Morrison. Communiquée par M. Thi- 
baudeau.) 



IX 



NOTE DE DIVERS TABLEAUX DE RAPHAËL CONSERVES A ROME 

EN iSqS 

Collection du cardinal Paolo Emilio Sfondrati : 

« Una madonna di Raffaele, che era prima in strada del 
Popolo. 

« Un ritratto mezza figura di Papa Leone, di Raffaele. 

« Un Cristomorto, mettendolo nella sepoltura di Raffaele, 
quadro piccolo. » 

Collection de la comtesse de Santa Fiore : 

a Una donna nuda ritratta dal vivo, mezza figura di 
Raffaele. » 

Collection de Lelio Cinquini : 

« Un quadretto tondo con una Madonna e due teste 
appresso di Raffaele. Tutte cose in somma eccellenza. » 

(Zeitschrift fïir bildende Kunstj 1870, p. 49, 5o, 5i, avec 
des commentaires dans lesquels le savant éditeur, M. L. 
Urlichs, détermine l'identité de la plupart de ces tableaux, 
et notamment celle du portrait de femme nue, dans lequel 
il reconnaît la Fornarine du palais Barberini.) 



APPENDICE 149 

X 

LES TABLEAUX DE RAPHAËL AU CHATEAU DE FONTAINEBLEAU 

EN 1625 
D^PRÈS LE DIARIUM DE CASSIANO DEL POZZO^ 

« Da queste stanze calamo alla caméra délie pitture, 
cominciando qui a veder quelle di Raffaello. Primiera- 
mente un quadro di 7 o 8 palmi di altezza in tavola, nel 
quale d' esquisiiissima maniera è dipinta la Vergine, ilSalva- 
tore, che salendo con piedi dalla cunna par che voglia 
accarezzarla, abbraciandola et dietro essa sta santa Elisa- 
belta... (Suit la description de ce tableau, dans lequel le 
lecteur aura déjà reconnu la Sainte Famille de François !«'.) 
E quadro perfetto, ma assai dannegiato di scrostature da 
vernici dategli per altro tempo a sproposito. 

« 2* Quadro fù un S. Michèle Arcangelo, pure in tavola 

di altezza di 9 palmi incirca, con figure grandi al vero 

nel lembo délia corazza vi è scritto il nome del pittore et 
l'anno, cioè del i5i8 in Roma. 

« Il 3^ che si vedde fù uno d'una santa Margarita di 
palmi 6 di altezza, pur in tavola, largo poco più di tre 
palmi et mezzo; la figura è in habito di Vergine tutta ves- 
tita, in atto di conculcare ai piedi il drago, che rivoltando 
sotto sopra la testa, mostra una grandissima ed orribile 
apertura di bocca. E questo quadro guasto assaississimo, 
havendo in non poche occasioni patito il fuoc.o. 

« L'ultimo fu un ritratto, dicon délia regina Giovanna 
di Napoli et è vestita di rosso con un panno in testa delF 
istesso colore. 

« Vedemo inoltre di man dell' istesso una madonna in 
tavola di 4 o 5 palmi alta et di compétente larghezza, con 

I. Inédit. Voy. au sujet de cette précieuse description, antérieure de 
quinze ans à celle du P. Dan, la Revue critique du 8 juillet 1876. 



i3o LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

alcun' altre figure, cioè S» Elisabetta, i due bambini e due 
angeletti; il tutio dipinto di bellissima maniera e ben con- 
servato. 

« Eranvi in oltre diversi ritratti : uno di man di 
Giacomo da Portormo, nel quale è ritratto lui stesso in com- 
pagnia di Ratfaello ; un altro dicesi di man del medesimo 
fatto per Gaston di Fois, etc.. ^ » 



XI 



JUGEMENTS PORTES SUR RAPHAËL PAR LE BERNIN '^ 



«Paul Véronèse est un grand peintre, mais trois ou 
quatre tableaux de luy suffisent; ce n'est pas le goust de 
M. de Chantelou, a-t-il reparty, mais de qui en peut on 
avoir, qui les esgalle. J'ay respondu de plusieurs, et qui 
mesmes les surpassent de beaucoup, de Rafaël et de Jules 
Romain. Et pensés-vous, lui ay-je dit, qu'un tableau d'An- 
nibal Carache ne fut pas plus à estimer ? Le Cavalier a pris la 
parole, et a dit qu'ouy, et de beaucoup, que si Annibal 
eust esté du temps de Rafaël, il eust pu luy donner de la 
jalousie, à plus forte raison à Paul Véronèse, au Titien et 
au Corrège, tous lesquels avoient eu le peindre, que Michel 
Ange avoit eu raison de dire, que Dieu n'avoit pas permis 

1. Il s'agit du tableau du Louvre connu sous le nom de Raphaël et son 
maitrv* d'armes (catalogue Villot, n» 386; catalogue Tauzia, n*» 374). On 
voit que l'attribution à Pontormo est bien antérieure au P. Dan, sur le 
compte duquel on la mettait jusqu'ici. 

L'inventaire du palais de Granvelle, en 1607, mentionne «< le pour- 
traict de Rafaël d'Urbin et dudit Perdenone, faictz sur toille, hault d'en- 
viron quat.re piedz et large d'environ trois et demy, sans molure, n* 261. » 
(Castan, Mo)iographie du palais Granvelle à Besançon. Besançon, 1867, 
p. 66.) 

2. Ces passages m'ont été obligeamment communiqués par mon savant 
ami M. Ludovic Lalannc. Ils sont extraits du Journal de Voyage, dont 
M. Lalanne prépare la publication. 



APPENDICE i5i 

que ces gens-là sçussent dessiner, parce qu'ils eussent esté 
plus qu'hommes. Le Cavalier a ajouté que qui mettroit des 
tableaux de tous ces maîtres en parangon de ceux de 
Rafaël, s'il y avoit à désirer dans ceux de Rafaël, ce ne 
seroit qu'une chose, mais qu'en ceux de tous ces autres, il 
y auroit beaucoup de parties à désirer, que Rafaël avoit eu 
la justesse au dessin, la belle composition, le costume, la 
grâce, les beaux habillemens, la belle et régulière position 
des figures selon la perspective ; ce que n'avoient point eu 
tous ces autres, qu'il luy avoit à la vérité manqué le beau 
peindre des Lombards, mais qu'eux de leur costé avoient 
esté disproportionnés, sans dessein, et sans costume, qu'on 
voit que le Poussin, qui estoit le plus grand peintre, et le 
plus sçavant qui fust, après avoir imité un temps le Titien, 
s'estoit enfin aresté à Rafaël, faisant connoistre par là qu'il 
l'estimoit au-dessus des autres. » 

J'ay mené après disner le Cavalier à la salle des Anti- 
ques que M. Colbert m'avoit prié de luy faire voir. Il a 
dit que ce que l'on pouvoit y faire, estoit de faire repolir 
les marbres, dont elle est ornée pour ce qu*ils ont perdu 
leur lustre, et faire à la voûte un ornement de stuc enrichy 
avec de Tor. Il avoit conté en disnant que les PP. Maro- 
nites de Rome avoient un tableau, qui passoit pour estre 
de Rafaël, qu'on les avoit sollicités diverses fois de s'en 
deffaire, que ces PP. n'avoient jamais voulu y entendre, et 
le tenoient si caché, qu'on ne pouvoit pas mesme le voir ; 
que le cardinal ayant enfin obtenu du général, qu'on l'en 
accommoderoit, il avoit prié le Cavalier de le voir avant 
de convenir de prix, pour luy en dire son sentiment, 
qu'aïant esté voir ce tableau, qu'on faisoit si grand mistère 
de monstrer, après l'avoir bien considéré, il trouva que 
c'estoit une méchante copie, si bien qu'il dit à ces bons 
PP. qu'ils avoient eu raison de bien cacher leur tableau, 



i!)2 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

qu'il leur conseilloit de le tenir toujours de mesme, et de 
ne le monstrer, que tout le moins qu'ils pourroient, puis 
s'en alla rendre conte au cardinal de ce que c'estoit. Je dis 
au Cavalier, que j'avois oUy dire à la Reyne Mère, il y avoit 
deux ou trois ans, que le Roy d'Espagne avoit voulu tirer 
de Cicile (sic) un tableau de Rafaël qui y estoit, et qu'il 
s'estoit fait une émotion du peuple si grande, pour empes- 
cher que l'on Tenlevast, qu'il avoit esté impossible de le 
tirer, l'abbé Butti dit que le Roy d'Espagne l'avoit eu enfin, 
ayant fait substituer en sa place une copie, qui avoit este 
faite auparavant, que c'estoit un Christ portant sa croix. 

L'on luy a monstre ensuitte le tableau de Rafaël, donné 
par deffunct M. de Fontenay, à M. le cardinal Mazarin, et 
qui est pareil à celuy qu'avoit M® Desouches, hormis qu'en 
celuy-cy la figure du Saint Jean n'est pas achevée ; le garde 
robe ayant dit que celuy-cy est l'original, le Cavalier a 
montré une main, et a dit à de ces parties, l'on connoist 
qu'un tableau n'est pas original ; cela, a-t-il dit, n'a jamais 
esté peint de Rafaël, il faut que ce soit de Jules Romain; 
Il a trouvé la sainte Elizabeth fort belle, et monstrant 
comme elle est habillée, il a dit : voilà comment le signor 
Poussin drape ses figures. Le garde robe luy a fait voir 
après un portrait de vieille, qu'il a dit estre celuy de la 
mère de Michel Ange et fait de sa main, le Cavalier a 
assuré qu'il n'estoit pas peint de luy. » 

XII 

EXTRAITS DES LETTRES DE MARIETTE A BOTTARl ^ 

« Monsieur, 

Je puis pourtant me vanter de posséder le plus bel 
assemblage de desseins qui soient en France. Actuellement 

I. Inédites ou publiées pour la première fois dans le texte original. 



APPENDICE i53 

j'en ai un sous les yeux, qui si vous me le permettez me 
fera faire une observation qui ne vous sera pas tout à fait 
indiffe'rente Elle vous aidera du moins à rectifier une notte 
que vous avez faite sur une lettre de Raphaël dans le recueil 
de Lettres écrites par des Peintres dont vous venez de nous 
enrichir. Il s'y agit d'un dessein de la Crèche que Raphaël 
envoyoit au Francia, et vous avancez que c'est peut-être le 
même duquel y a une estampe gravée par Bloémaert. 
Soyez, Monsieur, certain du contraire. Celte estampe n'a 
point été gravée d'après un tableau de Raphaël. Si vous 
l'examinez avec attention, vous n'y devez point trouver sa 
manière, mais plutost celle d'André Schiavon ; aussi ce 
tableau est-il de ce dernier... (Lettre du 5 septembre lySô.) 

A Paris, ce 6 juin lySS. 

Monsieur, 

J'étais fort impatient que vous eussiez le travail que je 
vous avois promis de faire sur la vie de Raphaël, écrite par 
le Vasari, non que je crus vous donner quelque chose de 
nouveau et qui en valût la peine.... 

Dans celles que je vous communique il y en a une qui 
regarde le tableau de Raphaël que Balthasar de Pescia 
avoit fait mettre dans l'Église du lieu de sa naissance, et 
qui est présentement à Florence. J'ai hazardé sur cela quel- 
ques conjectures, mais depuis j'ai lu dans la nouvelle édi- 
tion du Borghini que le tableau a été mis dans l'état qu'il 
est par un peintre moderne, le Cassana; si le fait est vrai, 
il faut effacer tout ce que j'ai dit de contraire. J'ai parlé 
suivant l'impression que fit sur moi ce beau tableau, lorsque 
je le considérai attentivement sur le lieu. Mais j'ai pu me 
tromper et je m'en rapporte plus volontiers aux gens du 
pays qui en doivent être mieux instruits. Cependant l'on 



i54 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

ne risque rien à s'assurer plus positivement du fait, et c'est 
à quoi je vous exhorte. 

Il se pouroit faire que ce Cassana eut été simplement 
chargé de netoyer le tableau, qui étoit depuis longtems 
dans un petit lieu, peu fréquenté et y étant en quelque ma- 
nière enseveli dans Toubli ne pouvoit manquer d'avoir 
besoin d'une réparation, mais que le Cassana ait été assez 
téméraire pour terminer un tableau que Raphaël n'avoit 
fait que préparer, c'est en vérité ce qui ne tombe pas sous 
le sens et qui causeroit la plus grande disparate^ car je 
défierois au plus habile peintre moderne, de pouvoir jamais 
accorder son pinceau avec celui de Raphaél sans qu'il en 
résultât un désaccord choquant et vous ne verrez point 
cela dans le tableau dont il s'agit. Il n'a donc pu être 
achevé que par des élèves de Raphaël qui avoîent la même 
manière de peindre, et par là je reviens à mon premier 
arrangement de conjectures, et sans le vouloir, je leur prête 
insensiblement une nouvelle force, en continuant cepen- 
dant de les soumettre à votre sage décision. Quelques 
recherches que j'aie faites jusques à présent pour sçavoir ce 
que ce pourroit être que le tableau de Raphaël qui étoit à 
Vérone chez le comte de Canossa (Vasari, page 84), je n'en 
ai jamais pu rien apprendre. Il paroit cependant que c'étoit 
un des principaux ouvrages de Raphaël. Avez-vous sur cela 
quelques notions ? Si vous continuez d'agréer mes recher- 
ches je tâcherai de vous en fournir encore quelques-unes. 

En parcourant le livre Viaggio pittoresco da Giac. Barri 
Pittore, j'y apprends que dans l'église d'une paroisse près 
de Lucques, nella Pieve di Lamari^ est un admirable 
tableau de Raphaël représentant la sainte Vierge, avec 
saint Antoine, saint Barthélémi et saint Bernardin de Sienne; 
vous en ferez mention si vous le jugez à propos, et s'il est 
vrai que ce tableau soit tel qu'on l'indique. Le Dominici 



APPENDICE i55 

qui a donné en dernier lieu les vies des Peintres napoli- 
tains annonce aussi (page 5o3, tome III), un tableau de 
Raphaël qui est dans la sacristie des Dominicains à Naples 
et qui représente l'Annonciation de la sainte Vierge. Il ne 
faut laisser rien perdre de tout ce qui appartient à un 
artiste tel que Raphaél. (Lettre du 14 juillet lySS.) 

•.. J'ai aussi reçuTestampe d'une des portes du Vatican, 
et je vous dirai avec ma franchise ordinaire que de la façon 
dont cette estampe est exécutée, je ne regrette point que 
l'entreprise n'ait pas été poussée plus loin. Quelle différence 
de cette gravure avec le dessein que j'ai, fait parle Poussin, 
d'après la même porte, car il est bon que vous sachiez que 
je possède deux grands volumes où sont dessinés par le 
Poussin tous les ornements des portes et des fenêtres du 
Vatican dont Raphaël ou ses dissiples ont donné les des- 
seins et je ne crois pas qu'il se soit jamais rien exécuté 
dans ce genre avec autant de précision et' d'intelligence. 
C'est un ouvrage qui fut fait par ordre de Louis XIII, 
lorsqu'on travailloit sous ce règne à la construction du 
Louvre, où Ton vouloit que les portes fussent décorées 
dans le même goût que celles du Vatican, et il faut croire 
que cette belle idée avoit été suggérée par le Poussin même. 
J'ai eu le bonheur de trouver ces deux volumes et de les 
achetter dans le tems qu'on fit la vente de la Bibliothèque 
du grand Colbert, et j'ai toujours regardée cette aquisition 
comme un coup de fortune. (Lettre du 3 septembre 1759.) 

Vous me surprenez beaucoup. Monsieur, en me disant 
que les quatre Prophètes qui sont peints dans l'Église de 
la Pace, sont un ouvrage du Rosso. J'étois dans la persua- 
sion que Raphaël qui a peint les Sybilles avoit pareillement 
peint ces Prophètes, et j'avois de plus l'autorité des estam- 



i36 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

pes de ces peintures qui ont été gravées à Rome en 1660, 
par Château, et qui les donnent à RaphaeL 

J'y vois, je vous l'avoue, beaucoup plus de sa manière 
que de celle du Rosso, et si vous y prenez garde, Richardson 
que vous citez (tome III, p. i58), dit que son père avoitdes 
desseins de Raphaël pour ces -figures de Prophètes. Il est 
vrai que le sieur Richardson n'étoit pas un grand connois- 
seur, et que le nombre de ses méprises ne donne pas beau- 
coup de confiance pour ses décisions. Ainsi supposez que 
les d. Prophètes ayent été peints comme vous le dites, par 
le Rosso, il faut regarder cet ouvrage comme celui où il s'est 
le plus étudié à se rapprocher de la manière de Raphaël, et 
il faudra corriger l'inscription qui se lit au bas des deux 
estampes que je vous ai indiquées, et mettre le nom du 
Rosso au lieu de celui de Raphaël. (Lettre du 24 mai 1760.) 

Recevez mon compliment sur Taquisition que vous 
venez de faire pour S. E. Mgr le cardinal Corsini du portrait 
de Jules II par Raphaôl, et souffrez en même tems que je 
vous témoigne mon regret de vous voir dépouillé par les 
Anglois, de ce bel amas de desseins qui étoit entre les mains 
du cardinal Alexandre Albani. (Lettre du i^r août 1762.) 

J*ai eu l'honneur de vous dire dans ma dernière lettre 
du 16 décembre qu'incessamment je vous écrirois ce que je 
pense du tableau dont je vous ai parlé et qui me paroit être 
un ouvrage de Fra Bartolomée. Je sors de le voir, et il m'a 
fait un nouveau plaisir. Le pinceau en est moelleux, les 
teintes fondues, le coloris vif et doré et le dessein précis et 
de bon goût autant que mes connoissances peuvent me 
fournir, je persiste à le croire une production de l'auteur 
florentin, auquel je l'ai donné, sans pourtant vouloir abso- 
lument le garantir. Car je ne trouve rien de si équivoques 
que ces sortes de baptêmes. 



APPENDICE 07 

Le tableau est en hauteur, il porte environ 3 pieds 
de haut sur deux pieds et demi de large. Les figures sont 
de grandeur naturelle et à Texception de TEnfant Jésus, 
elles sont toutes en demi-corps. Il y en a cinq dans la com- 
position; les principales sont celles de la sainte Vierge et 
de l'Enfant. Les autres consistent dans une sainte Elisabeth, 
un jeune saint Jean, et je pense un ange qui est dans les 
derrières. Voilà tout ce qu'on peut dire à l'avantage du 
tableau, mais comme chaque chose a son foible, je ne puis 
vous dissimuler un vice qui me paroit bien grand, c'est que 
le tableau est peint sur une pierre de Lavagne,ce qui le rend 
d'un transport difficile et périlleux, car cette matière se 
brise au premier choc et notre tableau en a déjà fait la 
triste épreuve. La pierre est séparée en deux en un endroit 
et pour rajuster la fracture il a fiiUu y mettre du mastic, 
ce qui ne s'est pu faire sans empêcher la fente de paroitre. 
On vouloit et l'on veut encor que ce tableau soit de Raphaël. 
En conséquence on en demandoit 3o,ooo livres; il ne s'est 
présenté aucun acheteur, et le prix en est considérablement 
diminué. On le donneroit, dit-on, aujourd'hui pour 6,000 1. 
et sans doute, que si on en venoit à un marché, on pourroit 
peut-être l'avoir à un meilleur compte encore. Le tableau 
est renfermé dans une nouvelle et très belle bordure, c'est 
une circonstance que le marchand m'a fait observer, et que 
je ne veux pas vous laisser ignorer, quoyque ce soit celle 
dont je pense que vous faites le moins de cas. (Lettre 
du 5 janvier 1765.) 

Vous avez en vérité bien raison de dire que l'on montre 
ici et dans les Pays-Bas trop de chaleur pour les ouvrages 
des peintres flamands. Vous seriez surpris de l'argent 
qu'on vient de donner d'un recueil de desseins presque 
tous flamands, dont un curieux s'est défait. Il y avoit 
parmi un beau dessein de Raphaël qui a été payé i,5oo 1., 



i38 LES HISTORIENS DE RAPHAËL 

mais quelle comparaison d'un pareil dessein avec des desseins 
d*yv rognes, de troupeaux de beufs et d'arbres qui se sont 
vendus des Sooetooo 1. chacun ! (Lettre du 12 octobre lyCîS.) 

Chaque dessein (de Taddeo Zuccaro) étoit accompagné 
de son inscription et de vers italiens qui en apprenoient le 
sujet, et Frédéric y en avoit ajouté quatre autres comme 
pour donner un témoignage de son respect pour son frère 
Thadée, et de celui que Thadée lui-même avoit pour 
Raphaël, Michel-Ange et Polidor. Chacun de ces peintres 
est représenté dans un des desseins. Zuccaro a emprunté 
la figure du Prophète que Raphaël a peinte à S. Augustin 
pour donner le portrait de ce dernier peintre. Michel Ange 
est représenté de même sous la figure de son Moyse, et 
Polidor sous celle d'une des divinités de la façade « Alla 
Maschera d'oro ». 

Trois vers italiens mis dans la bouche de Thadée expri* 
ment sur chaque dessein ce qu'il pensoit de ces grands 
maîtres, ses modèles, lesquels par autant de vers lui répli- 
quent chacun de la façon la plus flatteuse sur l'excellence 
de ses talens... 

Plusieurs desseins représentent Thadée dessinant le 
jugement universel de Michel Ange, les bas-reliefs anti- 
ques, les peintures des façades de Rome par Polidore, 
celles de Raphaël au Vatican et dans la Loge de Chigi, où 
il lui arriva souvent de passer les nuits à la belle étoille, et 
ce dernier trait n'étoit pas oublié, il faisoit le sujet d\in des 
desseins *. » 

I. On trouvera dans le Grand Dictionnaire universel du XIX* siècle 
de Larousse (t. Xill, p. 696), la liste des principaux tableaux modernes 
consacres à Raphaël. 



LISTE 



DES AUTEURS QUI SE SONT OCCUPES DE RAPHAËL 
ET TABLE DES OUVRAGES ANONYMES * 



Abel de Pujol, Précis his- 
torique 102 

About (Edmond) et Bauer, 
Tapisseries 117 

Agincourt (d') 62 

Agricola, Aîcune osserva- 

:;ioni 78 

A hymn to the ligth of 

the world 1 1 1 

Alberli (G. E. R.), Raphaël 

tmd Mozart 47 

Alberii (Fra Leandro) . . 22 
Alberti (Romano) .... 25 

AIdroandi 26, 27 

Aleardi 62 

Algarotii 38 

Alippi, Un miovo docii- 

mento .... 55, 129, i3o 
A II the cartoons of Raphaël, 1 1 2 

Amaury-Duval 66 

An accottnt of the disco- 

very- 99 

An accoiint of Raphaels 

celebrated fresco . ... 82 
(Annales archéologiques) . 69 
Antoine (P. J.), Raphaël 

et son portrait par lui- 

même 106 



(A ntologia delVarte pitto* 

rica) 40 

Anvers (N. d), Raphaël . 54 

Aquarone 121 

Arco (comte d^; 21 

Arco (comte d'), Notifie e 

document i. .' 109 

Arco (comte d'), Noti^^ie 

intorno agli ara:^:{i, . 117 

Arétin (Pierre V) , . . 19, 21 

Argens (marquis d') . . . 38 

Argenville (d') 37 

Arioste (I*) 16, 128 

Armenini 25 

Armstrong (W.) 55 

Arnim (Achim d') . . . . 60 
Ascanii (Giacomo delli), 

Nuova descrittione* . . 89 

Auber 69 

Audin i32, i33 

Baldinucci (Phil.) .... 34 

Balzac (H. de) 68 

Bandelloni, Brevi noti:^ie. 5ç) 

Barbier (Auguste) .... 67 

Barri 154 

Batte, Le Raphaël de M. 

Morris Moore 104 

Bauer. Voy. About. 



I. Nous ne reproduisons à la suite des noms d'auteurs que les titres des 
ouvragés spécialement consacrés à Raphaël. 



lÔO 



LES HISTORIENS DE RAPHAËL 



Baumann 53 

Bayersdorffer 124 

Becker 73 

Belloc, /« Vierge au Pois- 
son • . . . . 194 

Bellori (J. P.), Descri- 

:;ione. 10,19,28,43,77, 84 

Belly, la Vierge au Poisson. 94 

Bembo i5 

Benvignat I25 

Bernin i5o, i52 

Bersot 40 

Berthollet. Voy. Guy ton. 
Bertolotii . . . i34, i35, 144 
Betti, Sul ritratto di Leo- 
ne X 108 

Beyle. Voy. Stendahl. 

Biondi (L.) 60 

Biondo (M. A.) ... 17, 18 

Blanc (Charles). . . . 48, 122 
Blomberg, Raphaels Fabel 

der Psyché 85 

Bocchi 35 

Bode(W.) 64, 124 

Boissârd (J. J) . . 25, 26, 27 
Bombourg (J. de), Recher- 
che curieuse. ... 32, 71 
Bonacci-Brunamonti,/?j/- 

faello San:^io 54 

Bonfanti, AlV illustre . . 98 

Bonnaffé (Ed.) 35 

Borghini (R.) . . . . 24, i53 

Boschini 3o 

Bosse (Abraham) 3o 

Bottari. 8, i5, 17, 21, 28, 

36, i52-i58 
Boucher Desnoyers, Ap- 
pendice 47 

Boutmy (Emile) 63 

Bowies, The cartoons of 



Raphaël ii3 

Bracciolini (Franc.) ... 29 
Braghirolli. Voy. d'Arco, 

Noti:j;ie e documenti. 
Braun (G. Ch.), Raphaël 

Sani^io von Urbino . . 41 
Braun (G. Ch.), Raphaël 

Sanpo's... Leben und 

Werke 41 

Braun (J.W. }.),RaffaeVs 

Disputa 80 

Breton (Ernest), Notice. . 49 
Brognoli. Voy. Cerroti . . 
Brosses (Charles de). 35, 37 

Brun (Charles) 64 

Bullart 34 

Bunnètt 5o 

Burckhardt 64 

Bûrger. Voy. Thoré. 
Busscher (Edmond de), 

Étude 83 

Bussler, der Rafaël Saal. 72 
Bussler, die Alba Ma- 

donna 95 

Byron 67, 68 

C. H. (Chambers Hall), 

the Picture 90 

Calcagnini (Celio) .... 16 
Camporesi, A Sua Eccel- 

len:^a 60 

Campori (marquis Giu- 

seppe) 6, 28, 62 

Campori (marquis Giu- 

seppe), Noti:{ie e docu- 
menti 5i 

Campori (marquis Giu- 

seppe), Notii^ie inédite, 

16, 49, 5o 

Cancellieri (Fr.) 112 

Cancellieri (Ff.), Lettera. 80 



TABLES 



lOl 



Carducho ^^N'inc.) nj 

Carpi. Voy. Catalofçue. 

Carr (Comyns) <>5 

Carrière (M.) ÔG 

Cartier G8 

Carus 97 

Casanova Jacques. ... 3(3 
Casclla, Le Triomphe de 

VArt loi 

Castan i5o 

Castiglione (Balth.j,i3, i6, 

24, 58, 59 

CaUiglionc (Sabba}. ... 18 
Catalogue and descrip- 
tions of a séries of ta- 

pestries 118 

Catalogue d'une magnifi- 
que collection ..... 71 
Catalogues of original de- 
signs 12G 

Cattermole, The book of 

the cartoons . . . 11 3, 114 
Cavalcaselle. Voy. Crowe. 
Cavalleri, La Tavola del 

San Luca . . . . 102, io3 
Cavallucci, la Madonna di 

Vallombrosa . . . 99, 100 

Cclio 34 

Cellini (Benvenuio". ... 22 

Celotti, Disegni i23 

Ce r rôti, Le Pitture délie 

Stan^e Vaticane. ... 79 

Champagne (J. B. de) . . 3i 

Chateaubriand 68 

Chattard 77 

Chennevières (H. de) . . i25 

Chennevières (marquisde) G3 

Choulant 69 

Ciacconio (Alph.) .... 23 

Cicconi, Raffaello .... 46 



Cicogna lO, 112 

Cicognara ... 18, 85, 112 

Cinelli 35 

Clauss,Z)i> TagimdNacht- 

stunden 83, 84 

Clausz 48 

Clément (Charles) .... 14 
Clément (Charles), 3//c/rc/- 
Ange, Léonard de Vinci, 

Raphaël 48, 49 

Cochin (C. N.). ... 37, 38 

Cock (E. de) 62 

Coindet 62 

Çolbacchini, A proposito. 107 

Colbacchini, Memoria . . 107 
Çolbacchini, Nuove osser- 

va^^ioni 107 

Colbacchini, Raffaello 
Sanufio ed un suo insi- 
gne dipinto 90 

Colbacchini, Un sublime 

dipinto 89, 90 

Colvin (Sidney) 107 

Comolli, Vita inedita. 10, 40 

Condivi 2, 21 

Conestabile (Carlo), Ico- 

nografia 91 

Conestabile (Giancarlo), 

Sidla vendita 91 

Constantin (A.). . . 124, I25 

Constantin, Notice. ... 124 
Gonti (Aug.), Deir arte 

sapiente di Raffaello. 53 

Coquerel (Athanase) ... 68 

Corkran 48 

Cornélius io5 

Costa, A more ed arte. 61, 62 

Couche 37 

Courajod (Louis), Obser- 
vations 123 

1 1 



ib-2 



LES HISTORIENS DE RAPHAËL 



Cousin (Victor) ()5 

Coypel 36 

Croweet Cavalcaselle,/îa- 

phael 56, 124 

Crozc-Magnan 87 

Cugnoni 85 

CunàdAXf The great Works. 73 

Curmer (Léon) 96 

Dalton, Rafaël iind die 
Stan^a délia Segna- 

tiira 79 

Dan (le P.)- • • 35, 149, i5o 
Daneo, Raffaello San^io 

temosforo 55 

Daret ( P . )* -^ brégé de la vie 
de Raphaël j 29, 3o, 32, 71 

Darras 69 

David (Emeric), La Visi- 
tation ^ par Raphaël . . 97 
David (Émeric), Extrait 

des Quatre Saisons . . 102 
Debrit, Un tableau de Ra- 
phaël à Genève .... 100 
Dehio, Die Komposition . 87 
Delaborde (vicomte Henri). 

57, io5 
Delacroix (Eugène). ... 70 

Delaiande 38 

Dennistoun, Notice of a 
portrait of Raffael, . . 106 

Denon (Vivant) 62 

Description ofthe Raphaël 

gem io5 

Descriptive catalogue of 
the Raffaello tapes- 

tries 118 

Deseine 77 

Dichiara:(ioni intorno alV 

Apollo e Marsia. 104, io5 
Diderot 40 



Die original Œlfarben 

Ski:^^e 89 

Di un antico dipinto ... 101 
Disegni originali di Raf- 
faello. Voy. Celotti. 

Dobbert 121 

Dohme (Robert), Das Le- 

ben Rafaels von Urbino, 45 

Dolce (Lod.) 21, 22 

Dominici 154 

Doni 18, 19 

Dosi 147, 148 

Drawings by Raphaël 122, i23 

Droz (Joseph) 65 

Du Bos (J. B.) 37 

Dumas (Alex.) , Michel- 

A nge et Raphaël San^io 46 
Dumas (Alex . ), Trois Maî- 
tres 46 

Dumesnil (J.) 14 

Dupaty 35, 40 

Duplessis (Georges). 1 3,44, 87 

Duppa, The life ... 41, 43 

Eastiake 65, 69 

Eastlake (lady), Frescœs 

by Raphaël 81 

Eitelberger, Rafaels A polio 

und Marsyas 104 

Engeimann [^ .) Beschrei- 

ben des Ven^eichn iss.-ji, 7 3 

Etex 70 

Exhibition of the arras . 1 1 3 

F. D. P., Cenni 79 

Fagan 56, 127 

Falconet (Etienne) .... 39 

Falconieri, Memoria. . . 59 

Farabuiini , Guidobaldo L 1 1 1 
Farabulini, Lettre sur la 
Vierge de sainte Claire f 

100, lOI 



TABLES 



i6S 



Farabulini, Raffaello e la 

Fornarina. . . 46, 61, 62 

Farabulini, Saggio. . . . 52 
Farabulini, 5ojpra ima Ma- 

donna 100 

Fea, Noti^^ie 28, 24 

Fea, Per la invenjione . . 59 

Félibien 3o 

Fernow 64, 1 1 2 

Festing, Mémorandum . iiô 
Fiascaini, Noti:i;ie istorico 

critiche 110 

Figucroa(Benito Pardo de) 

Examen analitico. 87, 88 
Fiorillo (J. D.), 19,24,40, 09 
Fisher (Joseph), Drjwm^^. 126 
Fisher (Joseph), Fac si- 
miles 126 

Fittler, Cartcons 112 

Flandrin (Hip.) . . . 70, io5 
Fœrster (Charles), Rafaël. 44 
Fœrster (Ernest), Ra- 
phaël 5i 

Fœrster (Richard) . . 29, 85 

Fontenai 37 

Foresi 121 

Fornari (Simon) . . . 19, 22 

Foster 73 

Francesconi, -4 M/o^r^/o di 

Raffaello d'Urbino. . . 57 

Francesconi, D/.vcor.çr>. . . 58 

Francia (Giac.) 33 

Franciosi, I fanciulli. . . 91 
Franciosi, la Cccilia Raf- 

faellesca 102 

Franzini 34 

Frascarelli 79 

Frascarelli, G// ^rajf jf / . . 117 

Frcart (Roland), /i/ée . . . 3o 

Fresnoy (Alphonse du). . 3i 



Frizzoni (34, 65 

Fulvio (André) 17 

Fûszli (H. H.), Ueber das 

Leben ^i 

G. B ,26 

Galichon (Emile) 93 

Galleria degli ara^:^i . . 114 
Gallo,5ojpra un quadrodi 

Raffaello San:(io. ... 98 
Gargani-Garganetii, Délia 

ultima cena -ji] 

Gargani-Garganetti , Siil 

cenacolo -ji] 

Garriod (Hector de), De la 
légitimité du portrait 

de Léon X 108 

Garzotti, Un quadro di 

Raffaello 94 

Gaspard, A l'Europe ar- 
tistique loi 

Gasparoni .... 58, fu), 120 
Gautier (Théophile. . . . 07 

Gaye 28 

Gennarelli,5o/?r^ unascul- 

tura 121 

Gennarelli, Sopra una sta- 

tuina 120, 121 

Gérard (François) .... 70 
Geymûller (baron Henri 
de), les Projets primi- 
tifs 119 

Geymûller (baron Henri 
de), Trois dessins d'ar- 
chitecture 119 

Gherardi, Délia vita . . . 52 
Giacometti, Notice. ... 85 
Giordani, /w/orno Raffaello 

San^io da Urbino. . . io3 
Giordani, Una primi^ia 
pittorica 100 



i()4 



LES HISTORIENS DE RAPHAËL 



Gœihc. lo, M), ()4, ù'jy yti, 

11)2, 112 

Gonse (Louis'. . . . iii, 125 

Gowcr (lord) 65 

Grassis (P. de) . . . i3i, i32 
Graszmann, Vortrœgeilber 

Raphaelsche Bilder . . 44 
Green, M. Riiskin .... 57 

Gregorovius ûh 

Grcuhm 88 

Griepenkerl, Die Sixtinis- 

cite Madonna 9(3 

Grill, / Mosaici 85 

Grimouard de Saint-Lau- 
rent <*)() 

Grimm (Herman). 19, 58, 85 
Grimm (Herman) , Das 
Leben Raphaels von 

Urbino 20, 5i 

Grimm (Herman) , Zur 

Abwehv 52 

Gruner (Louis), Frescoes. 81 
Gruner (Louis), I frcschi. 86 
Gruner (Louis), / woi'j/cï. 85 
Gruner (Louis), Scripiure 

prints 79 

Gruner (Louis), The ca- 
ryatides 81 

Gruyer (Anatole) , Essai 
sur les fresques de Ra- 
phaël au Vatican. . 79, 83 
Gruyer (Anatole), Le comte 

Baltha^ar Castiglione . 109 
Gruyer (Anatole), Le Pa- 
lais de la Farnésine. . 84 
Gruyer (Anatole), Les fres- 
ques de Raphaël, . . . 86 
Gruyer (Anatole), Les por^ 
traits de la Fornarina, 
par Raphaël 107 



Gruyer (Anatole), Le^jpor- 
traits de Raphaël par 

lui-même 106 

Gruyer (Anatole), L^5 Vier- 
ges de Raphaël . . 90, 91 
Gruyer (Anatole), Raphaël 

et l'antiquité. . . . 5o, 59 
Gruyer {Anatole), Raphaël 
et l'antiqtiité, le Triom- 
phe de Galatée 84 

Gruyer Anatole), Raphaël 
et l'antiquité, les Trois 

Grâces io3 

Gruyer (Anatole), Raphaël y 
le Rêve du Chevalier. 

io3, 104 
Gruyer (Anatole), Raphaël 
peintre de portraits . . 106 

Guasti (Gaetano) 46 

Guédéonow, L'Enfant 

mort 120 

Gucrr^f Sut Leone X. . . 109 

Guhl 57 

Guizot 10, 66 

Gunn y Cartonensia . ... ii3 
Gutbier, Katalog fur die 
Raphaël Ausstellung, . 74 

Guy ton. Rapport 94 

Hagen, Raphaël' s Disputa. 80 
Hancarville (d'). Disserta- 
tion on the Helicon of 

Rafaël 81 

Haro,Z)e l'authenticité des 

fresques de Raphaël. . 86 
Harrys, Michel A ngelo's 

und Raphaël Gedichte. 58 
Haus (marquis Joseph), 

Alcune riflessioni ... 84 
Haus (marquis Joseph), 
Difesa 84 



TABLES 



i63 



Hazlitt 43 

Hegel 65 

Heinecken. 3o, 36, 37, 38, 71 

HeWis, AI ouograp /lie . . . 91 

Hettner 64 

Heucking, Die Sixtinische 

Madonna 97 

Hilbrat, Z)/mo5/ra^20Mï . . 121 

Historical accottnt .... 1 1 3 

Hittorf 70 

Hogarth 37 

Hollande (François de). . 22 
Hollins. Voy. An account. 

Hoycns, Rafaël 53 

Hûbner 96, 97 

Hûbner, Qui a colorié les 

cartons de Raphaël . . 116 
Hûbner, Raphaël von Ur- 

bino 56, 57 

Humbert, Das Bild dcr 

Bildcr 97 

Illustration du Parnasse, io5 

// putto in marmo .... 121 

// Raffaello. ... 54, 55, 62 

// triumvirato 45 

Ingres 66, 70, 79 

Jameson (M™*} 65 

Janitschek 64 

Jesi, Sul cenacolo di S. 

Onofrio 76 

Jourdain 47 

Jovanowits 120 

Jove (Paul) 20 

Justi 38 

Justi , Die Verklcerung 

Christ i 89 

Kahl, Das venetianische 

Ski:ç:{enbiich 124 

Kellogg, Researchcs ... 93 

K\QÏh2LhQT,LebenRaphaels, 43 



Kinkel (G.) 67 

Klaczko 63 

Koenig, Raphaël 52 

Kœnigliche Museen, Die 

Teppiche 1 1 5 

Kugler 64 

L. M. R., // ritratto del 
cardinale Antonio dal 

Monte 110 

Laborde (marquis Léon 

de) 63, 118 

Lacroix (Paul) 45 

Lafenestre (Georges) ... 64 

Lairesse (Gérard de) . . . 36 

Lamennais 68 

Lamo 24 

Lamontagne, La Transfi- 
guration par Raphaël. 88 
Lan don. Œuvre complet 
de Raphaël San:{io, 71, 72 

Lanzi 40, 73 

Larousse i58 

Lavater 69 

Lawrence Gallery .... i25 

Le Brun (Charles) .... 3i 

Le Comte (Florent). .34, 71 

Lemierre 82, 87 

Lenoir (Alexandre) .... 62 
Lepel (comte de). Catalo- 
gue 72 

Lepel (comte de), Ueber- 

sicht 43, 72 

Lépicié 37 

LermoIiefF .... 54, 92, 124 
Leroy, Choix de dessins 

de Raphaël i25 

Le Roy de Sainte-Croix, 

Notice io3 

Levôque (Charles). 14, 5o, 

65, 66 



lOe") 



LES HISTORIENS DE RAPHAËL 



Libéra tore, // Leott X di 

Raffaello io8 

Ligerct de CWiscau y Etude 

sur Raphaël 5i 

Lioni . . 35, 77 

Liphart Je baron de). . . 124 
Liphart (le baron de}, So- 

tice historique 109 

Lippniann(Fréd.),/?fl^<îW5 

Entwurf. 92, 124 

Lloyd 80 

Lloyd, Christianiiy in the 

cartoons 80, 1 15 

Lloyd, Philosophy, theo- 

logy and poetry. . 5o, 5 1 

Lomazzo (J. P.) 24 

Longhena 43 

Lorenz 47 

Lores, Raphaël et Marga- 

rita 61, 62 

Lûbke 26, 64 

Lûbke, Rafaël Werk. . . 74 

Lunteschutz 45 

Maistre (Joseph de) ... 68 

Malvasia 33, 33 

Mancini 34 

Mander (Karel van). ... 29 
Marenco, Raffaello San:^io. 52 
Marianni, Sonetti di Raf- 
faello San^io 58 

Mariette (P. J. ). . 36,39, 

1 52-1 58 

Marionneau 37 

Marolles 32 

Martel, la Vierge et les 
Saints de Saint- A ntoine 

de Pérouse 92 

Martinelli (Fioravante) . . 34 
Masselli, Sul ritratto di 

Leohe X îo8 



Mau ro (C.) Biblioteca rara. 58 

Mauro (L.) 26 

Memorie di tre quadri ori- 

ginali di Rafaele ... i o i 
Memorie di Raffaello da 

Urbino 40 

Mendelssohn 70 

Mengs(A. R.) 39 

Mercey (F. B. de) 63 

Merrifield (M"") 69 

Méry {S.) f Raphaël . ... 47 
Méry (J.), Raphaël et la 

Fornarina 61 

Mezzanotte 64 

Michelet, Programme . . 96 

Michicl (M. A.^ 16 

Mignard (Nicolas' .... 3i 

Milanesi (G.). . . . 28, 57 

M ilanesi, PocA^ jp;:ro/^ . . 121 

Milizia 119 

Milsand 57 

Minghetti (Marco), Gli 

scolari di Raffaello. 10, 55 
Minghetti (Marco), /m^e^/ri 

di Raffaello 56 

Mini (Paolo) 25 

Missirini 43, 61, 77 

Missirini, De la bienheu- 
reuse Vierge Marie, . 98 
Missirini, Délia vita ... 43 
Missirini, Description sur 

un tableau 98 

Missirini, Descri:^ioni. . . 77 

Molière 3i 

Mongeri (G.) 104 

Montabert (Paillot de) . . 69 
Montagnani, Esposi^^ione^ 

77» 78 

Montaiglon 17 

Montalembert 6c) 



TABLES 



167 



Montazio, // cenacolo. . . 76 

Montesquieu 33, 37 

lAonûJlcameodiRaffaello 

San:(io qg 

Montjosieu 26 

Moore (Mo^ri^), Apollo e 

Marsia 104 

Moore (Morris), //. R. H. 

Prince Albert 104 

Moore (Morris), The por- 
trait of Dante by Ra- 
phaël III 

Morelli (Jac). 16, 59, 64, 118 
Morgenstern (K.). Ueber 
Rafaël San^io's Ver- 

klœrung 88 

Morgenstern (J.), Raphaels 

Madonna di san Sisto, 96 
Mûller (André), Ein Kiip- 

ferstich. . . . 81, 121, 122 
MûWqv {Nicolas). Das dritte 

Secularfest 42 

xMaller(0.) 66 

Mûndler 5i, 63 

Mûntz (Eugène), Raphaël. 

12,16,55,56,118,119, l32 
Mûntz, Raphaël archéolo- 
gue et historien d'art,bS, 59 
Mûntz, Une rivalité d'ar- 
tistes au XVl" siècle 21, 56 

Muret (M. A.) 2^ 

Murr 89 

Muzzi, Noii:^ie 46 

Nagler, Rafaël .... 44, 46 

Narra:çione délie geste . . 75 

Navarra 2 5 

Niccolini, Di un cartone di 

RaffaelloSan^io. ... 81 
Niccolini, 5m/ ritratto di 

Leone X 108 



Nicolai (G. Fiocchi), Dell^ 
allegoria 54 

Nikitenko , Sikstinskaia 
Madonna Rafaelia . . 96 

Nisard (Désiré) 66 

Nocret 3i 

Notice des tapisseries . . . 112 

Notice d'un portrait de 
Charles VIII, . . 110, 1 11 

Notice d'un tableau attri- 
bué à Raphaël 1 11 

Notice sur deux tableaux 
de Raphaël d'Urbin . . 99 

Notice sur les fresques de 
Raphaël au Musée eu- 
ropéen et à l'Ecole des 
Beaux- A rts 78 

Notice sur les fresques 
de Raphaël,,, au Pan- 
théon 

Notice sur les tableaux. 

Notices historiques sur uti 
tableau inédit .... 

Odescalchi, Istoria . . . 

Oettinger .... 41, 42, 

OWnier {Emile) jUne visite à 
la Chapelle des Médicis. 

On the authenticity of the 
designs 125, 

Oudry, De l'historique et 
de l'authenticité de la 
fresque de Raphaël . . 86 

Overbeck io5, 110 

P. T., SxdV affresco di 
Raffaello d'Urbino. . . 75 

Pachcco 29 

Paillot. Voy. Montabert. 

Paliard (le commandant). 82 

Paliard (le commandant), 
l'Abondance io5 



78 
99 

92 
60 

47 
5i 

126 



i68 



LES HISTORIENS DE RAPHAËL 



Paliard (le commandant), 
La Petite Madone d'Or- 
léans 93 

Paliard (le commandant}, 
Le Couronnement de la 

sainte Vierge 117 

Paliard (le commandant). 
Le Raphaël d'un mil- 
lion cj3 

Pancaldi, Sulla verten^a. 108 

Papcra 17 

Passa van t,/?a/i2e/ von Ur- 

binOy 2, 10, i5, 16, 24, 

26, 29, 3i, 35, 40, 43, 

44, 45, 46, 5i, 59, 73, 94 

Passerini (F.}, Memoria 

supplementaria .... 49 
Peintures al sugo d' erba . 116 
Pèlerin (Jean) .... 16, 17 
Pelletan (Eugène) .... 83 
Périer (Paul Casimir), Un 
nouveau Raphaël au Lou- 
vre 92 

Perkins (Charles), Raphaël 

and Michel Angelo . . 53 
Perrault (Charles) .... 33 
Photographies de dessins 

de Raphaël 122 

Piles (de) 34, 36 

Pini (C.) 57 

Pino (Bern.) 24 

Piper 69 

Pistolesi 78 

Pistolesi, Délia tra^figu- 

rajione 89 

Planche (Gustave) .... 03 

Platner 59, G4, 

78, 86, 118 
Pontani, Opère architetto- 
niche 10, 119, 120 



Poole 10 

Portig, die Sixtinische 

Madonna 97 

Poussin (le) 3 

Pozzo (C. del) . . . 149, i5o 
Promptuaire [le) ... 14, 24 

Proudhon 66 

Prunetti 84 

Pujol. Voy. Abel. 
Pulszky (Charles de), Bei- 

trœge $3, 59, 74 

Pulszky (Charles de), Ra- 
phaël Santi 74 

Pungileorti, Elogio storico, 

i5, 21, 24, 28, 44 
Quatremère de Quincy, 

Histoire. . 42, 43, 47, 59 
Quelques documents rela- 
tifs à l'Apollon et Mar- 
syas de Raphaël ... io5 

Raczinski 22 

Rafaela Madonny .... 91 
Raffaelle Cartoons .... 1 1 5 

Rakovitch '. . 49 

Ramdohr 77 

Ranalli 64 

Raphaël San ^(io par l'auteur 

de Michel -Ange. ... 49 
Raphaël San:{ io and Michel 

Angelo Buonarroti . . . 127 
Raphaels cartoons .... 118 
Redgrave (R.), Report on 
the State of the car- 
toons 116 

Redgrave (R.), Sugges- 
tions 116 

Redtenbacher 120 

Rehberg, Raphaël San^io 

aus Urbino .... 10, 42 
Reiffenberg (baron de), 



TABLES 



i6q 



Etudes sur les Loges 

de Raphaël 83 

Reisct 63, i25 

Rela^ione délie /este a 

Raffaello 55 

Remarks on XI l historlcal 

designs of Raphaël . . 122 
Rembadi, La M adonna del 

libro 91 

Renan (Ernest). . . . 80, 81 
Reumont (le baron Alfred 

de) 06, 85, 109 

Reumont (le baron Alfred 
de) , // ritratto délia For- 

narina 107 

Reumont de baron Alfred 

de), La sacra famiglia 

detta la Perla .... 95 

Reumont (le baron Alfred 

de). Le opère di RaJ- 

faello 74 

Reynolds (Josué) ..... 39 
Ricci {\,M,),la Bibbia di 
Rafaele San^io da Ur- 

bino ■ . . . . 82 

Richard 38 

Richardson 37, 154 

Richter (Arthur), Ueber 
RafaeVs Schule von 

A then 80 

Richter (J. P.) 86 

Riegel (H.) 64, 81 

Riepenhausen.Voy.Dohme 

Rigault (H.) 33 

RigoUot 03 

Rio, Michel-Ange et Ra- 
phaël 5o 

Ritratti. Voy. Lioni. 

Robert (Léopold) .... 70 

Robinson 127 



Robinson, A critical ac- 
cotent 126 

Robinson, Memoranda . . 95 
Rocco, Jntorno al ritratto 

• di Leone X 109 

RohaTi. Voy. Voyage, 

Roscoe 59, (J6 

Rosenberg 57 

Rcsini 64 

Rosini, Raffaello e Michel 

Angelo in Roma. ... 46 
Rossi (Adamo),L^ cappella 
délia Madonna in S. 

Severo 76 

Rossi (L.), Vita 56 

Rossi (Stefano),5M/ dipinti 
di Raffaello San^^io da 

Urbino 47 

Roy (J. E.)y Raphaël 5a«f 10 49 
Ruland, Azotes on the car- 

toons of Raphaël. 1 1 5, 116 
Ruland, The works of Ra- 
phaël Santi da Ur- 
bino 2, 73 

Rumohr (baron à(t),Ueber 

Raphaël 44 

Ruskin 57, 65 

Sainte-Beuve 66 

Saltini, / disegni di Ra- 

faello da Urbino. . . 124 
Sand (George) .... 68, 95 

Sandrart 33 

Scanelli 29 

Scaramuccia, Le Fine:^:^e. 32 

Scsirpa, Lettera iio 

Schelling 65 

Schembera, Rafaels Ta- 

peten ... : 117 

Schinkel 70 

Schlegel (A. W.). . . 64, 96. 



I70 



LES HISTORIENS DE RAPHAËL 



Schmarsow , Lermolieff^ 

Raphaël tind Pinturic- 

chio 54 

Schmarsow , RaphaeVs 

Ski:{:{enbuch . . . i2 3, 124 
Schmarsow, Raphaël und 

Pinturicchio in Siena, 

54, 55 

Schmeller 1 19 

Schott (Fr.) 27 

Schrader 26 

Schulz (H. W.), The 

Caryatides 81 

Scoperta fatta in Vene:çia, 112 
Sebastiani, Raffàello e la 

Fornarina 61 

Seemeinn (Th.), G edanken 97 

Scgur (marquis de). ... 69 

Seignelay (marquis de). . 3i 

SqW, Raphaël und Durer. 55 

Selvatico (marquis Pierre). i23 
Selvatico (marquis Pierre) 

Di un nuovo dipinto . . 75 

Senneville 83 

{Série delli uomini illustri), 3g 

Serlio 17 

Silos 3i 

Siret (Adolphe), Raphaël 

et Rubens 47 

Smith (R . H . ), Expositions 

of RaphaeVs Bible. . . 83 
Smith (R. H.), Expositions 

of the cartoons .... 1 1 5 

Speth G4 

Springer (Ant.) .... 40, 52 
Springer (Ant.), Raffael 

und Michel An geto, 53, 124 
Springer (Ant.), Raphaels 

Disputa 80 

Staël (M""" de) 68 



Stahr (Ad.) f Rafaël- Album. 74 
Stahr {\d.),Rafael'sStan' 

T^« 79 

Stendahl 68 

Strada (Jacques de). . 22, 23 

Subscriptions 126 

Sweetser, Raphaël .... 53 
Syrokomle, Stella Forna- 
rina 61 

Tableaux {les) de la sainte 

Bible 82 

Taine (H.) 63 

Taja 77 

Tarral 63 

Tasso (Benedetto) .... 17 
Taunay. Voy. Guyton. 
Tauriscus Eubœus. Voy. LepeL 

Tauzia (vicomte Bothde). i25 

Tebaldeo (Ant.) 16 

Ten Kate, Idéal beauty. . 39 

Thausing (M.) 124 

The cartoons 1 1 3 

The original Raphaël ta- 

pestries 114 

The Raffaelle Gallery . . 73 

Thiers (Adolphe). . . 10, 66 

Thode 59 

Thompson (H.) 65 

Thoré 63, 93 

Ticozzi, Lettera. . . . 97, 98 

Timbal (Ch.) 95 

Tiraboschi 20 

Titi 34 

Tœlken, Rede 41 

TœpfFer 63 

Tonissi,P^f' gli applauditi 

sponsali 54 

Tonnelle (Alfred) 65 

Trendelenburg, RaphaeVs 

Schule von Athen ... 80